BISMUTH SALICYLATE BASIQUE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 2/8/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    SALICYLATE DE BISMUTH

    Ensemble des dénominations

    autre dénomination : BISMUTH OXYSALICYLATE
    autre dénomination : BISMUTH SALICYLATE
    autre dénomination : BISMUTH SUBSALICYLATE
    autre dénomination : SALICYLATE BASIQUE DE BISMUTH
    autre dénomination : SALICYLATE DE BISMUTH
    autre dénomination : SALICYLATE DE BISMUTHYLE
    autre dénomination : SOUS SALICYLATE DE BISMUTH
    bordereau : 1415
    sel ou dérivé : BISMUTH CITRATE
    sel ou dérivé : BISMUTH OXYIODURE
    sel ou dérivé : BISMUTH SUCCINATE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : BISMUTH
    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. GASTRO-PROTECTEUR (principale certaine)

    2. ANTISEPTIQUE INTESTINAL (principale certaine)

    3. PROTECTEUR GASTRO-INTESTINAL (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Sel de bismuth insoluble;
      Constitution à la surface de la muqueuse d'une pellicule protectrice.

    2. secondaire
      A été utilisé autrefois par voie parentérale pour ses propriétés anti-infectieuses.

    Effets Recherchés

    1. PROTECTEUR INTESTINAL (principal)

    2. ANTISEPTIQUE INTESTINAL (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. COLITE (principale)
      Utilisé dans les colites banales.
      Essai d'utilisation du sous-salicylate de bismuth dans la colite microscopique: étude non comparative chez 13 malades:
      - Gastroenterology 1998;114:29-36.

    2. DIARRHEE DES VOYAGEURS (principale)
      Prévention et traitement :
      - Gastroenterology 1983;85:1017-1022.
      traitement préventif (deux grammes par jour en plusieurs prises) :
      - JAMA 1987;257:1347-1350.

    3. TOXIINFECTION ALIMENTAIRE (principale)

    4. RECTOCOLITE HEMORRAGIQUE (à confirmer)
      Actif par voie rectale dans les cas réfractaires à la sulfasalazine et aux corticoïdes :
      - Alim Pharmacol Therapeutics 1990;4:33-38.

    5. DIARRHEE (à confirmer)
      Diarrhée aiguë chez l'enfant (essai randomisé positif) :
      - N Engl J Med 1993;328:1653-1658.

    6. INFECTION A HELICOBACTER PYLORI (principale)
      Serait aussi efficace dans l'éradication d'helicobacter pylori que le metronidazole, en association avec le lanprazole et la clarithomycine; essai randomisé:
      - Am J Gastroenterol 1997;92:1483-1486.

    Effets secondaires

    1. SYNDROME VESTIBULAIRE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      RESORPTION ANORMALE

      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

      Toxicité cochléo-vestibulaire le plus souvent réversible.
      Accidents observés quand la salicylémie dépasse 300 mg/l.

    2. VERTIGE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      RESORPTION ANORMALE

      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

      Toxicité cochléovestibulaire le plus souvent réversible.
      Ces accidents sont observés quand la concentration sérique dépasse 300 milligrammes par litre.

    3. ATTEINTE COCHLEAIRE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      RESORPTION ANORMALE

      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

      Toxicité cochléo-vestibulaire le plus souvent réversible. Accidents observés quand la concentration sérique dépasse 300 mg/l.

    4. SURDITE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      RESORPTION ANORMALE

      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

      Toxicité cochléovestibulaire le plus souvent réversible.
      Ces accidents sont observés quand la concentration sérique dépasse 300 milligrammes par litre.

    5. ENCEPHALOPATHIE (CERTAIN TRES RARE)

    6. ENCEPHALOPATHIE TOXIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    7. MYOCLONIE (CERTAIN TRES RARE)

    Précautions d'emploi

    1. INSUFFISANCE RENALE

    2. ENFANT DE MOINS DE 30 MOIS

    3. ASTHME

    4. ENFANT

    Contre-Indications

    1. GROSSESSE

    2. NEPHROPATHIES SEVERES

    3. OBSTACLES INTESTINAUX

    Voies d'administration

    - 1 - ORALE

    Posologie et mode d'administration

    N'est commercialisé en France que sous forme d'association.
    Dose usuelle par voie orale chez l'adulte:
    Six cent à deux mille milligrammes par jour en une ou plusieurs prises.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - ELIMINATION voie fécale

    Absorption
    Normalement, non résorbé par le tube digestif.
    Métabolisme
    Formation dans l'intestin de salicylate de sodium et carbonate de bismuth.
    Elimination
    Voie fécale.

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil