ISOPRENALINE CHLORHYDRATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 10/1/2001
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    chlorhydrate de 1-(3,4-dihydroxyphényl)-2-isopropylaminoéthanol

    Ensemble des dénominations

    BANM : ISOPRENALINE HYDROCHLORIDE
    CAS : 51-30-9
    DCIM : CHLORHYDRATE D'ISOPRENALINE
    autre dénomination : CHLORHYDRATE D'ISOPRENALINE
    autre dénomination : CHLORHYDRATE D'ISOPROPYLNORADRENALINE
    autre dénomination : ISOPROPYLARTERENOL CHLORHYDRATE
    autre dénomination : ISOPROPYLNORADRENALINE CHLORHYDRATE
    autre dénomination : ISOPROTERENOL CHLORHYDRATE
    bordereau : 432
    rINNM : ISOPRENALINE HYDROCHLORIDE
    sel ou dérivé : ISOPRENALINE SULFATE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : ISOPRENALINE
    Regime : liste II

    Proprietés Pharmacologiques

    1. SYMPATHOMIMETIQUE BETA (principale certaine)

    2. BRONCHODILATATEUR (principale certaine)

    3. VASODILATATEUR PERIPHERIQUE (principale certaine)
      Action moins marqué dans la race noire :
      - N Engl J Med 1995;333:155-160.

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Sympathomimétique: action exclusive sur les récepteurs bêta , car l'action sur les récepteurs alpha est empêchée par le groupe isopropyl sur l'azote.
      Hypotension car la vasodilatation et la baisse des résistances vasculaires périphériques l'emportent sur les actions inotropes et chronotropes positives sur le coeur.
      Diminue le tonus des fibres lisses: bronchodilatation, diminution du péristaltisme intestinal et de la motilité utérine.
      Possède une activité anti-inflammatoire qui pourrait être liée, par l'intermédiaire d'une baisse des concentrations d'AMPc, à l'inhibition du facteur de transcription NFkB et à la diminution de l'expression de TNFalpha:
      - Am J Physiol 2000;279:L675-L682

    2. secondaire
      Effets métaboliques: augmentation des acides gras libres plasmatiques et hyperglycémie.
      Possède une légère action stimulante corticale.

    Effets Recherchés

    1. BRONCHODILATATEUR (principal)

    2. VASODILATATEUR (principal)
      Action moins marqué dans la race noire :
      - N Engl J Med 1995;333:155-160.

    3. INOTROPE POSITIF (principal)

    4. CHRONOTROPE POSITIF (principal)

    5. SYMPATHOMIMETIQUE BETA (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. BLOC AURICULOVENTRICULAIRE COMPLET (principale)

    2. SYNDROME D'ADAMS-STOKES (principale)

    3. CHOC A PRESSION VEINEUSE CENTRALE ELEVEE (principale)

    4. COEUR PULMONAIRE AIGU (principale)

    5. BRONCHOSPASME (secondaire)

    6. HYPERTENSION ARTERIELLE PULMONAIRE (à confirmer)
      Dix milligrammes par voie sublinguale toutes les deux heures.
      N Eng.J Med1984,310:1032.

    Effets secondaires

    1. TACHYCARDIE (CERTAIN FREQUENT)

    2. PALPITATION (CERTAIN FREQUENT)

    3. DOULEUR PRECORDIALE (CERTAIN RARE)

    4. HYPOTENSION ARTERIELLE (CERTAIN TRES RARE)

    5. VERTIGE (CERTAIN TRES RARE)

    6. CEPHALEE (CERTAIN TRES RARE)

    7. NERVOSITE (CERTAIN TRES RARE)

    8. TREMBLEMENT (CERTAIN TRES RARE)

    9. NAUSEE (CERTAIN TRES RARE)

    10. VOMISSEMENT (CERTAIN TRES RARE)

    11. BRADYCARDIE (A CONFIRMER )
      Un cas :
      - Am Heart J 1991;122:1169.

    Précautions d'emploi

    1. SPORTIFS
      Substance interdite :
      - Journal Officiel du 7 Mars 2000.

    2. INSUFFISANCE CORONARIENNE

    Contre-Indications

    1. EXTRASYSTOLES VENTRICULAIRES

    2. TACHYCARDIE
      >120/mn.

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle chez l'adulte:
    - par voie orale ou perlinguale:
    Dix à cinquante milligrammes par jour en 1 à 5 prises.
    - en perfusion veineuse (en cardiologie et réanimation):
    Deux cents microgrammes à quatre milligrammes par jour.

    Traitement par voie orale sous surveillance du rythme cardiaque, surveillance clinique, et au moindre doute, ECG.
    Traitelment par voie veineuse uniquement en milieu hospitalier, sous surveillance continue du rythme cardiaque, surveillance clinique et électrocardiographique.
    Dans les états de choc, surveiller également la pression veineuse centrale.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - ELIMINATION voie rénale

    Absorption
    Bonne résorption par le tube digestif et après administration parentérale.
    Latence très brève.
    Durée d'action 30 mn à 1 h après inhalation, quelques mn après injection intraveineuse et 1 à 2 h après injection sous-cutanée ou administration perlinguale.
    Métabolisme
    Semble être identique à celui de l'adrénaline: désamination oxydative et O-méthylation.
    Elimination
    Voie rénale.
    Sous forme de métabolites.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :

    Principe actif présent en association dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil