HALOTHANE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 6/4/2001
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    BROMO-2 CHLORO-2 TRIFLUORO-1,1,1 ETHANE

    Ensemble des dénominations

    DCF : HALOTHANE
    DCIR : HALOTHANE
    sel ou dérivé : CRYOFLUORANE
    sel ou dérivé : ENFLURANE
    sel ou dérivé : ISOFLURANE
    sel ou dérivé : METHOXYFLURANE

    Classes Chimiques


    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANESTHESIQUE GENERAL (principale certaine)

    2. ANESTHESIQUE HALOGENE (principale certaine)

    3. ANESTHESIQUE VOLATIL HALOGENE (principale certaine)

    4. MYORELAXANT (secondaire certaine)

    5. SUBSTRAT DU CYP 2E1 (principale certaine)

    6. SUBSTRAT DU CYTOCHROME P450 2E1 (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Inhibe de façon réversible de système nerveux central à partir du cortex cérébral et en descendant jusqu'à la moëlle épinière.

    2. secondaire
      Déprime les centres respiratoires.
      Provoque une bronchodilatation .
      Abaisse la pression artérielle par inhibition centrale des systèmes vasomoteurs.

    Effets Recherchés

    1. ANESTHESIQUE GENERAL (principal)
      RAPIDE ET BREVE

    Indications Thérapeutiques

    1. ANESTHESIE GENERALE (principale)

    2. ETAT DE MAL ASTHMATIQUE (à confirmer)
      Un cas sévère et rebelle aux autres thérapeutiques :
      - Presse Méd 1980;9,3:360.
      - JAMA 1984;251:2688.
      - Presse Méd 1993;22:177.

    Effets secondaires

    1. DEPRESSION RESPIRATOIRE (CERTAIN RARE)

    2. BRADYCARDIE (CERTAIN RARE)

    3. ARYTHMIE VENTRICULAIRE (CERTAIN FREQUENT)
      Chez l'enfant, en anesthésie dentaire, surviendrait chez 48% des malades dont 12% présenteraient une arythmie ventriculaire :
      - Lancet 1999;354:1864-1866.
      Egalement décrite chez l'adulte en anesthésie dentaire (17% des 184 malades suivis) :
      - Lancet 2000;355:412.

    4. TACHYCARDIE VENTRICULAIRE (CERTAIN FREQUENT)
      Fréquent (12% des patients) chez l'enfant, en anesthésie dentaire :
      - Lancet 1999;354:1864-1866.

    5. HYPOTENSION ARTERIELLE (CERTAIN FREQUENT)

    6. TOXICITE HEPATIQUE (CERTAIN TRES RARE)
      Soixante-dix-sept cas :
      - Hepatology 1985;:1163-1171.
      Revue :
      - Post Med J 1989;65:129-135.
      Il existerait une réaction croisée avec le méthoxyflurane.
      Le risque d'hépatite pourrait être réduit par l'administration pré-opératoire de sulfiram qui inhibe le métabolisme de l'halothane au niveau du CY P 450 2E1 :
      - Lancet 1996;347:1367-1371.
      Autre référence :
      - Br Med J 1984;289:1136-1139.

    7. ICTERE (CERTAIN TRES RARE)
      Après accident hypoxique pendant l'anesthésie.

    8. BILIRUBINEMIE CONJUGUEE(AUGMENTATION) (CERTAIN TRES RARE)

    9. BSP(RETENTION) (CERTAIN TRES RARE)

    10. TRANSAMINASES(AUGMENTATION) (CERTAIN TRES RARE)

    11. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE (CERTAIN TRES RARE)

    12. HEPATITE CYTOLYTIQUE (CERTAIN TRES RARE)
      Favorisée par des expositions répètées et rapprochées. Hypersensibilité croisée avec le méthoxyflurane, mortalité élevée (20 à 50%) :
      - Ann Fr Anesth Réanim 1982;1:629-633.
      Présence d'anticorps anti-aldhéhyde trifluoroacétyl (TFA) dans 70% des cas d'hépatite sévère, ayant valeur de diagnostic :
      - Lancet 1992;339:1107.
      Revue générale:
      - Eur J Gastroenterol Hepatol 1998;101:631-633 ET 635-639.

    13. HYPERTHERMIE MALIGNE (CERTAIN )
      Condition(s) Favorisante(s) :
      MYOPATHIE

      Prédisposition héréditaire aux hyperthermies malignes des anesthésiques.

    14. BROME PLASMATIQUE(AUGMENTATION) (A CONFIRMER )
      Un cas après administrations répétées chez un jeune enfant :
      - Can J Anaesth 1990;37:801-803.

    15. CRISE HYPERTENSIVE (A CONFIRMER )
      Par stimulation de la libération des catécholamines.

    16. HEPATITE CHRONIQUE ACTIVE (A CONFIRMER )
      Trois cas rapportés :
      - Gastroenterology 1977;72:1348.

    17. CIRRHOSE HEPATIQUE (A CONFIRMER )
      - Gastroenterology 1977;72:1348.

    18. HEPATITE GRANULOMATEUSE (A CONFIRMER )
      Un cas rapporté :
      - Drugs 1978;16:25.

    19. ERYTHROBLASTOPENIE (A CONFIRMER )
      - Clin Haematol 1978;7:431.

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. ENFANT
      En anesthésie dentaire chez l'enfant, devrait être réservé à l'usage hospitalier :
      - www.open.gov.uk/mca/csm/halothanepinet.htm
      - Inpharma 1999 n°1217:1217.

    2. ETAT DE CHOC

    3. TROUBLE DU RYTHME CARDIAQUE

    4. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE

    5. DIABETE

    6. CHIRURGIE ENCEPHALIQUE

    7. PHEOCHROMOCYTOME

    Contre-Indications

    1. ACCOUCHEMENT

    2. HYPERSENSIBILITE AUX ANESTHESIQUES HALOGENES
      A L'HALOTHANE, A L'ISOFLURANE, A L'ENFLURANE, AU METHOXYFLURANE.

    Posologie et mode d'administration

    Administré par inhalation dans un mélange gazeux renfermant au moins vingt pour cent (20 %) d'oxygène.
    Induction : deux à quatre pour cent (2 à 4 %).
    Entretien : un à deux pour cent (1 à 2 %).

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - ELIMINATION voie rénale
    - 2 - ELIMINATION voie pulmonaire

    Absorption
    Temps d'induction rapide : 3 à 4 minutes
    Répartition
    Cerveau, foie, tissus lipidiques.
    Traverse la barrière placentaire.
    Métabolisme
    20% de la dose inhalée sont métabolisés : transformation en trifluoethanol, aldéhyde trifluoroacétique et acide trifluoroacétique.
    Elimination
    (REIN)
    Sous forme de métabolites.
    (POUMON)
    Faible proportion, sous forme inchangée, par l'air expiré.
    Elimination complète en 9 à10 heures.

    Bibliographie

    - Clin Pharmacol Ther 1967;8:91.
    - Br J Anaesth 1965; 20:258.
    - Drug Saf 1992;7,434-459. (EFFETS SECONDAIRES)*

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil