GINKGO BILOBA EXTRAIT

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 5/4/2001
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Posologie & mode d'administration
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Ensemble des dénominations

    autre dénomination : EXTRAIT DE GINKGO BILOBA
    autre dénomination : GBE
    autre dénomination : GINGKO BILOBA EXTRAIT
    bordereau : 2510

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : GINKGO BILOBA

    Proprietés Pharmacologiques

    1. VASODILATATEUR (à confirmer)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Le mécanisme reste à préciser.

    Effets Recherchés

    1. VASODILATATEUR (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. INSUFFISANCE VEINEUSE (principale)

    2. INSUFFISANCE CIRCULATOIRE CEREBRALE (principale)
      En particulier troubles psycho-comportementaux de la sénéscence.

    3. ARTERITE DES MEMBRES INFERIEURS (à confirmer)
      Exercerait un effet modeste mais significatif sur le périmètre de marche
      (méta-analyse de 8 essais contrôlés) :
      - Am J Med 2000;108:276-281.

    4. OEDEME CYCLIQUE IDIOPATHIQUE (à confirmer)
      Diminution de la perméabilité capillaire.

    5. RECTOCOLITE HEMORRAGIQUE (à confirmer)
      Antagoniste du PAF :
      - Am J Gastroenterol 1993;88:615-616.

    6. MALADIE D'ALZHEIMER (à confirmer)
      Au cours de la maladie d'Alzheimer ou après de multiples infarctus cérébraux: améliorerait les performances intellectuelles et la socialisation des malades: essai randomisé positif:
      - JAMA 1997;278:1327-1332.
      Effet modeste mais significatif après 3 à 6 mois de traitement :
      - CNS Drugs 2000;13:201-213.

    7. INFARCTUS CEREBRAL (à confirmer)
      Démence sénile après de multiples infarctus cérébraux: améliorerait les performances intellectuelles et la socialisation des malades: essai randomisé positif:
      - JAMA 1997;278:1327-1332.

    8. SCHIZOPHRENIE (à confirmer)
      Améliorerait l'efficacité de l'halopéridol. Etude randomisée vs placebo de 82 malades:
      - J Clin Psychopharmacol 2001;21:85-88

    Effets secondaires

    1. NAUSEE (CERTAIN RARE)

    2. CEPHALEE (CERTAIN TRES RARE)

    3. VERTIGE (CERTAIN TRES RARE)

    4. TOXICITE CUTANEOMUQUEUSE (CERTAIN TRES RARE)

    5. HEMORRAGIE CEREBRALE (A CONFIRMER )
      Un cas d'hématome sous dural bilatéral chez une femme de 33 ans traitée de puis 2 ans :
      - Neurology 1996;46:1775-1776.

    Effets sur la descendance

    1. INFORMATION MANQUANTE

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle chez l'adulte:
    - Par voie orale:
    Cent vingt à cent soixante milligrammes par jour en plusieurs prises.
    - Par voie locale:
    Gel à 1,4%: 2 à 4 applications par jour.

    Bibliographie

    - Presse Med 1986;15,31, (Spécial):1441-1604.
    - Br J Clin Pharm 1992;34:352-358. (INDICATIONS) *
    - Lanet 1999;355:134-138 (Herb-drugs interactions)

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil