ETOGLUCIDE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 16/9/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    (tétraoxa-2,5,8,11 dodécanédiyl-1,12)-2,2'bis-oxiranne

    Ensemble des dénominations

    BAN : ETHOGLUCID
    CAS : 1954-28-5
    DCIR : ETOGLUCIDE
    autre dénomination : ETHOGLUCIDE
    autre dénomination : TRIETHYLENE GLYCOL DIGLYCIDYL ETHER
    bordereau : 2399
    code expérimentation : ICI-32865
    code expérimentation : TDE
    dci : étoglucide
    rINN : ETOGLUCID

    Classes Chimiques


    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTINEOPLASIQUE (principale certaine)

    2. AGENT ALKYLANT (principale certaine)

    Effets Recherchés

    1. ANTICANCEREUX (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. CANCER DE LA VESSIE (secondaire)

    2. GLIOME MALIN CEREBRAL (secondaire)

    Effets secondaires

    1. NAUSEE (CERTAIN )

    2. VOMISSEMENT (CERTAIN )

    3. ALOPECIE (CERTAIN )

    4. OEDEME (CERTAIN )

    5. DOULEUR DANS LA REGION D'APPLICATION (CERTAIN )

    6. ICTERE (CERTAIN )

    7. CRISE CONVULSIVE (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      POSOLOGIE ELEVEE

    8. HYPOTENSION ARTERIELLE (CERTAIN )
      En cas d'injection intra-artérielle pour cancer du système nerveux central.

    9. OEDEME CEREBRAL (CERTAIN )
      En cas d'injection intra-artérielle pour cancer du système nerveux central.

    10. INSUFFISANCE MEDULLAIRE (CERTAIN )

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. INSUFFISANCE MEDULLAIRE

    2. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE

    Contre-Indications

    1. OEDEME CEREBRAL

    Voies d'administration

    - 1 - INTRAVESICALE
    - 2 - INTRAVEINEUSE Lente
    - 3 - INTRAARTERIELLE
    - 4 - INTRAPLEURALE
    - 5 - INTRAPERITONEALE

    Posologie et mode d'administration

    Produit non commercialisé en France, disponible à la Pharmacie Centrale des Hôpitaux.
    A n'utiliser que dans des seringues en verre.
    En cas de contact avec la peau, on procèdera à un lavage abondant à l'eau.
    La solution diluée doit être utilisée immédiatement.
    .
    - INSTILLATION VESICALE (à garder au moins une heure) :
    Cent à deux cents millilitres d'une solution à un pour cent, une fois par semaine pendant 12 semaines, puis espacer une fois par mois.
    - INJECTION INTRAVEINEUSE LENTE :
    Deux cents à deux cent cinquante milligrammes par kilo de poids, répétés toutes les trois à cinq semaines.
    Dilution dans cinq fois son volume d'eau.
    - INJECTION INTRA-ARTERIELLE :
    Cent à deux cent cinquante milligrammes par kilo.
    - INJECTION INTRACAVITAIRE :
    Trois à dix huit grammes.
    - INJECTION PLEURALE OU PERITONEALE.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - ELIMINATION voie rénale

    Répartition
    Disparait rapidement du sang après injection intraveineuse.
    Est distribué dans la plupart des tissus.
    Passe dans le LCR.
    Métabolisme
    Métabolisme hépatique : rapidement métabolisé par le foie.
    Elimination
    (VOIE RENALE)
    Une faible proportion d'étoglucide est retrouvée inchangée dans les urines.

    Bibliographie

    - Br J Urol 1973;45:84.

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil