PRALIDOXIME CHLORURE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 5/7/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Précautions d'emploi
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    HYDROXYIMINOMETHYL-2 METHYL-1 PYRIDINIUM CHLORURE

    Ensemble des dénominations


    bordereau : 572 sel ou dérivé : PRALIDOXIME METHYLSULFATE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base


    Proprietés Pharmacologiques

    1. CHOLINESTERASE REACTIVATEUR (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Antagoniste des organophosphorés: provoque la réactivation de l'acétylcholinestérase phosphorylée.
      Régénère les cholinestérases inhibées par les pesticides organophosphorés au niveau des ganglions , de la jonction myoneuronale et du sang, mais n'agit pas au niveau cérébral (ne franchit pas la barrière hématoméningée.
      N'a pas d'action sur les effets non spécifiques des organophosphorés.

    Effets Recherchés

    1. CHOLINESTERASES REACTIVATEUR (principal)

    2. ORGANOPHOSPHORES(ANTIDOTE DES) (principal)

    3. CHOLINESTERASES INHIBITEURS(ANTIDOTE DES) (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. INTOXICATION PAR LES ORGANOPHOSPHORES (principale)
      Intoxication aigüe (agit comme réactivateur des cholinestérases) :
      - Lancet 1992;339:1136-1138.

    Effets secondaires

    1. VERTIGE (CERTAIN )

    2. TROUBLE DE LA VISION (CERTAIN )

    3. NAUSEE (CERTAIN )

    4. TACHYCARDIE (CERTAIN )

    5. CEPHALEE (CERTAIN )

    6. SOMNOLENCE (CERTAIN )

    7. HYPERPNEE (CERTAIN )

    8. ASTHENIE (CERTAIN )

    Précautions d'emploi

    1. INSUFFISANCE RENALE

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie intraveineuse (en urgence) chez l'adulte:
    Deux cents milligrammes au rythme d'un millilitre par minute d'une solution à 2% toutes les 4 à 6 heures, la première injection est parfois de quatre cents milligrammes.
    Utilisation en milieu hospitalier, de préférence en réanimation.
    Nécessité d'une atropinisation massive associées, sous surveillance clinique constante (pupilles et fréquence cardiaque).

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - ELIMINATION voie rénale

    Répartition
    Ne passe pas la barrière hématoencéphalique.
    Pas de liaison avec les protéines plasmatiques.
    Métabolisme
    Donne des métabolites non identifiés.
    Elimination
    Voie rénale:
    Sous forme inchangée et sous forme de nombreux métabolites.

    Bibliographie

    - Drug Intell Clin Pharm 1970;4:60.
    - Médicaments organiques de synthèse 1969;1:185.
    - Am J Med 1971;50:475.

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil