TRIMEBUTINE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 27/1/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    3,4,5-triméthoxybenzoate de 2-(diméthylamino)-2-phénylbutyle

    Ensemble des dénominations


    CAS : 39133-31-8 DCIR : TRIMEBUTINE
    bordereau : 1908
    rINN : TRIMEBUTINE
    sel ou dérivé : TRIMEBUTINE MALEATE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : TRIMEBUTINE
    Regime : liste II

    Proprietés Pharmacologiques

    1. SPASMOLYTIQUE (principale certaine)

    2. ANALGESIQUE (secondaire certaine)

    3. ANALGESIQUE LOCAL (secondaire certaine)

    4. PARASYMPATHOLYTIQUE (à confirmer)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Spasmolytique musculotrope; agit directement sur la fibre lisse , se comporte comme un antagoniste du calcium au niveau de la membrane cellulaire et élève le 3'5' AMP par inhibition de la phosphodiestérase.
      Agit principalement sur un tonus musculaire exagéré.
      Action plus spécifique vis-à-vis de la fibre lisse du tractus digestif.
      Se fixe sur les plexus intrinsèques de Meissner et Auerbach et s'oppose de façon compétitive à l'acétylcholine.

    Effets Recherchés

    1. ANESTHESIQUE LOCAL (principal)

    2. ANTISPASMODIQUE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. ANITE (principale)

    2. FISSURE ANALE (principale)

    Effets secondaires

    1. SENSATION DE BRULURE ANALE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      POMMADE

      Par intolérance locale.

    Effets sur la descendance

    1. INFORMATION MANQUANTE DANS L'ESPECE HUMAINE
      Pas d'effet tératogène chez l'animal, néanmoins, comme pour tout médicament, en l'absence d'études contrôlées chez la femme enceinte, éviter l'emploi pendant les trois premiers mois de la grossesse.

    Pharmaco-Dépendance

    1. RISQUE MODERE
      Un cas de dépendance chez une femme qui s'injectait le produit depuis trois ans (sel non précisé) :
      - Ann Pharmacother 1994;25:537-538.

    Voies d'administration

    - 1 - ORALE
    - 2 - RECTALE

    Posologie et mode d'administration

    Doses usuelles par voie orale :
    - Adulte :
    Première semaine : trois cents à six cents milligrammes par jour.
    Traitement d'entretien : cent à deux cents milligrammes par jour.

    - Enfant de moins de 6 mois :quinze milligrammes deux fois par jour.
    - Enfant de 6 mois à 1 an : trente milligrammes 2 fois par jour.
    - Enfant de 1 à 5 ans : trente milligrammes 3 fois par jour.
    - Enfant au-dessus de 5 ans :soixante milligrammes 3 fois par jour.

    Dose usuelle par voie rectale chez l'adulte : cent vingt à deux cent quarante milligrammes par jour.

    Bibliographie

    - Gastroenterol Clin Biol 1992;16:413-420.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr


    Retour à la page d'accueil