BROMEBRATE SODIQUE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 16/9/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    cis-bromo-3(méthoxy-4 benzoyl)-3 acrylate de sodium

    Ensemble des dénominations

    autre dénomination : BROMEBRATE DE SODIUM
    autre dénomination : CYTEMBENA
    bordereau : 2401

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : ACIDE BROMEBRIQUE
    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTINEOPLASIQUE (principale certaine)

    2. AGENT ALKYLANT (secondaire certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Reste à préciser.
      Pourrait inhiber la biosynthèse de l'acide folique.

    Effets Recherchés

    1. ANTICANCEREUX (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. CANCER DU COL DE L'UTERUS (secondaire)
      Taux de réponse : 15 à 20 % :
      - Biomedicine 1977;26:392-395.

    2. CANCER DE L'OVAIRE (secondaire)

    3. CANCER DE L'ENDOMETRE (secondaire)

    4. CANCER DU VAGIN (secondaire)

    5. CANCER DE LA VULVE (secondaire)

    Effets secondaires

    1. FIEVRE (CERTAIN TRES RARE)

    2. HYPERSUDATION (CERTAIN TRES RARE)

    3. DOULEUR AU POINT D'INJECTION (CERTAIN FREQUENT)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      VOIE INTRAMUSCULAIRE

      Douleur au point d'injection.

    4. THROMBOPHLEBITE LOCALE (CERTAIN RARE)

    5. BOUFFEE VASOMOTRICE (CERTAIN TRES RARE)

    6. DOULEUR PRECORDIALE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

    7. ELECTROCARDIOGRAMME(ANOMALIE) (CERTAIN TRES RARE)
      Inversion de l'onde T, sous-décalage du segment ST :
      - Cancer Chemother Rep 1975;59:581-583.

    8. TACHYCARDIE (CERTAIN TRES RARE)

    9. HYPERTENSION ARTERIELLE (CERTAIN TRES RARE)

    10. URTICAIRE (CERTAIN TRES RARE)

    11. CYSTITE (CERTAIN RARE)

    12. UREE SANGUINE(AUGMENTATION) (CERTAIN RARE)

    13. CREATININEMIE(AUGMENTATION) (CERTAIN RARE)

    14. INSUFFISANCE RENALE(AGGRAVATION) (CERTAIN TRES RARE)
      Nécessite l'arrêt du traitement.

    15. PROTEINURIE (CERTAIN RARE)

    16. KALIEMIE(DIMINUTION) (CERTAIN TRES RARE)

    17. URICEMIE(AUGMENTATION) (CERTAIN TRES RARE)

    18. STOMATITE (CERTAIN TRES RARE)

    19. ANOREXIE (CERTAIN RARE)

    20. NAUSEE (CERTAIN FREQUENT)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

    21. VOMISSEMENT (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

    22. DIARRHEE (CERTAIN RARE)

    23. TRANSAMINASES(AUGMENTATION) (CERTAIN TRES RARE)

    24. LEUCOPENIE (CERTAIN TRES RARE)
      Leucopénie modérée et transitoire.

    25. THROMBOPENIE (CERTAIN TRES RARE)
      Thrombopénie modérée et transitoire.

    26. VERTIGE (CERTAIN TRES RARE)

    27. CEPHALEE (CERTAIN TRES RARE)

    28. EXCITATION PSYCHOMOTRICE (CERTAIN TRES RARE)

    29. PARESTHESIE (CERTAIN TRES RARE)
      Paresthésies essentiellement buccofaciales.

    30. CRISE CONVULSIVE (CERTAIN TRES RARE)

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. INSUFFISANCE RENALE
      Risque d'aggravation nécessitant l'arrêt du traitement.

    Contre-Indications

    1. GROSSESSE

    2. INSUFFISANCE RENALE SEVERE

    3. INSUFFISANCE CORONARIENNE

    Voies d'administration

    - 1 - INTRAVEINEUSE En perfusion lente
    - 2 - INTRAMUSCULAIRE

    Posologie et mode d'administration

    N'est plus commercialisé en France.
    Adultes : Voie intraveineuse ou intramusculaire.
    Utiliser de préférence la voie intraveineuse en perfusion lente en une heure et demi du produit dilué dans deux cent cinquante millilitres de glucose isotonique.
    - soit par cycle de cinq jours : quatre cents milligrammes par mètre carré et par jour ( 400 mg/m2/j) avec un arrêt de dix jours entre chaque cycle.
    - soit par cycle de trente jours : deux cents milligrammes par mètre carré et par jour (200 mg/m2/j) avec un arrêt de dix jours entre chaque cycle.
    Arrêt du traitement en cas d'élévation de la créatininémie qui sera dosée régulièrement.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 14 heure(s)
    - 2 - ELIMINATION voie rénale

    Répartition
    Très largement lié aux protéines plasmatiques.
    Demi-Vie
    Voisine de 14 heures.
    Elimination
    (VOIE RENALE)
    Très faible élimination rénale.

    Bibliographie

    - International Chemotherapeutical Congress, Prague, 1971.
    - Neoplasma 1971;18:447-454.
    - Cancer Treat Rep 1975;59:581-583.
    - Cancer Treat Rep 1976;60:1655-1658.

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil