AZATADINE DIMALEATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 9/12/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    (METHIL-1 PIPERIDYLIDENE-4)-11 DIHYDRO-6,11 5H-BENZO[5,6] CYCLOHEPTA[1,2B]PYRIDINE DIMALEATE

    Ensemble des dénominations

    BANM : AZATADINE MALEATE
    CAS : 3978-86-7
    USAN : AZATADINE MALEATE
    autre dénomination : MALEATE D'AZATADINE
    bordereau : 124
    code expérimentation : Sch-10649
    rINNM : AZATADINE MALEATE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : AZATADINE
    Regime : liste II

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTIHISTAMINIQUE (principale certaine)

    2. ANTIHISTAMINIQUE H1 (principale certaine)

    3. SEDATIF (principale certaine)

    4. ANTICHOLINERGIQUE (secondaire certaine)

    5. ANTISEROTONINE (secondaire certaine)

    Effets Recherchés

    1. ANTIHISTAMINIQUE (principal)

    2. ANTIALLERGIQUE (principal)

    3. SEDATIF (accessoire)

    4. ANTITUSSIF (accessoire)

    Indications Thérapeutiques

    1. REACTION ALLERGIQUE (principale)
      Traitement symptomatique et prophylactique des réactions cutanées et muqueuses de l'hypersensibilité immédiate.

    2. RHINITE ALLERGIQUE (principale)
      Surtout efficace sur le rhume des foins :
      - N Z Med J 1981;94:79-81.
      - Curr Ther Res 1982;32:678-685.

    3. RHINITE VASOMOTRICE (principale)

    4. CONJONCTIVITE ALLERGIQUE (principale)

    5. PRURIT (principale)

    6. URTICAIRE (principale)
      Essentiellement l'urticaire aiguë.

    7. ALLERGIE MEDICAMENTEUSE (principale)
      Sur les dermatoses urticariennes ou érythémateuses et sur les manifestations cutanées et le prurit de la maladie sérique.

    Effets secondaires

    1. AUGMENTATION DE L'APPETIT (CERTAIN RARE)

    2. ERUPTION CUTANEE (CERTAIN RARE)

    3. RETENTION D'URINE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

      Lié à l'effet anticholinergique.

    4. HYPOTENSION ARTERIELLE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

    5. SECHERESSE DE LA BOUCHE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

      Lié à l'effet anticholinergique.

    6. DOULEUR EPIGASTRIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    7. NAUSEE (CERTAIN TRES RARE)

    8. VOMISSEMENT (CERTAIN TRES RARE)

    9. CONSTIPATION (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

      Lié à l'effet anticholinergique.

    10. ANEMIE HEMOLYTIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    11. THROMBOPENIE (CERTAIN TRES RARE)

    12. AGRANULOCYTOSE (CERTAIN TRES RARE)

    13. DYSKINESIE BUCCOFACIALE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

    14. CEPHALEE (CERTAIN TRES RARE)

    15. SOMNOLENCE (CERTAIN FREQUENT)

    16. VERTIGE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

    17. EXCITATION PSYCHOMOTRICE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      ENFANT

      Effet paradoxal, variable selon la susceptibilité individuelle.

    18. HYPOTONIE MUSCULAIRE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

    19. TROUBLE DE L'ACCOMMODATION (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

      Lié à l'effet anticholinergique.

    Précautions d'emploi

    1. CONDUCTEUR DE VEHICULE
      Risque de somnolence.

    2. UTILISATEUR DE MACHINE
      Risque de somnolence.

    3. INSUFFISANCE RENALE

    4. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE

    5. INSUFFISANCE RESPIRATOIRE

    6. GROSSESSE(TROIS PREMIERS MOIS)

    7. ALLAITEMENT

    Contre-Indications

    1. ADENOME PROSTATIQUE
      Risque de rétention aiguë des urines.

    2. GLAUCOME A ANGLE FERME
      Risque de crise de glaucome.

    3. ILEUS PARALYTIQUE
      Risque d'aggravation.

    4. STENOSE DU PYLORE
      Risque d'occlusion complète.

    5. MYASTHENIE
      Risque d'aggravation.

    6. ETAT DE MAL ASTHMATIQUE

    7. BRONCHOPNEUMOPATHIE CHRONIQUE OBSTRUCTIVE

    8. HYPERSENSIBILITE A CETTE SUBSTANCE

    9. ASSOCIATION AUX IMAO
      Augmentation de l'intensité et de la durée des effets anticholinergiques.

    10. ASSOCIATION A L'ALCOOL
      Risque accru de troubles de la vigilance.

    Voies d'administration

    - 1 - ORALE

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie orale:
    - chez l'adulte:
    Deux milligrammes par jour en 2 prsies matin et soir.
    Dose maximale: quatre milligrammes par jour en 2 prises.

    - chez l'enfant de 6 à 12ans:
    Un demi à un milligramme par jour.
    - chez l'enfant de moins de 6 ans:
    Un demi milligramme par jour.
    Prévenir les patients du risque de somnolence.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil