CHLORAL HYDRATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 24/6/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    TRICHLORO-2,2,2 ETHANE DIOL-1,1 .TRICHLORACETALDEHYDE MONOHYDRATE

    Ensemble des dénominations

    autre dénomination : COMBINEE AU CHLORAL (TROIS MOLECULES D'AMIDOPYRINE POUR UNE DE CHLORAL)
    autre dénomination : HYDRATE DE CHLORAL
    autre dénomination : TRICHLORACETALDEHYDE MONOHYDRATE
    autre dénomination : TRICHLOROACETALDEHYDE MONOHYDRATE
    autre dénomination : TRICHLOROETHYLIDENE GLYCOL
    bordereau : 339

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base


    Regime : liste II

    Proprietés Pharmacologiques

    1. PSYCHOLEPTIQUE (principale certaine)

    2. HYPNOGENE (principale certaine)

    3. ANALGESIQUE (secondaire certaine)

    4. ANTICONVULSIVANT (secondaire certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Déprime le système nerveux central; la dépression du centre respiratoire est faible aux doses usuelles.
      Diminution du sommeil paradoxal à fortes doses; l'effet hypnotique disparait après 15 jours de traitement.
      A fortes doses, hypotenseur par vasodilatation et action inotrope négative; réduit la période réfractaire.

    2. secondaire
      Irritant pour la peau et les muqueuses.

    Effets Recherchés

    1. SEDATIF (principal)

    2. ANTICONVULSIVANT (accessoire)

    Indications Thérapeutiques

    1. INSOMNIE (principale)

    Effets secondaires

    1. GASTRITE (CERTAIN )

    2. ERUPTION CUTANEE (CERTAIN )
      Réaction d'hypersensibilité à type d'exanthème scarlatiniforme.

    3. URTICAIRE (CERTAIN )

    4. ECZEMA (CERTAIN )

    5. CEPHALEE (CERTAIN )

    6. NAUSEE (CERTAIN )

    7. VOMISSEMENT (CERTAIN )

    8. ATAXIE (CERTAIN )

    9. VERTIGE (CERTAIN )

    10. CAUCHEMAR (CERTAIN )

    11. EOSINOPHILIE (CERTAIN )

    12. LEUCOPENIE (CERTAIN )

    13. NEPHROPATHIE (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      TRAITEMENT PROLONGE

    14. DELIRIUM TREMENS (CERTAIN )
      En cas de sevrage brutal après un traitement prolongé par de fortes doses.

    15. DIPLOPIE (A CONFIRMER )

    16. CONJONCTIVITE (A CONFIRMER )
      D'origine allergique.

    17. AMAUROSE (A CONFIRMER )
      Transitoire :
      - Am J Ophtalmol 1972;49:335.

    18. STENOSE DE L'OESOPHAGE (A CONFIRMER )
      En cas d'absorption massive :
      - J Am Med Ass 1967;201:266.

    Pharmaco-Dépendance

    1. RISQUE MODERE
      VOIR BARBITAL

    Précautions d'emploi

    1. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE

    2. INSUFFISANCE RENALE

    3. INSUFFISANCE RESPIRATOIRE

    4. PORPHYRIE AIGUE INTERMITTENTE

    5. GROSSESSE

    6. ALLAITEMENT

    Contre-Indications

    1. ULCERE GASTRIQUE

    2. GASTRITE

    3. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE SEVERE

    4. INSUFFISANCE RENALE SEVERE

    5. ASTHME

    6. CARDIOPATHIE SEVERE

    7. INSUFFISANCE RESPIRATOIRE

    8. ASSOCIATION AUX ANTICOAGULANTS
      Hypothrombinémie difficilement contrôlable, car l'hydrate de chloral diminue la demi-vie des antivitamines K, mais son métabolite, l'acide trichloroacétique défixe les antivitamines K de leur liaison protéique.

    9. SENSIBILISATION ANTERIEURE

    10. ETHYLISME

    11. TENDANCE SUICIDAIRE

    12. TOXICOMANIE

    Voies d'administration

    - 1 - ORALE

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie orale:
    - chez l'adulte:
    Un demi à un gramme par jour 30 minutes avant le coucher.
    dose maximum: un gramme et demi par jour.
    - chez l'enfant:
    Trente milligrammes par kilo et par jour, sans dépasser la dose de un gramme par jour.
    Pour prévenir l'irritation gastrique, donner après le repas, de préférence avec du lait.
    Ne pas donner an cas d'insuffisance hépatique ou rénale, d'asthme, de cardiopathie ou de traitement anticoagulatn oral associé.
    Prévenir le risque de l'absorption simultanée d'alcool.
    Ne pas prescrire s'il existe un risque de toxicomanie ou de suicide.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 8 heure(s)
    - 2 - ELIMINATION voie rénale
    - 3 - ELIMINATION voie biliaire
    - 4 - REPARTITION lait

    Absorption
    Résorption rapide par le tube digestif, bonne résorption par la muqueuse rectale.
    Temps de latence 15 à 20 mn, action prolongée 4 à 8 heures.
    Répartition
    Passe dans le liquide céphalorachidien.
    franchit la barrière placentaire.
    Passe dans le lait.
    Demi-Vie
    8 h
    demi-vie du métabolite actif, le trichloroethanol; la demi-vie de l'hydrate de chloral est très courte.
    Métabolisme
    Hépatique: formetion de trichloroéthanol , actif comme hypnotique.
    Oxydation hépatique et/ou rénale d'une quantité d'hydrate de chloral en acide trichloroacétique.
    Glycuroconjugaison hépatique.
    L'acide trichloroacétique déplace les acides de leur liaison protéique.
    L'hydrate de chloral accélèrerait le métabolisme de certains médicaments, tels la warfarine et la dicoumarine.
    Elimination
    Voie rénale:
    Jusqu'à 40% de la dose ingérée est éliminée en 24 h sous forme de trichloroéthanol libre ou conjugué.
    L'acide trichloroacétique est éliminé beaucoup plus lentement.
    Voie biliaire.
    Pour une faible quantité, sous forme glucuroconjuguée.

    Bibliographie

    - Prescrire 1998;18:130-133.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil