ERITHRITYL TETRANITRATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 13/12/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    TETRANITRATE D'ERYTHRITOL

    Ensemble des dénominations

    DCF : TETRANITRATE D'ERITHRITYLE
    DCIR : ERYTHRITYL TETRANITRATE
    autre dénomination : ERYTHRITE TETRANITRE
    autre dénomination : ERYTHRITOL TETRANITRATE
    autre dénomination : NITROERYTHRITE
    autre dénomination : NITROERYTHRITOL
    autre dénomination : TETRANITRATE D'ERYTHRITYLE
    autre dénomination : TETRANITRINE
    autre dénomination : TETRANITROL

    Classes Chimiques


    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTI-ANGOREUX (principale certaine)
      La réalité de la vosodilatation coronarienne a été démontrée.
      Cependant l'effet antiangoreux est dû principalement à la diminution de la consommation d'oxygène.

    2. VASODILATATEUR PERIPHERIQUE (principale certaine)
      La réalité de la vosodilatation coronarienne a été démontrée.
      Cependant l'effet antiangoreux est dû principalement à la diminution de la consommation d'oxygène.

    3. CORONARODILATATEUR (principale certaine)
      La réalité de la vosodilatation coronarienne a été démontrée.
      Cependant l'effet antiangoreux est dû principalement à la diminution de la consommation d'oxygène.

    4. VASODILATATEUR CEREBRAL (secondaire certaine)

    5. SPASMOLYTIQUE (secondaire certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Par une réduction de la postcharge (pression artérielle systémique), et surtout de la précharge (diminution du retour veineux par veinodilatation périphérique), l'érythrityl tetranitrate réduit la pression télédiastolique du ventricule gauche et donc la consommation d'oxygène.
      C'est vraisemblablement le mécanisme le plus bénéfique.
      La réduction de la tension intrapariétale favorise la redistribution de sang de l'épicarde vers l'endocarde , accroissant ainsi l'oxygénation sous endocardique.

    Effets Recherchés

    1. ANTIANGOREUX (principal)

    2. VASODILATATEUR (principal)

    3. SPASMOLYTIQUE (accessoire)

    Indications Thérapeutiques

    1. ANGOR (principale)
      Traitement de la crise aigüe.
      Prévention de l'angor d'effort.

    2. ANGOR(TRAITEMENT DE LA CRISE) (principale)

    3. ANGOR(TRAITEMENT DE FOND) (à confirmer)
      Les épreuves cliniques en double aveugle n'ont pas montré d'avantage de l'érythrityl tetranitrate sur le placebo lors d'épreuves réalisées 2 heures après la prise du médicament.
      En traitement de fond, développement de la circulation coronarienne collatérale.

    Effets secondaires

    1. CEPHALEE (CERTAIN FREQUENT)
      Relation effet-dose.

    2. FLUSH (CERTAIN TRES RARE)

    3. MALAISE (CERTAIN TRES RARE)

    4. NAUSEE (CERTAIN TRES RARE)

    5. VOMISSEMENT (CERTAIN TRES RARE)

    6. HYPERSUDATION (CERTAIN TRES RARE)

    7. SYNCOPE (CERTAIN TRES RARE)

    8. METHEMOGLOBINEMIE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      TRES FORTES DOSES

      Condition(s) Favorisante(s) :
      ENFANT

    9. TACHYCARDIE (CERTAIN TRES RARE)

    10. HYPOTENSION ARTERIELLE (CERTAIN TRES RARE)

    11. RASH (CERTAIN TRES RARE)

    12. HYPOTENSION ORTHOSTATIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    13. ACCOUTUMANCE (CERTAIN )
      Lorsqu'elle existe, elle est commune à tous les dérivés nitrés. L'aarêt du traitement pendant une semaine fait souvent disparaitre cette accoutumance.

    Effets sur la descendance

    1. PAS D'EFFET SIGNALE CHEZ L'HOMME

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. HYPOTENSION ORTHOSTATIQUE
      PRENDRE LE MEDICAMENT ASSIS OU COUCHE

    2. MIGRAINE

    3. GLAUCOME
      CLASSIQUE MAIS PAS DE SIGNIFICATION CLINIQUE REELLE

    Contre-Indications

    1. ANEMIE SEVERE

    2. TRAUMATISME CRANIEN

    3. HEMORRAGIE CEREBRALE

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie sublinguale chez l'adulte:
    Quinze milligrammes par jour en 3 prises.

    Pharmaco-Cinétique


    Absorption
    Résorption rapide par voie sublinguale.
    Durée d'action: 2 à 4 heures pour les effets hémodynamiques, beaucoup plus court pour les effets anti-angineux.

    Bibliographie

    - Coeur et Médecine interne 1978;17,2:219.
    - Revue de Médecine 1975;1-2:37.
    - Rev Prat 1977;27,47:3111.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil