BINEDALINE CHLORHYDRATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 6/3/1998
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    chlorhydrate de N,N,N'-triméthyl-N'-(3-phényl-1H-indol-1-yl)-1,2-éthanediamine

    Ensemble des dénominations

    DCIM : CHLORHYDRATE DE BINEDALINE
    autre dénomination : BINODALINE CHLORHYDRATE
    autre dénomination : CHLORHYDRATE DE BINEDALINE
    bordereau : 2747
    code expérimentation : RU-39780

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : BINEDALINE
    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. PSYCHOANALEPTIQUE (principale certaine)

    2. ANTIDEPRESSEUR (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      *Inhibiteur de la recapture de la noradrénaline, ne touche que peu celle de la sérotonine,
      *ne présente que peu d'affinité pour les récepteurs adrénergiques (alpha 1, alpha 2ou bêta), sérotoninergiques, muscariniques ou histaminiques,
      *dépourvue d'activité IMAO,
      *ne présente que peu d'effets sur le plan cardiovasculaire (peu d'hypotension orthostatique) :
      - Eur J Clin Pharmacol 1985;27:667-670.

    Effets Recherchés

    1. ANTIDEPRESSEUR (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. DEPRESSION (principale)

    Effets secondaires

    1. SECHERESSE DE LA BOUCHE (CERTAIN RARE)

    2. EXCITATION PSYCHOMOTRICE (CERTAIN RARE)

    3. INSOMNIE (CERTAIN RARE)

    4. CONFUSION MENTALE (CERTAIN RARE)

    5. TROUBLE HEMATOLOGIQUE (CERTAIN RARE)
      La survenue de troubles hématologiques (neutropénie, agranulocytose) lors des essais cliniques a conduit le laboratoire Cassenne à arrêter le développement de cette molécule.

    6. NEUTROPENIE (CERTAIN TRES RARE)

    7. AGRANULOCYTOSE (CERTAIN TRES RARE)

    Effets sur la descendance

    1. NON TERATOGENE CHEZ L'ANIMAL

    2. INFORMATION MANQUANTE DANS L'ESPECE HUMAINE

    Précautions d'emploi

    1. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE SEVERE

    Contre-Indications

    1. GROSSESSE
      Information manquante.

    2. ALLAITEMENT
      Absence d'étude sur le passage dans le lait.

    Voies d'administration

    - 1 - ORALE

    Posologie et mode d'administration

    La survenue de troubles hématologiques (neutropénie, agranulocytose) lors des essais cliniques a conduit le laboratoire Cassenne à arrêter le développement de cette molécule.
    Dose usuelle par voie orale :
    Adultes : cinquante à cent milligrammes par jour.
    Dose maximale de cent cinquante milligrammes par jour, à n'utiliser qu'en milieu hospitalier.
    Chez les sujets âgés, on ne dépassera pas cinquante milligrammes par jour.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 5 heure(s)
    - 2 - REPARTITION 99 % lien protéines plasmatiques
    - 3 - ELIMINATION URINE voie rénale

    Absorption
    Taux plasmatique maximal atteint en 1 à 2 heures.
    La résorption par le tractus gastro-intestinal n'est pas modifiée par la prise de nourriture.
    Répartition
    La liaison aux protéines plasmatiques est de 99%.
    Demi-Vie
    La demi-vie est de 5 heures, elle est allongée chez le sujet âgé (atteint 10 heures à 80 ans).
    Métabolisme
    Formation rapide de dérivés N-desméthyl et N-oxyde dont les éliminations sont retardées chez les sujets âgés.
    Elimination
    (VOIE RENALE)
    Principale voie d'élimination.

    Bibliographie

    - Eur J Clin Pharmacol 1985;27:667-670.

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr


    Retour à la page d'accueil