LOXAPINE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 28/1/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Ensemble des dénominations

    sel ou dérivé : LOXAPINE SUCCINATE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : LOXAPINE

    Proprietés Pharmacologiques

    1. PSYCHOLEPTIQUE (principale certaine)

    2. NEUROLEPTIQUE (principale certaine)

    3. ANTICHOLINERGIQUE (secondaire certaine)

    4. ANTIEMETIQUE (secondaire certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Activité antidopaminergique par blocage des récepteurs postsymaptiques;
      Possède également des propriétés antiadrénergiques et anticholinergiques.

    Effets Recherchés

    1. ANTIPSYCHOTIQUE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. DELIRE CHRONIQUE (principale)

    2. SCHIZOPHRENIE (principale)

    3. EXCITATION PSYCHOMOTRICE (principale)
      Etats maniaques et hypomaniaques et troubles caractériels (agitation, aggressivité) associés à des troubles psychotiques ou psychopathiques.

    Effets secondaires

    1. ASTHENIE (CERTAIN RARE)

    2. POIDS(AUGMENTATION) (CERTAIN TRES RARE)

    3. CONGESTION NASALE (CERTAIN TRES RARE)
      Lié à l'effet cholinergique.

    4. HYPOTENSION ORTHOSTATIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    5. TACHYCARDIE (CERTAIN TRES RARE)

    6. HYPOTENSION ARTERIELLE (CERTAIN TRES RARE)

    7. SECHERESSE DE LA BOUCHE (CERTAIN RARE)
      Lié à l'effet anticholinergique.

    8. POLYDIPSIE (CERTAIN RARE)

    9. NAUSEE (CERTAIN RARE)

    10. VOMISSEMENT (CERTAIN TRES RARE)

    11. CONSTIPATION (CERTAIN TRES RARE)
      Lié à l'effet anticholinergique.

    12. ERUPTION CUTANEE (CERTAIN TRES RARE)
      Réaction d'hypersensibilité.

    13. GALACTORRHEE (CERTAIN TRES RARE)

    14. GYNECOMASTIE (CERTAIN TRES RARE)

    15. IRREGULARITE MENSTRUELLE (CERTAIN TRES RARE)

    16. AMENORRHEE (CERTAIN TRES RARE)

    17. PROLACTINEMIE(AUGMENTATION) (CERTAIN TRES RARE)

    18. IMPUISSANCE (CERTAIN TRES RARE)

    19. SYNDROME EXTRAPYRAMIDAL (CERTAIN FREQUENT)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

    20. DYSTONIE AIGUE (CERTAIN FREQUENT)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

      A type de torticolis spasmodiques, trismus, protrusion de la langue, crises oculogyres, elle cède le plus souvent lors de l'administration d'antiparkinsoniens anticholinergiques.

    21. AKATHISIE (CERTAIN FREQUENT)

    22. TREMBLEMENT (CERTAIN FREQUENT)

    23. HYPERTONIE MUSCULAIRE (CERTAIN FREQUENT)

    24. SOMNOLENCE (CERTAIN FREQUENT)

    25. CEPHALEE (CERTAIN RARE)

    26. VERTIGE (CERTAIN RARE)

    27. CONFUSION MENTALE (CERTAIN TRES RARE)

    28. CRISE CONVULSIVE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      EPILEPSIE
      FORTES DOSES

      Risque de déséquilibre d'un traitement anti-épileptique.

    29. TROUBLE DE L'ACCOMMODATION (CERTAIN TRES RARE)
      Lié à l'effet anticholinergique.

    30. FLOU VISUEL (CERTAIN TRES RARE)
      Lié aux troubles de l'accomodation.

    31. GLYCEMIE(AUGMENTATION) (A CONFIRMER )
      - J Clin Psychiatry 1983;44:347.

    32. SYNDROME MALIN DES NEUROLEPTIQUES (A CONFIRMER )
      Un cas avec la loxapine :
      - Br J Psychiatry 1991;159:572-573.

    Précautions d'emploi

    1. CONDUCTEUR DE VEHICULE
      Risque de somnolence.

    2. UTILISATEUR DE MACHINE
      Risque de somnolence.

    3. ADENOME PROSTATIQUE
      RISQUE DE RETENTION AIGUE D'URINES

    4. GLAUCOME A ANGLE FERME
      RISQUE DE CRISE DE GLAUCOME

    5. ILEUS PARALYTIQUE
      Risque d'aggravation.

    6. STENOSE DU PYLORE
      RISQUE D'OCCLUCION COMPLETE

    7. EPILEPSIE
      RISQUE DE RECRUDESCENCE DES CRISES

    8. ASSOCIATION AUX DEPRESSEURS CENTRAUX
      DERIVES MORPHINIQUES, ANTIHISTAMINIQUES H1,BARBITURIQUES,ANXIOLYTIQUES

    9. ASSOCIATION A L'ALCOOL

    Contre-Indications

    1. COMA

    2. HYPERSENSIBILITE A CETTE SUBSTANCE

    3. GROSSESSE
      Innocuité non établie.

    4. ALLAITEMENT
      Innocuité non établie.

    5. ENFANT
      Absence d'études chez les sujets de moins de 16 ans.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr


    Retour à la page d'accueil