FLUNISOLIDE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 27/3/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    fluoro-6 alpha dihydroxy-11 bêta, 21 (isopropylidène-dioxy)-16 alpha, 17 pregnadiène-1,4 dione-3,20.

    Ensemble des dénominations

    BAN : FLUNISOLIDE
    CAS : 3385-03-3
    DCF : FLUNISOLIDE
    DCIR : FLUNISOLIDE
    bordereau : 2945
    rINN : FLUNISOLIDE

    Classes Chimiques


    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTIINFLAMMATOIRE (principale certaine)

    2. ANTIINFLAMMATOIRE STEROIDIEN (principale certaine)

    3. IMMUNOSUPPRESSEUR (secondaire certaine)

    4. GLUCOCORTICOIDE (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Glucocorticoïde directement actif, ne nécessitant pas d'activation métabolique. L'activité anti-inflammatoire serait liée à l'induction de la synthèse de lipocortine capable d'inhiber la phospholipase A2, enzyme responsable de la libération de l'acide arachidonique.

    Effets Recherchés

    1. ANTIINFLAMMATOIRE (principal)
      Par voie locale.

    Indications Thérapeutiques

    1. RHINITE ALLERGIQUE (principale)
      Traitement par voie nasale.

    2. ASTHME CORTICODEPENDANT (principale)
      En inhalation buccale.

    Effets secondaires

    1. RHINORRHEE (CERTAIN RARE)
      Parfois légèrement sanglante.
      Effet indésirable observé dans le traitement par voie nasale.

    2. PRURIT (CERTAIN RARE)
      Prurit nasal observé dans le traitement par voie nasale.

    3. GLAUCOME CHRONIQUE (A CONFIRMER )
      L'administration en inhalation de fortes doses pendant 3 mois ou plus augmenterait la pression intraoculaire :
      - N Engl J Med 1997;336:722-727.

    4. CATARACTE (CERTAIN )
      Quelques cas décrits après utilisation habituelle en inhalation des glucocorticoïdes:
      - N Engl J Med 1997;337:8-14.

    Effets sur la descendance

    1. TERATOGENE CHEZ L'ANIMAL
      Dans certaines espèces.

    2. INFORMATION MANQUANTE DANS L'ESPECE HUMAINE

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. TROUBLE DE L'HEMOSTASE
      Favoriserait les épistaxis.

    2. TUBERCULOSE EVOLUTIVE

    3. ULCERE GASTRODUODENAL(ANTECEDENT)

    4. GROSSESSE
      Information manquante.

    5. ALLAITEMENT
      Information manquante.

    Contre-Indications

    1. INFECTION BACTERIENNE
      Infection bacterienne ORL.

    Voies d'administration

    - 1 - RESPIRATOIRE
    - 2 - NASALE

    Posologie et mode d'administration

    Doses usuelles chez l'adulte :
    - Dans les rhinites : 200 à 300 microgrammes par jour en 2 pulvérisations par narine 2 à 3 fois par jour.
    - Dans l'asthme : 1 mg par jour en inhalation buccale en 2 prises par jour.
    Ne pas dépasser 2 mg par jour.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 2 heure(s)
    - 2 - ELIMINATION 55 % voie rénale
    - 3 - ELIMINATION 40 % voie fécale

    Absorption
    Après inhalation buccale, le passage systémique est de 40 %; Une fraction de la dose est absorbée par voie pulmonaire (32%) et l'autre par voie buccale (8 %).
    Après inhalation par voie intra-nasale, le flunisolide est partiellement absorbé par la muqueuse nasale et partiellement dégluti.
    Répartition
    Après inhalation, les taux sanguins ne seraient que très faibles.
    Demi-Vie
    La demi-vie sérique de la fraction inhalée est d'environ 2 heures.
    Métabolisme
    Rapidement métabolisé par le foie en û OH flunisolide ne conservant qu'une faible activité corticoïde.
    Elimination
    (VOIE RENALE)
    55 % de la fraction résorbée est excrété par voie urinaire sous forme de métabolites dont le principal est le 6 û OH flunisolide.
    (VOIE FECALE)
    40 % de la fraction résorbée est excrété par voie fécale sous forme de métabolites dont le principal est le 6 û OH flunisolide.

    Bibliographie

    - Brochure destinée aux pharmaciens des hôpitaux 1992 FLUNISOLIDE, Laboratoires CASSENNE. (CREATION)

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr


    Retour à la page d'accueil