TIAPRIDE CHLORHYDRATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 1/2/2001
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Pharmaco-Dépendance
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    N-(DIETHYLAMINO-2 ETHYL)METHOXY-2 METHYLSULFONYL-5 BENZAMIDE CHLORHYDRATE

    Ensemble des dénominations

    autre dénomination : CHLORHYDRATE DE TIAPRIDE
    autre dénomination : FLO 1347
    bordereau : 2392
    sel ou dérivé : METOCLOPRAMIDE DICHLORHYDRATE
    sel ou dérivé : SULPIRIDE
    sel ou dérivé : SULTOPRIDE CHLORHYDRATE
    sel ou dérivé : VERALIPRIDE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : TIAPRIDE
    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTIEMETIQUE (principale certaine)

    2. NEUROLEPTIQUE (principale certaine)

    Effets Recherchés

    1. ANTIEMETIQUE (principal)

    2. ANXIOLYTIQUE (principal)

    3. SEDATIF (principal)

    4. NEUROLEPTIQUE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. CHOREE DE HUNTINGTON (à confirmer)
      L'activité ne serait pas démontrée :
      - Acta Neurol Scand 1982;65:45-50.

    2. TREMBLEMENT ESSENTIEL (principale)

    3. DYSKINESIE TARDIVE (principale)
      - Acta Neurol Scand 1982;65:38-44.
      - Neuropsychobiology 1985;14:17-22.

    4. CEPHALEE (principale)

    5. VOMISSEMENT (principale)

    6. EXCITATION PSYCHOMOTRICE (principale)
      En particulier chez les sujets âgés.

    7. DELIRIUM TREMENS (principale)

    8. SYNDROME DE GILLES DE LA TOURETTE (principale)
      - Sem Hop Paris 1982;58:725.

    9. DOULEUR DU MEMBRE FANTOME (secondaire)
      - Sem Hop Paris 1982;58:2203.

    10. PREMEDICATION ANESTHESIQUE (à confirmer)
      - Sem Hôp Paris 1978;54:675-677.

    11. DOULEUR DES CANCEREUX (à confirmer)
      - Sem Hop Paris 1984;60:565.

    Effets secondaires

    1. SOMNOLENCE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      POSOLOGIE ELEVEE

    2. DEPRESSION (CERTAIN RARE)
      - Sem Hop Paris 1982;58:725.

    3. EXCITATION PSYCHOMOTRICE (CERTAIN RARE)
      - Sem Hop Paris 1982;58:725.

    4. GALACTORRHEE (CERTAIN TRES RARE)

    5. AMENORRHEE (CERTAIN TRES RARE)

    6. AKATHISIE (CERTAIN TRES RARE)

    7. SYNDROME EXTRAPYRAMIDAL (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTE DOSE

    8. DYSKINESIE TARDIVE (A CONFIRMER )
      Survenant à l'arrêt d'un traitement au long cours.

    9. BOULIMIE (A CONFIRMER )
      - Sem Hop Paris 1982;58:725.

    10. SYNDROME MALIN DES NEUROLEPTIQUES (A CONFIRMER )
      Deux cas :
      - Presse Med 1986;15:1047.
      - Presse Med 1989;18:585.
      - J Toxicol Clin Exp 1989;9:333-35.
      Un cas trente minutes après une injection intraveineuse :
      - Rev Rhum 1994;61:334-335.
      Un cas fatal débutant après 2 jours de traitement :
      - Clin Neuropharmacol 1996;19:539-540.

    11. ERYTHEME POLYMORPHE (A CONFIRMER )
      Un cas, réversible à l'arrêt du traitement :
      - Clin Neuropharmacol 1988;11:556-558.

    12. TORSADE DE POINTES (A CONFIRMER )
      Un cas chez un sujet âgé atteint de fibrillation auriculaire et d'une insuffisance cardiaque modérée. Réversible à l'arrêt:
      - Am J Med 2000;109:509

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Voies d'administration

    - 1 - ORALE
    - 2 - INTRAMUSCULAIRE
    - 3 - INTRAVEINEUSE

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie orale:
    - chez l'adulte:
    Cent à six cents milligrammes par jour en 3 prises.

    - chez l'enfant de 7 à 12 ans:
    Cinquante à cent milligrammes par jour.

    Dose usuelle par voie intraveineuse ou intramusculaire chez l'adulte:
    Deux à huit cents milligrammes par jour, répartis en 4 à 6 injections par 24 heures.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 4 heure(s)
    - 2 - ELIMINATION voie rénale

    Absorption
    Résorbé par le tractus gastro-intestinal.
    Biodisponibilité proche de celle obtenue après intramusculaire.
    Taux plasmatique maximal une heure après administration per os.
    Demi-Vie
    4 heures.

    Métabolisme
    Faiblement métabolisé en dérivé N-oxyde et N-monodééthylé.
    Elimination
    Voie rénale:
    90% de la dose administré sont éliminés dans les 72 heures sous forme inchangée.

    Bibliographie

    - Drugs 1994;47:1010-1032.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil