FENETYLLINE CHLORHYDRATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 21/3/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    (ALPHA-METHYL PHENETHYLAMINO)-2 ETHYL-7 DIMETHYL-1,3 DIOXO-2, 6 TETRAHYDRO-1,2 3,6PURINE CHLORHYDRATE

    Ensemble des dénominations

    BAN : FENETHYLLINE HYDROCHLORIDE
    CAS : 1892-80-4
    DCIR : FENETYLLINE CHLORHYDRATE
    USAN : FENETHYLLINE HYDROCHLORIDE
    autre dénomination : AMFETYLINE CHLORHYDRATE
    autre dénomination : AMFETYLINE HYDROCHLORIDE
    bordereau : 412
    code expérimentation : H-814
    code expérimentation : R-720-11
    rINN : FENETYLLINE HYDROCHLORIDE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : FENETYLLINE
    Regime : stupéfiants
    Remarque sur le regime : Voies autres qu'injectables : durée de prescription >7 jours mais <28 jours (JO-14/02/98)

    Proprietés Pharmacologiques

    1. NOOANALEPTIQUE (principale certaine)

    2. BRONCHODILATATEUR (principale certaine)

    3. ANALEPTIQUE CARDIAQUE (principale certaine)

    4. ANALEPTIQUE RESPIRATOIRE (principale certaine)

    5. SYMPATHOMIMETIQUE (principale certaine)

    6. SYMPATHOMIMETIQUE INDIRECT (principale certaine)

    7. ANOREXIGENE (secondaire certaine)

    8. HYPERGLYCEMIANT (secondaire certaine)

    9. DIURETIQUE (secondaire certaine)

    10. DIURETIQUE XANTHIQUE (secondaire certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Action nooanaleptique et sympathomimétique , anorexigène par mécanisme identique à celui de la methamphétamine.
      Action bronchodilatatrice, analeptique cardiorespiratoire et diurétique par mécanisme identique à celui de la théophylline.

    Effets Recherchés

    1. PSYCHOSTIMULANT (principal)

    2. EUPNEIQUE (principal)

    3. ANALEPTIQUE CARDIORESPIRATOIRE (accessoire)

    Indications Thérapeutiques

    1. NARCOLEPSIE (principale)

    2. SYNDROME DE GELINEAU (principale)

    3. SYNDROME HYPERKINETIQUE INFANTILE (principale)

    Effets secondaires

    1. EXCITATION PSYCHOMOTRICE (CERTAIN RARE)

    2. DEPRESSION (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      ARRET DU TRAITEMENT

    3. INSOMNIE (CERTAIN FREQUENT)

    4. EPISODE PSYCHOTIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    5. TROUBLE DE L'HUMEUR (CERTAIN FREQUENT)

    6. CEPHALEE (CERTAIN TRES RARE)

    7. EUPHORIE (CERTAIN RARE)

    8. VERTIGE (CERTAIN TRES RARE)

    9. TREMBLEMENT (CERTAIN RARE)

    10. SECHERESSE DE LA BOUCHE (CERTAIN RARE)

    11. HYPERTENSION ARTERIELLE (CERTAIN RARE)

    12. HYPERSUDATION (CERTAIN RARE)

    13. TACHYCARDIE (CERTAIN FREQUENT)

    14. ANXIETE (CERTAIN FREQUENT)

    15. FIEVRE (CERTAIN TRES RARE)

    16. ANOREXIE (CERTAIN FREQUENT)

    17. POIDS(DIMINUTION) (CERTAIN FREQUENT)

    18. TROUBLE DIGESTIF (CERTAIN RARE)

    19. TOXICOMANIE (CERTAIN TRES RARE)

    20. GLAUCOME AIGU(CRISE DE) (CERTAIN )
      Très fréquent chez les sujets anatomiquement prédisposés à la fermeture de l'angle iridocornéen.

    21. REACTION ALLERGIQUE (A CONFIRMER )

    22. GOUT DESAGREABLE (A CONFIRMER )

    23. IMPUISSANCE (A CONFIRMER )

    24. FIBROSE PULMONAIRE (A CONFIRMER )
      La consommation chronique d'amphétamines par voie veineuse entrainerait une fibrose pulmonaire.

    25. RETARD DE CROISSANCE (A CONFIRMER )
      Par analogie avec l'amphétamine.

    Effets sur la descendance

    1. TERATOGENE CHEZ L'ANIMAL
      Voir theophylline.

    2. TERATOGENE CHEZ L'HOMME
      2 cas de microcéphalie ont été décrits chez des enfants d'une mère ayant pris de la methamphétamine durant les 6 premiers mois de la grossesse:
      - JAMA 1966;197:62.

    3. TOXICITE PERINATALE
      Risque de convulsions à la naissance, si administrée à la mère, dans une période proche du terme.

    Pharmaco-Dépendance

    1. RISQUE MAJEUR
      VOIE AMPHETAMINE BITARTRATE

    Précautions d'emploi

    1. INSUFFISANCE RENALE

    2. UTILISATEUR DE MACHINE

    3. SUJET AGE

    4. ENFANT DE MOINS DE 15 ANS

    5. SPORTIFS
      Substance interdite :
      - Journal Officiel du 7 Mars 2000.

    Contre-Indications

    1. ANXIETE

    2. ANTECEDENTS DE TOXICOMANIE

    3. PSYCHOSE MANIACO-DEPRESSIVE

    4. SCHIZOPHRENIE

    5. AGITATION

    6. EPILEPSIE

    7. GLAUCOME A ANGLE FERME

    8. INSUFFISANCE CARDIAQUE

    9. INSUFFISANCE CORONARIENNE

    10. HYPERTENSION ARTERIELLE

    11. TACHYCARDIE

    12. ARTERIOSCLEROSE

    13. HYPERTHYROIDIE

    14. GROSSESSE

    15. ALLAITEMENT
      Le métabolisme de la fenetylline aboutit à la formation de la theophylline qui passe dans le lait.
      A prescrire avec prudence, risque de convulsions chez le nourrisson.

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie orale, chez l'adulte : cinquante à cent milligrames par jour le matin avant les repas.
    Cette substance doit être utilisée sous surveillance médicale stricte, recherchant en particulier l'apparition du moindre signe psychiatrique.
    Ne pas administrer en cas de cardiopathie ou de maladie artérielle sévère, d'antécédent psychiatrique, en particulier psychose ou toxicomanie.
    Prescrire par cure de courte durée pour limiter au maximum le risque de pharmaco dépendance.

    Cette substance n'est plus commercialisée en France.

    Aspects légaux :
    L'exécution et la délivrance des préparations magistrales à base de ce produit sont interdites :
    - Journal Officiel du 31/10/1995.

    Bibliographie

    - Arch Exp Pathol Pharmakol 1963;246:90.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil