BUFLOMEDIL CHLORHYDRATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 25/8/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    chlorhydrate de 2',4',6'-triméthoxy-4-(pyrrolidin-1-yl)butyrophenone

    Ensemble des dénominations

    BANM : BUFLOMEDIL HYDROCHLORIDE
    CAS : 35543-24-9
    DCIMr : CHLORHYDRATE DE BUFLOMEDIL
    autre dénomination : CHLORHYDRATE DE BUFLOMEDIL
    bordereau : 2203
    code expérimentation : LL-1656
    rINNM : BUFLOMEDIL HYDROCHLORIDE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : BUFLOMEDIL
    Regime : liste I
    Remarque sur le regime : (JO 05/05/1999)

    Proprietés Pharmacologiques

    1. VASODILATATEUR (principale certaine)
      Effet relaxant sur le muscle lisse vasculaire entraînant une augmentation du débit artériel et veineux fémoral, musculaire et cutané, avec restauration d'une microcirculation fonctionnelle.

    2. VASODILATATEUR PERIPHERIQUE (principale certaine)
      - Therapie 1975;30:207-219.
      - Med Int 1976;11:436-440.
      - Drugs 1987;33,5:430-460.

    3. ADRENOLYTIQUE ALPHA (principale certaine)
      - J Pharmacol Exp Ther 1983;227:613-620.

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Ne possèderait pas d'affinité préférentielle pour les adrénorécepteurs alpha 1 ou alpha 2.
      Action directe sur les structures myocytaires microcirculatoires.

    Effets Recherchés

    1. VASODILATATEUR PERIPHERIQUE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. ARTERITE DES MEMBRES INFERIEURS (principale)
      Effet bénéfique essentiellement sur la douleur et les troubles trophiques :
      - Gaz Med Fr 1983;90:2077-2080.
      - Angiology 1984;35:500.
      Amélioration du périmètre de marche dans une méta-analyse portant sur 744 sujets dans 42 centres :
      - Fundam Clin Pharmacol 1995;9:387-394.

    2. ACROSYNDROME (principale)
      - Angeiologie 1981;33:147-149.

    Effets secondaires

    1. BOUFFEE VASOMOTRICE (CERTAIN FREQUENT)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      VOIE INTRAVEINEUSE

    2. ERUPTION CUTANEE (CERTAIN TRES RARE)

    3. NAUSEE (CERTAIN TRES RARE)

    4. DOULEUR EPIGASTRIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    5. DIARRHEE (CERTAIN TRES RARE)

    6. CEPHALEE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

    7. VERTIGE (CERTAIN TRES RARE)

    8. MYOCLONIE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      SURDOSAGE

      Signe de surdosage, cet effet peut être favorisé par l'association aux médicaments abaissant le seuil épileptogène comme les antidépresseurs.
      Référence :
      - Presse Med 1985;14:286.

    9. CHOC ANAPHYLACTIQUE (A CONFIRMER )
      Un cas:
      - Allergy 1999;54:288-289.

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. INSUFFISANCE RENALE SEVERE
      RISQUE D'ACCUMULATION, PEUT NECESSITER DE DIMINUER LA DOSE DE CHARGE ET D'ESPACER LES PRISES.
      PRESSE MED.1983,12:579

    2. ASSOCIATION AUX ANTIDEPRESSEURS TRICYCLIQUES
      RISQUE ACCRU DE CONVULSIONS

    3. ANTECEDENTS EPILEPTIQUES

    Voies d'administration

    - 1 - INTRAVEINEUSE
    - 2 - INTRAVEINEUSE(EN PERFUSION)
    - 3 - INTRAMUSCULAIRE
    - 4 - ORALE

    Posologie et mode d'administration

    Doses usuelles par jour chez l'adulte :
    - Voie parentérale : injection intraveineuse directe de cent milligrammes par jour en 2 injections à 12 heures d'intervalle.
    - Perfusion intraveineuse de quatre cents milligrammes par jour dans 120 ml de glucose ou de serum salé isotonique perfusé en au moins 3 heures.
    - Injection intramusculaire : cent milligrammes par jour en 2 injections espacées de 12 heures.
    - Voie orale : quatre cent cinquante milligrammes par jour en 3 prises, avec une dose maximale de six cents milligrammes par jour.

    *En cas d'insuffisance rénale :
    Réduire la dose de moitié ( Int J Clin Pharmacol Ther Toxicol 1984;22:648-652) ou allonger le temps de perfusion (en au moins 6 heures).

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 3 heure(s)
    - 2 - ELIMINATION voie rénale

    Absorption
    Résorption par le tractus gasro-intestinal.
    Répartition
    Concentration sanguine maximale 1 à 2 h après administration per os.
    50% est lié aux protéines plasmatiques.
    Demi-Vie
    3 h
    allongée en cas d'insuffisance rénale.
    Elimination
    Voie rénale.
    Principalement urinaire.

    Bibliographie

    - Angiology 1981;32:663 (SYMPOSIUM).
    - J.P.E.T 1983;227:613.
    - Drugs 1987;33:430-460.
    - Arzneim Forsch 1989;39:518-519 (PHARMACOCINETIQUE).

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil