DACTINOMYCINE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 2/4/2001
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    Antibiotique extrait du Streptomyces chrysomalus et Streptomyces antibioticus.amino-2 bis(cyclo(N-méthyl L-valyl-sarcosyl-L-prolyl-D-valyl-L-thréonyl))-1,9 diméthyl-4,6 3H-phénoxazinone-3

    Ensemble des dénominations

    BAN : DACTINOMYCIN
    CAS : 50-76-0
    DCIR : DACTINOMYCINE
    USAN : DACTINOMYCIN
    autre dénomination : ACTINOMYCINE C1
    autre dénomination : ACTINOMYCINE D
    autre dénomination : MERACTINOMYCINE
    bordereau : 820
    code expérimentation : NSC-3053
    dci : dactinomycine
    rINN : DACTINOMYCIN

    Classes Chimiques


    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTINEOPLASIQUE (principale certaine)

    2. ANTIBIOTIQUE (principale certaine)

    3. ANTIBIOTIQUE ANTINEOPLASIQUE (principale certaine)

    4. INTERCALANT (principale certaine)

    5. IMMUNOSUPPRESSEUR (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Contracte les liaisons sélectives au niveau des segments guanine de l'ADN et inhibe la synthèse de l'ARN dépendant de l'ADN.
      Provoque la cassure de simple brin d'ADN.
      Potentialise les effets des radiations ionisantes.

    Effets Recherchés

    1. ANTICANCEREUX (principal)

    2. IMMUNOSUPPRESSEUR (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. CHORIOEPITHELIOME (principale)
      Polychimiothérapie : associé au méthotrexate.

    2. NEPHROBLASTOME (principale)
      Polychimiothérapie : associé à la vincristine.

    3. RHABDOMYOSARCOME (principale)
      Polychimiothérapie : associé au cyclophosphamide et à la vincristine.

    4. SARCOME D'EWING (principale)

    5. CANCER DU TESTICULE (principale)

    6. SARCOME DE KAPOSI (secondaire)

    Effets secondaires

    1. TROUBLE DIGESTIF (CERTAIN )

    2. NAUSEE (CERTAIN FREQUENT)

    3. VOMISSEMENT (CERTAIN FREQUENT)

    4. DIARRHEE (CERTAIN FREQUENT)

    5. STOMATITE (CERTAIN FREQUENT)

    6. ULCERATION DIGESTIVE (CERTAIN FREQUENT)

    7. DOULEUR ABDOMINALE (CERTAIN RARE)

    8. LEUCOPENIE (CERTAIN FREQUENT)

    9. THROMBOPENIE (CERTAIN FREQUENT)

    10. ANEMIE (CERTAIN FREQUENT)

    11. APLASIE MEDULLAIRE (CERTAIN FREQUENT)

    12. AGRANULOCYTOSE (CERTAIN RARE)

    13. ALOPECIE (CERTAIN FREQUENT)

    14. RASH (CERTAIN RARE)
      Deux cas, chez des enfants en absence de radio thérapie :
      - Med Pediatr Oncol 1995;24:329-333.

    15. FOLLICULITE (CERTAIN RARE)

    16. ERYTHEME (CERTAIN RARE)

    17. COLORATION DE LA PEAU (CERTAIN RARE)

    18. DERMATITE POST-RADIOTHERAPIQUE(AGGRAVATION) (CERTAIN )

    19. DOULEUR AU POINT D'INJECTION (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      VOIE SOUS-CUTANEE
      VOIE INTRAMUSCULAIRE

    20. PHLEBITE (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      VOIE INTRAMUSCULAIRE
      VOIE SOUS-CUTANEE

    21. CELLULITE (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      VOIE INTRAMUSCULAIRE
      VOIE SOUS-CUTANEE

    22. MALAISE (CERTAIN FREQUENT)

    23. FIEVRE (CERTAIN FREQUENT)

    24. LETHARGIE (CERTAIN RARE)

    25. CALCEMIE(DIMINUTION) (CERTAIN RARE)

    26. DOULEUR MUSCULAIRE (CERTAIN RARE)

    27. TRANSAMINASES(AUGMENTATION) (CERTAIN RARE)
      Elévation des SGOT.

    28. REACTION ANAPHYLACTIQUE (CERTAIN )

    29. TOXICITE HEPATIQUE (CERTAIN RARE)
      4 cas :
      - Lancet 1989;21:168.
      - Pediatr Hemat Oncol 1989;6:53.

    30. MALADIE VEINO-OCCLUSIVE HEPATIQUE (A CONFIRMER )
      Deux cas, chez des enfants :
      - Pathol Biol 1995;26:257-260.

    Effets sur la descendance

    1. NON TERATOGENE CHEZ L'HOMME

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. RADIOTHERAPIE
      Risque d'interaction avec la radiothérapie augmentant la toxicité cutanée et gastro-intestinale. Celle-ci peut survenir même si l'intervalle entre les 2 traitements est de plusieurs mois.

    Contre-Indications

    1. GROSSESSE

    2. ANEMIE

    3. LEUCOPENIE

    4. THROMBOPENIE

    5. APLASIE MEDULLAIRE

    6. ENFANT DE MOINS DE 6 MOIS

    7. VARIOLE
      Déclenchement d'une forme généralisée.

    8. DERMITE POST-RADIOTHERAPIQUE
      Risque d'aggravation.

    Voies d'administration

    - 1 - INTRAVEINEUSE

    Posologie et mode d'administration

    N'est pas commercialisé par un laboratoire privé en France.
    Disponible à la Pharmacie Centrale des Hôpitaux de Paris.
    .
    Doses usuelles par voie intraveineuse.
    Adultes : cinq cents microgrammes par mètre carré par jour pendant cinq jours maximum toutes les trois à quatre semaines ou deux milligrammes par mètre carré toutes les 3 ou 4 semaines.
    Enfants : quinze microgrammes par kilo pendant cinq jours (dose inférieure à cinq cents microgrammes par jour).

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 36 heure(s)
    - 2 - ELIMINATION voie rénale
    - 3 - ELIMINATION voie biliaire

    Absorption
    Résorption rapide par voie parentérale.
    Très faible résorption par voie orale.
    Répartition
    Tropisme pour foie, rein, rate.
    S'accumule dans les tissus.
    Demi-Vie
    36 heures.
    Elimination
    (VOIE RENALE)
    6 à 12 % en 24 heures (80% sous forme inchangée)
    20 % en 9 jours.
    (VOIE BILIAIRE)
    Principale voie d'élimination :
    - Clin Pharmacol Ther 1975;17:701-708.

    Bibliographie

    - Biochem Bioph Acta 1960;42:167-169.
    - J Biol Chem 1991;266:6381-6388.
    - Dossier du CNHIM 2001;22:156

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil