PRISTINAMYCINE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 11/10/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    ANTIBIOTIQUE OBTENU A PARTIR DE CULTURES DE STREPTOMYCES PRISTINA SPIRALIS

    Ensemble des dénominations

    DCF : PRISTINAMYCINE
    DCIR : PRISTINAMYCINE
    autre dénomination : RP 7293
    bordereau : 1273
    sel ou dérivé : MIKAMYCINE
    sel ou dérivé : VIRGINIAMYCINE

    Classes Chimiques


    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTIBIOTIQUE (principale certaine)

    2. ANTIBACTERIEN (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Action bactériostatique et bactéricide par synergie entre 2 groupes de constituants: les pristinamycine du groupe I et du groupe II.
      Fixation sur les bactéries.
      Phénomène de bactériopause très prolongé.
      Résistance croisée partielle avec les macrolides et les lincosanides.
      Résistance croisée totale avec la virginiamycine.
      Résistance extra-chromosomique transférable par plasmide R.
      Blocage de la synthèse des protéines (sous-unité 50S) et inhibition de la synthèse des acides nucléiques.

    Effets Recherchés

    1. ANTIBIOTIQUE (principal)

    2. ANTIBACTERIEN (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. SEPTICEMIE A STAPHYLOCOQUES (principale)

    2. SEPTICEMIE A STREPTOCOQUES (principale)

    3. ENDOCARDITE A STAPHYLOCOQUES (principale)

    4. ENDOCARDITE A STREPTOCOQUES (principale)

    5. INFECTION BRONCHOPULMONAIRE (principale)
      A staphylocoques et à streptocoques multirésistants.

    6. INFECTION OSSEUSE (principale)
      A staphylocoques ou à streptocoques multirésisrants.

    7. INFECTION OSSEUSE A STAPHYLOCOQUES (principale)

    8. INFECTION GENITALE (principale)
      A staphylocoques et à streptocoques multirésistants.

    9. PERITONITE (principale)
      A staphylocoques ou streptocoques multirésistants

    10. PNEUMONIE A PNEUMOCOQUES (secondaire)

    11. ANGINE A STREPTOCOQUES (secondaire)

    12. SINUSITE A STREPTOCOQUES (secondaire)

    13. OTITE A STREPTOCOQUES (secondaire)

    14. INFECTION CUTANEE A STREPTOCOQUES (secondaire)

    15. PORTAGE PHARYNGE DE MENINGOCOQUES (secondaire)

    16. GONOCOCCIE (secondaire)

    17. INFECTION GENITALE A CLOSTRIDIUM PERFRINGENS (secondaire)

    18. INFECTION PERITONEALE A CLOSTRIDIUM PERFRINGENS (secondaire)

    19. INFECTION CUTANEE A CLOSTRIDIUM PERFRINGENS (secondaire)

    20. INFECTION BRONCHOPULMONAIRE A CLOSTRIDIUM PERFRINGENS (secondaire)

    21. INFECTION DENTAIRE (secondaire)

    Effets secondaires

    1. TROUBLE DIGESTIF (CERTAIN TRES RARE)

    2. NAUSEE (CERTAIN TRES RARE)

    3. VOMISSEMENT (CERTAIN TRES RARE)

    4. PESANTEUR EPIGASTRIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    5. DIARRHEE (CERTAIN TRES RARE)

    6. GLOSSITE (CERTAIN TRES RARE)

    7. REACTION ALLERGIQUE CUTANEE (CERTAIN TRES RARE)

    8. COLITE ULCEREUSE (A CONFIRMER )
      Colite ulcéreuse hémorragique. Un cas rapporté :
      - Gastroenterol Clin Biol 1993;17:231-232.
      Trois cas de colite uldéreuse rapportés :
      - Gastroenterol Clin Biol 1993;17:773-774.

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie orale:
    - chez l'adulte:
    Deux à quatre grammes par jour en 2 ou 3 prises au moment des repas .
    - chez l'enfant:
    Cinquante à cent milligrammes par kilo et par jour en 2 à3 prises.

    * traitement minute de la gonococcie: Deux grammes et demi en une seule prise.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 6 heure(s)
    - 2 - ELIMINATION FOIE voie biliaire
    - 3 - ELIMINATION REIN voie rénale

    Absorption
    L'absorption digestive n'est pas toujours totale pour les 2 constituants.
    Répartition
    Liaison aux protéines sériques: 70 à 80% pour les constituants du groupe A et 40 à 45% pour les constituants du groupe B.
    Forte concentration biliaire:
    Bonne diffusion tissulaire, en particulier osseuse.
    Ne traverse pas la barrière méningée.
    Les taux sériques sont voisins de 1 microgrammes par ml 1 à 2 heures après prise orale de 500 mg.

    Demi-Vie
    6 h
    Métabolisme
    Fortement métabolisé , principalement en dérivé de l'hydroxy-3-picolylglycine retrouvé dans l'urine.
    Elimination
    Vois biliaire:
    essentiellement.
    Voie rénale:
    elimination urinaire faible, de l'ordre de 10 à 15% pour le seul composé B.
    Non dialysable.

    Bibliographie

    - Presse Med 1999;28,suppl1:1-20.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil