METHAQUALONE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 5/7/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    METHYL-2(0-TOLYL)DIHYDRO-3,4 QUINAZOLINONE-4

    Ensemble des dénominations

    DCF : METHAQUALONE
    DCIR : METHAQUALONE
    autre dénomination : B 100
    autre dénomination : METAQUALONE
    autre dénomination : ORTHONAL
    autre dénomination : QZ 2
    autre dénomination : TR 495
    autre dénomination : TUAZOLON
    bordereau : 279
    sel ou dérivé : CLOROQUALONE
    sel ou dérivé : DIPROQUALONE CAMSILATE

    Classes Chimiques


    Regime : stupéfiants
    Remarque sur le regime : Durée de prescription >7 jours mais <28 jours (JO-14/02/98)

    Proprietés Pharmacologiques

    1. PSYCHOLEPTIQUE (principale certaine)

    2. HYPNOGENE (principale certaine)

    3. ANTICONVULSIVANT (secondaire certaine)

    4. MYORELAXANT (secondaire certaine)

    5. ANTITUSSIF (secondaire certaine)

    6. ANTIHISTAMINIQUE (secondaire certaine)

    7. SPASMOLYTIQUE (secondaire certaine)

    8. ANESTHESIQUE (secondaire certaine)

    9. DEPRESSEUR MYOCARDIQUE (secondaire certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Anxiolytique par effet inhibiteur au niveau sous cortical (à confirmer).
      Myorelaxant: déprime sélectivement le réflexe polysynaptique, par blocage des interneurones médullaires.
      Sédatif par dépression du cortex moteur.

    Effets Recherchés

    1. HYPNOTIQUE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. INSOMNIE (principale)

    Effets secondaires

    1. SOMNOLENCE (CERTAIN FREQUENT)

    2. REVEIL DIFFICILE (CERTAIN FREQUENT)

    3. CONFUSION MENTALE (CERTAIN TRES RARE)

    4. EXCITATION PSYCHOMOTRICE (CERTAIN TRES RARE)

    5. NERVOSITE (CERTAIN )

    6. ANXIETE PARADOXALE (CERTAIN TRES RARE)

    7. CEPHALEE (CERTAIN FREQUENT)

    8. VERTIGE (CERTAIN FREQUENT)

    9. PARESTHESIE DES EXTREMITES (CERTAIN RARE)

    10. PARESTHESIE PERIBUCCALE (CERTAIN RARE)

    11. TREMBLEMENT (CERTAIN )

    12. CRAMPE (CERTAIN TRES RARE)

    13. LIPOTHYMIE (CERTAIN TRES RARE)

    14. SECHERESSE DE LA BOUCHE (CERTAIN TRES RARE)

    15. DOULEUR EPIGASTRIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    16. NAUSEE (CERTAIN TRES RARE)

    17. VOMISSEMENT (CERTAIN TRES RARE)

    18. DIARRHEE (CERTAIN TRES RARE)

    19. ANOREXIE (CERTAIN TRES RARE)

    20. ERUPTION CUTANEE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      ASSOCIATION A LA DIPHENHYDRAMINE

    21. BROMIDROSE (CERTAIN )

    22. HYPOTENSION ARTERIELLE (CERTAIN )
      Par effet dépresseur du myocarde.

    23. ANEMIE APLASTIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    24. TOXICOMANIE (CERTAIN )
      Essentiellement à des doses suprathérapeutiques et en association avec l'alcool éthylique.

    25. SYNDROME DE SEVRAGE (CERTAIN )
      Surtout après la prise de doses croissantes, avec possibilité de delirium tremens ou de convulsions.

    26. DYSCHROMATOPSIE (CERTAIN )
      - Lettre du Pharmacologue 1989;9,3:265-266.

    27. AGRANULOCYTOSE (A CONFIRMER )

    28. KERATITE (A CONFIRMER )
      En cas d'utilisation prolongée par les toxicomanes.

    29. NEUROPATHIE PERIPHERIQUE (A CONFIRMER )
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTE DOSE
      TRAITEMENT PROLONGE

    Effets sur la descendance

    1. TERATOGENE CHEZ L'ANIMAL
      Possibilité d'augmenttion des malformations palatines chez le rat.

    2. INFORMATION MANQUANTE DANS L'ESPECE HUMAINE

    Pharmaco-Dépendance

    1. RISQUE MODERE
      VOIR BARBITAL .
      A POSOLOGIE SUPRATHERAPEUTIQUE RISQUE MAJEUR DE PHARMACODEPENDANCE DE TYPE ALCOOL-BARBITURIQUE(VOIR AMOBARBITAL) .
      CE RISQUE SEMBLE MAJORE LORSQUE LA METHAQUALONE EST ASSOCIEE A LA DIPHENHYDRAMINE

    Précautions d'emploi

    1. INSUFFISANCE RESPIRATOIRE CHRONIQUE

    2. INSUFFISANCE RENALE GRAVE

    3. INSUFFISANCE CARDIAQUE

    Contre-Indications

    1. GROSSESSE

    2. ENFANT DE MOINS DE 7 ANS

    3. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE GRAVE

    4. ETHYLISME

    5. EPILEPSIE

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie orale ou rectale chez l'adule:
    Cent à deux cent cinquante milligrammes par jour en plusieurs prises.
    Nécessité absolue de prévenir le patient du risque de somnolence, et du risuqe de potentialisation de l'alcool.
    Ne pas donner en cas d'intoxication éthylique.
    Prévenir le risque de pharmacodépendance et de toxicomanie par des traitements de courte durée ou des traitements intermittents.
    Diminuer les doses en cas d'insuffisance rénale ou hépatique.
    Ne pas administrer à la femme enceinte,à l'enfant de moins de 7 ans, ni aux épileptiques.
    A utiliser avec précaution en cas d'insuffisance respiratoire ou cardiaque.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 30 heure(s)
    - 2 - ELIMINATION REIN voie rénale
    - 3 - ELIMINATION FECES voie biliaire

    Absorption
    Après prise orale, 99% de la dose ingérée est résorbée en 2 h.
    Répartition
    Liaison aux protéines plasmatiques à 80% environ.
    Fixation au niveu du foie, du cerveau et du tissu adipeux.
    Passage possible de métabolites inactifs dans le lait.
    Demi-Vie
    30 h
    De 19 à 41 h:
    Serait plus courte lors de traitements continus qu'après une seule prise.
    Métabolisme
    Hydroxylation au niveau des microsomes hépatiques, puis conjugaison; il existerait une autoinduction du métabolisme.
    Elimination
    Voie rénale.
    Essentiellement sous forme de glucuronide ; 2% sous forme libre.
    Voie fécale:
    Après cycle entérohépatique.

    Bibliographie

    - Actual Pharmacol 1970;23:47.
    - J Therapeutique 1970;1:291.
    - Therapie 1976;31,1:77-105.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil