INOSIPLEX

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 20/3/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    COMPOSE DE UNE MOLECULE D'INOSINE ET DE TROIS MOLECULES DE P. 99,9 MILLIGRAMMES DE N-N DIMETHYLAMINO-2 PROPANOL

    Ensemble des dénominations

    autre dénomination : INOSINE PRANOBEX
    autre dénomination : INOSINE,ACEDOBENE,DIMEPRANOL
    autre dénomination : METHISOPRINOL
    autre dénomination : METISOPRINOL
    autre dénomination : NP 113
    autre dénomination : NP-113
    autre dénomination : NPT-10381

    Classes Chimiques


    Proprietés Pharmacologiques

    1. IMMUNOMODULATEUR (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Ne possède pas d'action directe sur la replication virale.
      En accélérant la différenciation et la prolifération des lymphocytes T, restaure la réponse immunitaire déprimée par l'infection virale; augmente la production de lymphokines et de lymphotoxines.

    Effets Recherchés

    1. IMMUNOSTIMULANT (principal)

    2. ANTIVIRAL (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. ENCEPHALITE VIRALE (principale)

    2. ENCEPHALITE HERPETIQUE (principale)

    3. LEUCOENCEPHALITE SCLEROSANTE SUBAIGUE (principale)

    4. HERPES RECIDIVANT (secondaire)
      Herpès génital : diminuerait l'importance des manifestations cliniques mais non la fréquence des récidives :
      - Inpharma 1984;422:7.
      Autre référence :
      - Drugs 1985;32:383-424.

    5. SCLEROSE EN PLAQUES (à confirmer)
      Presse Méd1986,15(20):930-931

    Effets secondaires

    1. URICEMIE(AUGMENTATION) (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      HYPERURICEMIE PREEXISTANTE

      Associer la traitement hypo-uricémiant sans que l'arrêt de l'inosiplex soit nécessaire.

    2. CRISE DE GOUTTE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      GOUTTEUX CONNU
      HYPERURICEMIE PREEXISTANTE

      Peut être évitée en associant sytématiquement de la colchicine au cours des deux ou trois premiers mois de traitement.

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. HYPERURICEMIE

    2. GOUTTE

    3. LITHIASE URIQUE

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie orale:
    - chez l'adulte:
    Trois à quatre grammes par jour en 6 prises.
    - chez l'enfant:
    Cinquante à cent milligrammes par kilo et par jour en 5 à 6 prises.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 0.80 heure(s)
    - 2 - DEMI VIE 0.05 heure(s)
    - 3 - ELIMINATION voie rénale

    Absorption
    Résorbé par le tractus gastro-intestinal.
    Demi-Vie
    0,8 h
    Par voie orale.
    0,05 h
    Par voie intraveineuse.
    Métabolisme
    Formation d'acide urique.
    Elimination
    Voie rénale.
    Eliminé principalement sous forme d'acide urique.

    Bibliographie

    - Drugs 1981;22,2:111.
    - Drugs 1986;32:383-424.
    - Inpharma 1984;447:19.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil