PIRIBEDIL MESILATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 4/1/2001
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    (méthylènedioxy-3,4 benzyl)-1(pyrimidyl-2)-4 piperazine méthanesulfonate

    Ensemble des dénominations

    autre dénomination : MESILATE DE PIRIBEDIL
    autre dénomination : PIPRAZIDINE
    autre dénomination : PIRIBEDIL MESYLATE
    autre dénomination : PIRIBEDIL METHANESULFONATE
    autre dénomination : PIRIBEDIL MONOMETHANESULFONATE
    bordereau : 2159
    sel ou dérivé : PIRIBEDIL

    Classes Chimiques


    Regime : liste II

    Proprietés Pharmacologiques

    1. STIMULANT DOPAMINERGIQUE (principale certaine)
      STIMULANT DES RECEPTEURS DOPAMINERGIQUES DES VAISSEAUX CEREBRAUX ET PERIPHERIQUES.

    2. VASODILATATEUR (principale certaine)

    3. VASODILATATEUR CEREBRAL (principale certaine)

    4. VASODILATATEUR PERIPHERIQUE (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Action excitatrice directe du tonus des parois vasculaires. Action inhibitrice reflexe du tonus sympathique.
      Au niveau du territoire fémoral, action inhibitrice prédominante, d'où augmentation du débit fémoral.
      Au niveau du territoire mésentérique, effet inverse, d'où diminution du débit mésentérique.
      Ces 2 actions simultanées entraînent une redistribution de la masse sanguine aux dépens du territoire splanchnique et en faveur des territoires périphériques.

    2. secondaire
      Absence d'action sur la pression artérielle, le débit coronarien, rénal et le débit veineux central.

    Effets Recherchés

    1. VASODILATATEUR CEREBRAL (principal)

    2. VASODILATATEUR PERIPHERIQUE (principal)

    3. ANTIPARKINSONIEN (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. ACCIDENT ISCHEMIQUE AIGU (principale)
      Accidents cérébraux, périphériques, rétiniens, cochléo-vestibulaires.

    2. ARTERITE DES MEMBRES INFERIEURS (secondaire)
      Au cours des poussées ischémiques.

    Effets secondaires

    1. BOUFFEE VASOMOTRICE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

    2. HYPERSUDATION (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

    3. HYPOTENSION ARTERIELLE (CERTAIN TRES RARE)

    4. HYPERTENSION ARTERIELLE (CERTAIN TRES RARE)

    5. ANOREXIE (CERTAIN RARE)

    6. NAUSEE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

      Chez environ 3 % des patients traités, pour une dose de 80 milligrammes par jour et 13 % pour une dose de 120 milligrammes par jour, elles sont le plus douvent transitoires.

    7. DOULEUR EPIGASTRIQUE (CERTAIN RARE)

    8. VOMISSEMENT (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

    9. DIARRHEE (CERTAIN TRES RARE)

    10. PHOSPHATASES ALCALINES(AUGMENTATION) (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

    11. TRANSAMINASES(AUGMENTATION) (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

    12. VERTIGE (CERTAIN RARE)

    13. CEPHALEE (CERTAIN RARE)

    14. DYSKINESIE (CERTAIN RARE)
      Touchant la marche et les membres.

    15. EXCITATION PSYCHOMOTRICE (CERTAIN TRES RARE)

    16. INSOMNIE (CERTAIN TRES RARE)

    17. SOMNOLENCE (CERTAIN TRES RARE)

    18. NARCOLEPSIE (CERTAIN )
      Trois cas décrits d'endormissement brutal au volant :
      - Lancet 2000;355:1333-1334.

    19. CONFUSION MENTALE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      SUJET AGE

    20. HALLUCINATION AUDITIVE (CERTAIN RARE)

    21. HYPOTHERMIE (CERTAIN TRES RARE)

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. HYPOTENSION ARTERIELLE

    2. MIGRAINE
      Risque d'aggravation.

    3. GROSSESSE
      Information manquante.

    Contre-Indications

    1. INFARCTUS DU MYOCARDE
      Phase aigüe.

    2. COLLAPSUS CARDIOVASCULAIRE

    3. OEDEME AIGU DU POUMON

    Posologie et mode d'administration

    Posologie usuelle chez l'adulte, voie intramusculaire ou intraveineuse :
    Trois à six milligrammes par jour.
    Dose maximale :
    Neuf milligrammes par jour.
    La posologie sera progressive. La voie intraveineuse sera réservée au traitement des accidents aigus : perfusion intraveineuse lente (4 heures) du produit dilué dans 250 ml de soluté isotonique (sérum physiologique ou glucosé).

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr


    Retour à la page d'accueil