AMYLE NITRITE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 9/6/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Posologie & mode d'administration

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    NITRITE D'ISOPENTYLE

    Ensemble des dénominations

    autre dénomination : AMYL NITRITE
    autre dénomination : AZOTITE D'AMYLE
    autre dénomination : ETHER AMYLNITREUX
    autre dénomination : ISOAMYL NITRITE
    autre dénomination : ISOPENTYL NITRITE
    autre dénomination : NITRITE D'AMYLE
    bordereau : 2454

    Classes Chimiques


    Regime : liste II

    Proprietés Pharmacologiques

    1. VASODILATATEUR PERIPHERIQUE (principale certaine)

    2. CORONARODILATATEUR (principale certaine)

    3. ANTI-ANGOREUX (principale certaine)

    4. VASODILATATEUR CEREBRAL (secondaire certaine)

    5. ANTIDOTE (secondaire certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Action vasodilatatrice et antiangoreuse identique aux dérivés nitrés, mais de délai d'action plus bref.
      Vasodilatation particulièrement importante au niveau du couet de la face.
      Relaxation des voies urinaires et biliaires.

    2. secondaire
      Action methemoglobinemiante des nitrites utilisable dans les intoxications par les cyanures où il provoque la formation de cyanmethemoglobine.

    Effets Recherchés

    1. ANTIANGOREUX (principal)

    2. CORONARODILATATEUR (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. ANGOR (principale)

    2. INSUFFISANCE CORONARIENNE (principale)

    Effets secondaires

    1. CEPHALEE (CERTAIN FREQUENT)

    2. FLUSH (CERTAIN TRES RARE)

    3. MALAISE (CERTAIN TRES RARE)

    4. NAUSEE (CERTAIN TRES RARE)

    5. VOMISSEMENT (CERTAIN TRES RARE)

    6. HYPERSUDATION (CERTAIN TRES RARE)

    7. SYNCOPE (CERTAIN TRES RARE)

    8. METHEMOGLOBINEMIE (CERTAIN TRES RARE)

    9. TACHYCARDIE (CERTAIN TRES RARE)

    10. RASH (CERTAIN TRES RARE)
      - Am J Med 1989:86:732.

    11. HYPOTENSION ARTERIELLE (CERTAIN TRES RARE)

    12. HYPOTENSION ORTHOSTATIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    13. ANEMIE HEMOLYTIQUE (A CONFIRMER )
      Un cas :
      - Am J Med 1989;86:252-254.

    Pharmaco-Dépendance

    1. RISQUE MAJEUR
      UTILISE COMME APHRODISIAQUE SOUS LA FORME DE`POPPERS` OU SOUS FORME INTRA VEINEUSE A ETE INTERDIT A LA SUITE D'ACCIDENTS DE TOXICOMANIE DONT CERTAINS MORTELS.JOURNAL OFFICIEL DU 28 MARS 1990.

    Précautions d'emploi

    1. GLAUCOME

    Posologie et mode d'administration

    Produit retiré de la vente en France.
    A été utilisé comme aphrodisiaque, plusieurs accidents mortels ont été enregistrés:
    - Journal Officiel du 28 Mars 1990.

    Pharmaco-Cinétique


    Absorption
    Résorption rapide par les muqueuses, surtout respiratoire.
    Inactivé par hydroxylation lors de l'administration par voie orale.
    L'action débute en 30 secondes après inhalation.
    Répartition
    Durée d'action voisine de 5 minutes.
    Métabolisme
    Hydrolysé en nitrite et en alcool amylique.

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil