PRASTERONE ENANTATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 16/1/2001
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Ensemble des dénominations


    CAS : 23983-43-9 DCIMr : ENANTATE DE PRASTERONE
    autre dénomination : DEHYDROEPIANDROSTERONE ENANTATE
    autre dénomination : DEHYDROEPIANDROSTERONE OENANTHATE
    autre dénomination : DEHYDROISOANDROSTERONE ENANTATE
    autre dénomination : DEHYDROISOANDROSTERONE OENANTHATE
    autre dénomination : DHEA ENANTATE
    autre dénomination : ENANTATE DE PRASTERONE
    autre dénomination : PRASTERONE HEPTANOATE
    autre dénomination : PRASTERONE OENANTATE
    autre dénomination : PRASTERONE OENANTHATE
    autre dénomination : PRASTERONE ENANTHATE
    bordereau : 1951
    dcim : énantate de prastérone
    rINNM : PRASTERONE ENANTATE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : PRASTERONE
    Regime : liste II

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANDROGENE (principale certaine)

    2. ANABOLISANT (principale certaine)

    3. STEROIDE ANABOLISANT (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Probablement identique à la testostérone.

    Effets Recherchés

    1. ANDROGENE (principal)

    2. ANABOLISANT (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. TROUBLE DE LA MENOPAUSE (principale)
      En association avec des estrogènes (dépression au cours de la ménopause, troubles osseux post-ménopausiques).

    2. INSUFFISANCE SURRENALE (controversé)
      Amélioration chez les femmes du bien-être et de la sexualité :
      - N Engl J Med 1999;341:1013-1020.
      - Presse Med 2000;29:1354-1355.

    3. SIDA (à confirmer)
      Par son effet immunomodulateur, pourrait entraîner une amélioration clinique :
      - Ann Pharmacother 1997;31:639-642.

    Effets secondaires

    1. POIDS(AUGMENTATION) (CERTAIN )

    2. OEDEME (CERTAIN )

    3. ACNE (CERTAIN )

    4. ALOPECIE (CERTAIN )

    5. HYPERTROPHIE CLITORIDIENNE (CERTAIN )

    6. HIRSUTISME (CERTAIN )

    7. RAUCITE DE LA VOIX (CERTAIN )

    8. TROUBLE DE LA PUBERTE (CERTAIN )

    9. RETARD DE CROISSANCE (CERTAIN )

    10. METRORRAGIE (CERTAIN )

    11. TROUBLE DE LA LIBIDO (CERTAIN )

    12. GYNECOMASTIE (CERTAIN )

    13. PRIAPISME (CERTAIN )

    14. POLYGLOBULIE (CERTAIN )

    15. CALCEMIE(AUGMENTATION) (CERTAIN )

    16. EXCITATION PSYCHOMOTRICE (CERTAIN )

    17. IRRITABILITE (CERTAIN )

    18. ACCES MANIAQUE (A CONFIRMER )
      Un cas chez un homme de 31 ans :
      - Ann Pharmacother 2000;34:1419-1422.

    19. EXTRASYSTOLE (A CONFIRMER )
      Un cas d'extrasystoles supraventriculaires et ventriculaires 2 semaines après le début d'un traitement à fortes doses (50 mg par jour):
      - Ann Intern Med 1998;129:588.

    Précautions d'emploi

    1. INSUFFISANCE CARDIAQUE
      Risque de décompensation lié à la rétention hydrosodée.

    2. HYPERTENSION ARTERIELLE
      En raison du risque de rétention hydrosodée.

    3. ANTECEDENTS HEPATIQUES

    4. SYNDROME NEPHROTIQUE

    5. SPORTIFS
      Substance interdite :
      - Journal Officiel du 7 Mars 2000.

    Contre-Indications

    1. CANCER HORMONODEPENDANT DE L'HOMME
      Sein, testicule, prostate.

    2. CANCER DE LA PROSTATE

    3. CANCER DU TESTICULE

    4. ADENOME PROSTATIQUE

    5. GROSSESSE
      Risque de virilisation d'un foetus féminin.

    6. ALLAITEMENT

    7. ENFANT DE MOINS DE 15 ANS
      Risques de troubles de la puberté et de la croissance .

    8. FEMME
      En dehors des indications exceptionnelles, en raison des risques de virilisation.

    9. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE

    10. INSUFFISANCE RENALE SEVERE

    11. HYPERCALCEMIE

    12. ETAT D'AGRESSIVITE

    13. POLYGLOBULIE

    Posologie et mode d'administration

    N'a été commercialisé en France que sous forme d'association avec un oestrogène.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - REPARTITION lait

    Absorption
    Résorption lente au site d'injection.
    Répartition
    Passe dans le lait.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil