GONADOTROPHINE CHORIONIQUE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 22/3/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Posologie & mode d'administration
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    HORMONE GONADOTROPE OBTENUE A PARTIR DE L'URINE DE FEMME ENCEINTE

    Ensemble des dénominations

    DCF : GONADOTROPHINE CHORIONIQUE
    DCIR : GONADOTROPHINE CHORIONIQUE
    autre dénomination : HCG
    autre dénomination : HUMAN CHORIONIC GONADOTROPHIN
    autre dénomination : PREGNANCY URINE HORMONE
    autre dénomination : PU
    bordereau : 2361
    sel ou dérivé : GONADOTROPHINE MENOPAUSIQUE HUMAINE
    sel ou dérivé : GONADOTROPHINE SERIQUE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : GONADOTROPHINE
    Regime : liste I
    Remarque sur le regime : JO 13/01/2000

    Proprietés Pharmacologiques

    1. GONADOTROPHINE (principale certaine)

    2. INDUCTEUR DE L'OVULATION (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Hormone d'origine placentaire possédant principalement une activité de type LH (Lutinizing Hormone), qui peut déclencher l'ovulation à partir d'un follicule préalablement stimulé par FSH.
      Permet la formation du corps jaune.
      Chez l'homme, stomule la sécrétion d'androgènes par les cellules de Leydig.
      Peut permettre en cas de cryptorchidie sans obstacle anatomique la descente des testicules.

    Effets Recherchés

    1. INDUCTEUR DE L'OVULATION (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. AMENORRHEE (principale)

    2. OLIGOZOOSPERMIE (secondaire)

    3. CRYPTORCHIDIE (secondaire)
      - J Pediatr 1982;101:923-927.

    Effets secondaires

    1. GROSSESSE MULTIPLE (CERTAIN FREQUENT)

    2. HEMOPERITOINE (CERTAIN TRES RARE)

    3. THROMBOPHLEBITE (CERTAIN TRES RARE)

    4. THROMBOSE ARTERIELLE (CERTAIN TRES RARE)

    5. HYDROTHORAX (CERTAIN TRES RARE)

    6. DOULEUR ABDOMINALE (CERTAIN TRES RARE)

    7. REACTION ALLERGIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    8. MORT SUBITE (CERTAIN )

    9. VOLEMIE(DIMINUTION) (CERTAIN )

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. SPORTIFS
      Substance interdite :
      - Journal Officiel du 7 Mars 2000.

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie intramusculaire:
    - chez la femme: Cinq à quinze cents unités par jour.
    - chez l'homme: Cinq cents unités 2 à 3 fois par semaine.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil