NANDROLONE SULFATE MONOSODIQUE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 21/3/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    HYDROXY-17BETA ESTRENE-4 ONE-3 SULFATE SODIQUE

    Ensemble des dénominations

    BANM : NANDROLONE SODIUM SULPHATE
    CAS : 60672-82-4
    autre dénomination : NORANDROSTENOLONE SULFATE MONOSIQUE
    autre dénomination : NORTESTOSTERONE SULFATE MONOSODIQUE
    bordereau : 1870
    rINNM : NANDROLONE SODIUM SULFATE
    sel ou dérivé : NANDROLONE DECANOATE
    sel ou dérivé : NANDROLONE HEXYLOXYPHENYLPROPIONATE
    sel ou dérivé : NANDROLONE PHENYLPROPIONATE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : NANDROLONE
    Regime : liste II

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANABOLISANT (principale certaine)

    2. STEROIDE ANABOLISANT (principale certaine)

    3. ANDROGENE (secondaire certaine)

    4. ANTIGONADOTROPE (secondaire certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Stimule la synthèse protéique: accroit la masse musculaire, stimule la croissance de la matrice osseuse, s'oppose aux effets catabolisants des corticoides, positive la balance azotée.
      Diminue l'élimination urinaire du calcium et du phosphore.

    Effets Recherchés

    1. ANABOLISANT (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. LESION CORNEENNE (principale)
      Par traumatismes ou brulures.

    Précautions d'emploi

    1. INSUFFISANCE CARDIAQUE
      Risque de décompensation lié à la rétention hydrosodée.

    2. HYPERTENSION ARTERIELLE
      En raison du risque de rétention hydrosodée.

    3. ANTECEDENTS HEPATIQUES

    4. SYNDROME NEPHROTIQUE

    5. SPORTIFS
      Substance interdite :
      - Journal Officiel du 7 Mars 2000.

    Contre-Indications

    1. CANCER HORMONODEPENDANT DE L'HOMME
      Sein, testicule, prostate.

    2. CANCER DE LA PROSTATE

    3. CANCER DU TESTICULE

    4. ADENOME PROSTATIQUE

    5. GROSSESSE
      Risque de virilisation de foetus féminin.

    6. ALLAITEMENT

    7. ENFANT DE MOINS DE 15 ANS
      En dehors des indications exceptionnelles, en raison des risques de troubles de la puberté et de la croissance.

    8. FEMME
      En dehors des indications exceptionnelles, en raison des risques de virilisation.

    9. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE SEVERE

    10. INSUFFISANCE RENALE SEVERE

    11. HYPERCALCEMIE

    12. ETAT D'AGRESSIVITE

    13. POLYGLOBULIE

    Posologie et mode d'administration

    Dasn les lésions cornéennes: en instillation oculaire: deux gouttes 4 ou 5 fois par jour.
    La durée du traitement est fonction du cas traité.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr


    Retour à la page d'accueil