ALMITRINE DIMESILATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 9/2/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Pharmaco-Dépendance
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    BIS(ALLYLAMINO)-2,4[[BIS(FLUORO-4 PHENYL)METHYL]-4 PIPERAZINYL- 1]-6 TRIAZINE-1,3,5 BIS-METHANESULFONATE

    Ensemble des dénominations

    BANM : ALMITRINE DIMESYLATE
    autre dénomination : ALMITRINE BISMESYLATE
    autre dénomination : ALMITRINE BISMETHANE SULFONATE
    autre dénomination : DIMESILATE D'ALMITRINE
    autre dénomination : LS 2620
    autre dénomination : SE 2620
    bordereau : 2415
    rINNM : ALMITRINE DIMESILATE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : ALMITRINE
    Regime : liste II

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANALEPTIQUE RESPIRATOIRE (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Augmentation du volume et de la fréquence respiratoire par action sur les chemorécepteurs carotidiens et aortiques; corrigerait les troubles du rapport ventilation-perfusion pulmonaire:
      - Presse Med 1984;13:2059.

    Effets Recherchés

    1. ANALEPTIQUE RESPIRATOIRE (principal)

    2. ANALEPTIQUE RESPIRATOIRE PERIPHERIQUE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. HYPOVENTILATION ALVEOLAIRE (principale)

    2. INSUFFISANCE RESPIRATOIRE AIGUE (principale)

    3. INSUFFISANCE RESPIRATOIRE CHRONIQUE (principale)
      Amélioration du rapport ventilation/perfusion , entrainant une augmentation de la Po2:
      - Thorax 1983;38:234.
      - Sem Hop Paris 1984;60:1559-1568.

    4. DEPRESSION RESPIRATOIRE (principale)

    Effets secondaires

    1. POIDS(DIMINUTION) (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TRAITEMENT PROLONGE

      Nécessite l'arrêt du traitement quand il atteint 5% du poids corporel.

    2. NAUSEE (CERTAIN RARE)

    3. VERTIGE (CERTAIN TRES RARE)

    4. PARESTHESIE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TRAITEMENT PROLONGE

      A type de picotements, fourmillements ou engourdissements des membres inférieurs. Leur persistance nécessite l'arrêt du traitement.

    5. NEUROPATHIE PERIPHERIQUE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      TRAITEMENT PROLONGE

      Onze cas de polynévrite sensitivomotrice rapportés chez des sujets traités au long cours par l'almitrine :
      Quatre cas :
      - Br Med J 1985,290:896.
      Cinq cas :
      - Lancet 1985;1:1247-1250.
      - Therapie 1986;41:149.
      Deux cas :
      - Presse Med 1987;16:779.
      Deux cas :
      - Rev Med Interne 1987;8:425.

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Contre-Indications

    1. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE SEVERE

    2. GROSSESSE

    3. ALLAITEMENT

    Voies d'administration

    - 1 - ORALE
    - 2 - INTRAVEINEUSE(EN PERFUSION)

    Posologie et mode d'administration

    Posologie adulte :
    - voie orale, doses usuelles : cinquante à cent milligrammes par jour en deux prises.
    - voie intraveineuse de préférence en perfusion, doses usuelles : un à trois milligrammes par kilogramme et par jour.
    Précautions :
    - ne pas dépasser la posologie usuelle sans l'avis d'un spécialiste et une surveillance en milieu spécialisé.
    - interrompre le traitement en cas de survenue de paresthésies persistantes des membres inférieurs ou d'un amaigrissement supérieur à cinq pour cent du poids corporel.
    Remarques :
    L'administration séquentielle (arrêt un mois tous les trois mois) réduirait la fréquence des neuropathies périphériques :
    - Rev Mal Resp 1992;9:455-463.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 60 heure(s)
    - 2 - ELIMINATION voie fécale
    - 3 - ELIMINATION voie rénale

    Absorption
    Voie orale: résorption rapide: le pic plasmatique est atteint en 3 h.
    Répartition
    Durée d'action voisine d'une heure après administration IV; fixation protéique élevée voisine de 99%.
    Demi-Vie
    60 h
    entre 40 et 80 h.
    Métabolisme
    Hépatique.
    Elimination
    Voie fécale.
    Sous forme de matabolites inactifs.
    Voie rénale:
    voie accessoire.

    Bibliographie

    - Rev Medecine 1976;27:20.
    - Semaine des hopitaux 1984;22:1558-1571.
    - Eur J Pharmacol 1984;102:437-442.
    - Presse Med 1984;13:34Suppl.
    - Med Hyg 1985;43:2442-2446(REVUE).
    - Drugs 1985;30:475-481.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil