ISOXSUPRINE CHLORHYDRATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 17/6/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    (HYDROXY-4 PHENYL)-1(METHYL-1 PHENOXY-2 ETHYLAMINO)-2 PROPANOL CHLORHYDRATE

    Ensemble des dénominations

    bordereau : 435

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base


    Proprietés Pharmacologiques

    1. SYMPATHOMIMETIQUE (principale certaine)

    2. SYMPATHOMIMETIQUE BETA (principale certaine)
      DANS LES ETUDES CHEZ L'ANIMAL, SES EFFETS NE SONT PAS ANTAGONISES PAR LE PROPRANOLOL.

    3. VASODILATATEUR (principale certaine)

    4. VASODILATATEUR MUSCULOTROPE (principale certaine)

    5. VASODILATATEUR PERIPHERIQUE (principale certaine)

    6. VASODILATATEUR CEREBRAL (principale certaine)

    7. TOCOLYTIQUE (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Le substituant plus lourd sur l'azote confère une activité sélective sur les récepteurs bêta.
      Le groupement méthyle sur la chaine latérale donne une augmentation de la durée d'action et de l'absorption par le tube digestif.
      Hypotension car la vasodilatation et la baisse des résistances périphériques l'emportent sur les actions inotrope et cronotropes positives sur le coeur.
      diminue le tonus des fibres lisses.

    Effets Recherchés

    1. VASODILATATEUR PERIPHERIQUE (principal)

    2. VASODILATATEUR CEREBRAL (principal)

    3. TOCOLYTIQUE (accessoire)

    Indications Thérapeutiques

    1. TROUBLE CIRCULATOIRE PERIPHERIQUE (principale)

    2. ARTERITE DES MEMBRES INFERIEURS (principale)

    3. INSUFFISANCE CIRCULATOIRE CEREBRALE (principale)

    4. ACCOUCHEMENT PREMATURE(MENACE) (secondaire)

    5. HYPERCINESIE UTERINE (secondaire)

    6. CHIRURGIE SUR UTERUS GRAVIDE(ADJUVANT) (secondaire)

    Effets secondaires

    1. ASTHENIE (CERTAIN RARE)

    2. BOUFFEE VASOMOTRICE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

      Secondaire à la vasodilatation périphérique.

    3. TACHYCARDIE (CERTAIN FREQUENT)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES
      VOIE INTRAVEINEUSE

      Le plus souvent modérée régressive à la diminution de la posologie.

    4. PALPITATION (CERTAIN FREQUENT)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES
      VOIE INTRAVEINEUSE

      Elle régresse à la diminution des doses.

    5. HYPOTENSION ARTERIELLE (CERTAIN FREQUENT)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES
      VOIE INTRAVEINEUSE

      Secondaire à la vasodilatation périphérique, elle peut être importante en cas de posologies élevées et régresse à la diminution des doses.

    6. HYPOTENSION ORTHOSTATIQUE (CERTAIN FREQUENT)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

    7. OEDEME PULMONAIRE (CERTAIN )
      Chez 0,5 % des patientes sur 1407 femmes enceintes traitées :
      - Am J Obstet Gynecol 1985;147:625.

    8. ERUPTION CUTANEE (CERTAIN TRES RARE)
      Maculopapuleuse, elle impose l'arrêt du traitement.

    9. NAUSEE (CERTAIN RARE)

    10. VOMISSEMENT (CERTAIN RARE)

    11. DOULEUR ABDOMINALE (CERTAIN RARE)

    12. DIARRHEE (CERTAIN RARE)

    13. CEPHALEE (CERTAIN RARE)

    14. VERTIGE (CERTAIN RARE)

    15. TREMBLEMENT (CERTAIN TRES RARE)

    16. NERVOSITE (CERTAIN RARE)

    Effets sur la descendance

    1. TOXICITE PERINATALE
      Taux plasmatique chez le nouveau-né inversement corrélé au délai séparant la dernière prise de la mère de la naissance.
      Fréquence accrue de dépression respiratoire et d'hypocalcémie pour des taux supérieurs à 10 Ng/ml.
      Fréquence accru d'ileus, mais non proportionnelle aux taux plasmatiques.
      Présence d'hypotension pour des taux supérieurs à 2 mg/ml chez le prématuré.
      Surveillance particulière des nouveaux-nés pour lesquels il n'a pas été possible d'allonger le temps séparant la dernière administration de la délivrance:
      - J of Pediatrics 1981;98:146.

    Précautions d'emploi

    1. CARDIOPATHIE
      Congénitale ou acquise.

    2. HYPOTENSION ARTERIELLE

    3. TROUBLE DU RYTHME CARDIAQUE

    Contre-Indications

    1. INFARCTUS DU MYOCARDE

    2. ANGINE DE POITRINE

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle chez l'adulte , en emploi comme vasodilatateur:
    - par voie orale:
    Soixante à quatre vingt milligrammes par 24 heures en 3 à 4 prises.
    - par voie intramusculaire:
    trente milligrammes par 24 heures en 3 injections.
    - par voie intraartérielle:
    Dix milligrammes par 24 heures, soit une ampoule de 10 milligrammes diluée dans 5 à 10 ml de serum physiologique. Se fait en injection lente (1 à 2 mn) chez un sujet en décubitus.Le patient doit rester allongé au moins 15 minutes après l'injection.

    Dose usuelle dans l'utilisation en obstétrique:
    - par voie orale:
    Quarante à quatre vingt milligrammes par 24 heures en 4 prises.
    - par perfusion intraveineuse: en milieu hospitalier:
    commencer par 0,2 à 0,3 milligrammes par minute, puis, si besoin, augmenter le rythme toutes les 15 minutes sans dépasser 0,5 milligramme par minute.
    relais de la perfusion:
    - voie intramusculaire: débutée 1 h après l'arrêt des contractions utérines, pendant les premières 24 heures: quatre vingt milligrammes par jour à raison d'une injection de 10 milligrammes toutes les 3 heures.
    Les 24 heures suivantes: quarante à soixante milligrammes par 24 h, à raison d'une injection de 10 milligrammes toutes les 4 à 6 heures. Puis, voie orale.
    Pendant la perfusion, installer la patiente en décubitus latéral gauche.
    S'assurer que la volémie est suffisante, surveillance régulière du pouls, de la tension artérielle, du rythme cardiaque foetal.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - ELIMINATION voie rénale

    Absorption
    Résorption lente par l'estomac et rapide par l'intestin grêle.

    Répartition
    Taux plasmatique maximum entre 1 et 3 h.
    Métabolisme
    Conjugaison.
    Très lentement métabolisé chez le nouveau-né prématuré:
    - J Pediatrics 1981;98:146.
    Elimination
    Voie rénale:
    Forme libre et conjuguée.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil