ALTRETAMINE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 30/3/2001
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    2,4,6-tris(diméthylamino)-1,3,5-triazine

    Ensemble des dénominations

    BAN : ALTRETAMINE
    CAS : 645-05-6
    DCF : ALTRETAMINE
    DCIR : ALTRETAMINE
    USAN : ALTRETAMINE
    autre dénomination : HEMEL
    autre dénomination : HEXAMETHYLMELAMINE
    autre dénomination : HMM
    autre dénomination : HXM
    bordereau : 2545
    code expérimentation : NSC-13875
    code expérimentation : RB-1515
    code expérimentation : WR-95704
    code expérimentation : ENT-50852
    dci : altrétamine
    rINN : ALTRETAMINE

    Classes Chimiques


    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTINEOPLASIQUE (principale certaine)

    2. AGENT ALKYLANT (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Mécanisme mal connu.
      Formation de composés cytotoxiques après activation par les microsomes hépatiques .
      Ne posséderait pas d'activité antifolique mais une possible action alkylante :
      - Eur J Cancer 1978;14:713-720.

    Effets Recherchés

    1. ANTICANCEREUX (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. CANCER DE L'OVAIRE (principale)
      Dans les formes résistantes aux sels de platine et au cyclophosphamide.
      - Med Letter (EdFr) 1991;13:93-94.

    2. CANCER DU SEIN (secondaire)
      - Cancer Treat Rep 1977;61:919-922.

    Effets secondaires

    1. ANOREXIE (CERTAIN FREQUENT)

    2. NAUSEE (CERTAIN FREQUENT)
      Facteur limitant les doses, nécessitant parfois l'arrêt du traitement de mécanisme central.

    3. VOMISSEMENT (CERTAIN FREQUENT)
      Facteur limitant les doses, nécessitant parfois l'arrêt du traitement de mécanisme central.

    4. DOULEUR ABDOMINALE (CERTAIN FREQUENT)

    5. DIARRHEE (CERTAIN FREQUENT)

    6. INSUFFISANCE MEDULLAIRE (CERTAIN FREQUENT)

    7. LEUCOPENIE (CERTAIN FREQUENT)
      D'origine centrale.

    8. THROMBOPENIE (CERTAIN RARE)
      D'origine centrale.

    9. ANEMIE (CERTAIN RARE)

    10. ERUPTION CUTANEE (CERTAIN RARE)

    11. PRURIT (CERTAIN RARE)

    12. ECZEMA (CERTAIN RARE)

    13. ALOPECIE (CERTAIN RARE)
      Réversible à l'arrêt.

    14. NEUROPATHIE PERIPHERIQUE (CERTAIN FREQUENT)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES
      TRAITEMENT PROLONGE

      Sensitivo-motrice. Réversible le plus souvent.

    15. PARESTHESIE (CERTAIN FREQUENT)

    16. SYNDROME PARKINSONIEN (CERTAIN RARE)

    17. TREMBLEMENT (CERTAIN RARE)

    18. VERTIGE (CERTAIN RARE)

    19. CONFUSION MENTALE (CERTAIN RARE)

    20. HALLUCINATION (CERTAIN RARE)

    21. EXCITATION PSYCHOMOTRICE (CERTAIN RARE)

    22. SOMNOLENCE (CERTAIN RARE)

    23. DEPRESSION (CERTAIN RARE)

    24. TOXICITE NEUROLOGIQUE (CERTAIN TRES RARE)
      Toxicité rénale après une dose de 280 mg/m2/jour pendant 14 jours (4 cas) :
      - Gynecol Oncol 1988;31:435.

    Effets sur la descendance

    1. INFORMATION MANQUANTE DANS L'ESPECE HUMAINE

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. INSUFFISANCE RENALE
      Réduction des doses ou de la durée du traitement si la clearance de la créatinine est <60 ml/min:-Néphrologie 1995;16:233-238.

    Contre-Indications

    1. GROSSESSE

    2. INSUFFISANCE MEDULLAIRE

    Voies d'administration

    - 1 - ORALE

    Posologie et mode d'administration

    Doses usuelles par voie orale :
    - Cancer de l'ovaire : quatre cents à cinq cents milligrammes par 24 heures pendant 21 jours par mois.
    En 3 à 4 prises à distance des repas et au coucher.
    .
    Surveillance : NFS, plaquettes avant chaque cure.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 4.70 à 10.20 heure(s)
    - 2 - ELIMINATION 20 à 30 % voie rénale
    - 3 - ELIMINATION 1 % voie fécale

    Absorption
    Résorbé par le tractus gastro-intestinal.
    Taux plasmatique maximal 2 à 3 heures après administration per os.
    Demi-Vie
    4.7 à 10.2 heures dans le plasma.
    Métabolisme
    Formation de métabolites N-déméthylés; libération de formaldéhyde :
    - Cancer Res 1972;33:2810-2815.
    - Cancer Res 1975;35:2858-2863.
    Elimination
    (VOIE RENALE)
    Elimination lente : 20 % de la dose sont éliminés par les urines en 24 heures, 30 % en 48 heures.
    (VOIE FECALE)
    Très faible élimination fécale, moins de 1%.

    Bibliographie

    - Drugs 1995;49:932-953.
    - Dossier CNHIM 2001;22:98

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil