QUINUPRAMINE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 26/4/2001
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    (QUINUCLIDINYL-3)-5 DIHYDRO-10,11 5H-DIBENZO[B,F)AZEPINE

    Ensemble des dénominations


    CAS : 31721-17-2 DCF : QUINUPRAMINE
    DCIR : QUINUPRAMINE
    bordereau : 2574

    Classes Chimiques


    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. PSYCHOANALEPTIQUE (principale certaine)

    2. ANTIDEPRESSEUR TRICYCLIQUE (principale certaine)

    3. ANTIDEPRESSEUR (principale certaine)

    4. ANTICHOLINERGIQUE CENTRAL ET PERIPHERIQUE (secondaire certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Inhibition du recaptage de la noradrénaline et de la sérotonine.
      Anticholinergique central et périphérique.

    Effets Recherchés

    1. ANTIDEPRESSEUR (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. DEPRESSION (principale)

    Effets secondaires

    1. GYNECOMASTIE (CERTAIN )
      - Concours Med 1989;111:1171-1176.

    2. TREMBLEMENT (CERTAIN RARE)

    3. VERTIGE (CERTAIN RARE)

    4. INSOMNIE (CERTAIN RARE)

    5. SOMNOLENCE (CERTAIN RARE)

    6. CEPHALEE (CERTAIN RARE)

    7. SECHERESSE DE LA BOUCHE (CERTAIN FREQUENT)

    8. TROUBLE DE L'ACCOMMODATION (CERTAIN RARE)

    9. CONSTIPATION (CERTAIN RARE)

    10. DYSURIE (CERTAIN RARE)

    11. RETENTION D'URINE (CERTAIN RARE)

    12. HYPOTENSION ORTHOSTATIQUE (CERTAIN RARE)

    13. NAUSEE (CERTAIN RARE)

    14. VOMISSEMENT (CERTAIN RARE)

    15. ANOREXIE (CERTAIN RARE)

    16. DOULEUR EPIGASTRIQUE (CERTAIN RARE)

    Effets sur la descendance

    1. INFORMATION MANQUANTE DANS L'ESPECE HUMAINE

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. ANTECEDENTS CARDIOVASCULAIRES
      Cardiopathie, insuffisance cardiaque compensée, hypotension artérielle.

    2. EPILEPSIE
      Peut nécessiter une adaptation de la posologie du traitement anticomitial.

    3. HYPERTHYROIDIE

    4. CONDUCTEUR DE VEHICULE

    5. UTILISATEUR DE MACHINE

    6. ASSOCIATION A L'ALCOOL

    7. ANESTHESIE GENERALE

    Contre-Indications

    1. GROSSESSE
      Information manquante.

    2. ALLAITEMENT
      Information manquante.

    3. ADENOME PROSTATIQUE
      Avec dysurie : risque de rétention urinaire aiguë.

    4. GLAUCOME A ANGLE FERME

    5. CARDIOPATHIE SEVERE
      Infarctus du myocarde récent, troubles de la conduction, troubles du rythme, insuffisance cardiaque sévère.

    6. ASSOCIATION AUX IMAO
      Respecter un délai suffisant (15 jours) entre la fin d'un traitement par les IMAO et le début d'un traitement par tricyclique.

    Voies d'administration

    - 1 - ORALE
    - 2 - INTRAVEINEUSE(EN PERFUSION)

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle chez l'adulte:
    - par voie orale:
    Deux milligrammes et demi à quinze milligrammes en 1 à 3 prises par jour.

    - par voie intraveineuse, en perfusion:
    Quatre à douze milligrammes par jour administrés en 2 heures.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 9 heure(s)

    Absorption
    Résorbée par le tractus gastro-intestinal.
    Taux sanguin maximum une heure après administration per os.
    Répartition
    Liaison aux protéines plasmatiques: 66%.
    Demi-Vie
    9 heures.

    Métabolisme
    Hépatique.
    Cycle entéro-hépatique.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil