ACETOHYDROXAMIQUE ACIDE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 10/12/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    N-acétyl hydroxyacétamide

    Ensemble des dénominations


    CAS : 546-88-3 DCIR : ACIDE ACETOHYDROXAMIQUE
    USAN : ACETOHYDROXAMIC ACID
    autre dénomination : AAH
    autre dénomination : ACIDE ACETOHYDROXAMIQUE
    autre dénomination : AHA
    bordereau : 2838
    dci : acide acétohydroxamique
    liste DCIp : 51
    liste DCIr : 24
    rINN : ACETOHYDROXAMIC ACID
    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. INHIBITEUR DE L'UREASE BACTERIENNE (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      En inhibant l'uréase bactérienne, l'acide acétohydroxamique s'oppose à l'alcalinisation des urines et à la formation de calculs de struvite (calculs phospho-amoniaco-magnésiens) et d'apatite (calculs de phosphate de calcium).
      Diminue l'amoniurie.

    Effets Recherchés

    1. INHIBITION DE L'UREASE BACTERIENNE (principal)
      DONT LE ROLE DANS LA FORMATION DE CES CALCULS A ETE DEMONTRE EN PARTICULIER POUR PROTEUS ET PASTEURELLA

    Indications Thérapeutiques

    1. LITHIASE CORALLIFORME(PREVENTION DES RECIDIVES) (principale)
      Lithiases phospho-amoniaco-magnésiennes, calculs de struvite, lithiases phosphocalciques, calculs d'apatite.
      En complément de l'antibiothérapie avec antibiogrammes , et du traitement par chirurgie ou lithotripsie.

    Effets secondaires

    1. CEPHALEE (CERTAIN FREQUENT)

    2. TREMBLEMENT (CERTAIN FREQUENT)

    3. NAUSEE (CERTAIN FREQUENT)

    4. VOMISSEMENT (CERTAIN FREQUENT)

    5. ANOREXIE (CERTAIN FREQUENT)

    6. THROMBOPHLEBITE (CERTAIN RARE)

    7. ANEMIE HEMOLYTIQUE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      INSUFFISANCE RENALE
      POSOLOGIE ELEVEE

    8. RASH (CERTAIN RARE)

    9. DEPRESSION (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      CONSOMMATION D'ALCOOL

    10. ANXIETE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      CONSOMMATION D'ALCOOL

    Effets sur la descendance

    1. INFORMATION MANQUANTE DANS L'ESPECE HUMAINE

    2. TERATOGENE CHEZ L'ANIMAL
      En particulier chez la chienne.

    3. MUTAGENE
      Potentiellement.

    4. CANCEROGENESE ANIMALE
      Effet démontré chez l'animal.

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Contre-Indications

    1. GROSSESSE
      Tératogène chez l'animal.

    2. FEMME EN PERIODE D'ACTIVITE GENITALE
      Contraception efficace indispensable.

    3. ALLAITEMENT
      Information manquante.

    4. ACCIDENTS THROMBOEMBOLIQUES
      En cas d'antécédents .

    Voies d'administration

    - 1 - ORALE

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie orale chez l'adulte:
    Cinq cents à sept cent cinquante milligrammes par jour en 2 à 3 prises, de préférence avant les repas.
    Ne pas dépasser la dose de quinze milligrammes par kilo et par jour.
    - chez l'enfant de plus de 8 ans et de plus de 25 kilos:
    Deux cent cinquante milligrammes par jour en 2 prises.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 3.30 heure(s)
    - 2 - ELIMINATION voie rénale
    - 3 - ELIMINATION voie pulmonaire

    Absorption
    Le pic plasmatique apparait 15 mn à 1 h après prise orale.
    Demi-Vie
    3h30 environ.
    Variable selon les sujets et selon la dose; chez les sujets sains, variable de 3h30 à10 h pour des doses allant de 250 milligrammes à un gramme.
    En cas d'infection urinaire chronqiue avec atteinte de la fonction rénale, la demi-vie peut varier de 15 à 24 h.
    Métabolisme
    Partiellement transformé en acide acétique et en acétamide.
    Elimination
    Voie rénale:
    sou forme active et inchangée, l'élimination par voie rénale varie de 35 à 65%.
    Pour le métabolite principal, l'acétamide, l'élimination est de moins de 10%.
    Voie respiratoire:
    Une partie de l'AAH est éliminée par l'air expiré; cette fraction augmente en cas d'insuffisance rénale.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr


    Retour à la page d'accueil