PYRIDOSTIGMINE BROMURE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 17/11/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    (DIMETHYLCARBAMOYLOXY)-3 METHYL-1 PYRIDINIUM BROMURE

    Ensemble des dénominations

    autre dénomination : BROMURE DE PYRIDOSTIGMINE
    bordereau : 551

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : PYRIDOSTIGMINE

    Proprietés Pharmacologiques

    1. INHIBITEUR DE LA CHOLINESTERASE (principale certaine)

    2. PARASYMPATHOMIMETIQUE INDIRECT (principale certaine)

    3. PARASYMPATHOMIMETIQUE (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Diffère de la physostigmine par la présence d'amonium quaternaire: ne passe dons pas les membranes lipidiques, et donc est sans effet sur le système nerveux central.
      Possède les autres actions de la physostigmine: action anticholinestérasique provoquant l'accumulation d'acétylcholine aux synapses cholinergiques, d'où effets muscariniques (actif sur le tube digestif, peu actif sur l'oeil).
      Effets cardiovasculaires peu marqués.
      Effets nicotiniques: contraction des muscles striés puis action curarisante acétylcholinomimétique.

    2. secondaire
      Action antagoniste des curaricants curarimimétiques par accumulation d'acétylcholine à la jonction myoneuronale (action antimyasthénique).

    Effets Recherchés

    1. CHOLINESTERASE INHIBITEUR (principal)

    2. PARASYMPATHOMIMETIQUE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. MYASTHENIE (principale)

    2. ATONIE INTESTINALE (principale)

    3. PYROSIS GRAVIDIQUE (principale)

    4. INTOXICATION PAR LES ORGANOPHOSPHORES (à confirmer)
      Prévention des conséquences de l'exposition aux armes chimique de type organophosphorés (résultat de l'US Armée durant l'opération Tempête du Désert) :
      - JAMA 1991;266:693-695.

    5. POLIOMYELITE(SEQUELLES) (information négative)
      Serait inefficace dans Le syndrome post-poliomyélite (faiblesse musculaire et fatigue s'observant 25 à 30 ans après les paralysies). Essai multicentrique sur 126 patients traités pendant 6 mois :
      - Neurology 1999;53:1166-1167 et 1225.

    Effets secondaires

    1. DOULEUR ABDOMINALE (CERTAIN TRES RARE)

    2. DIARRHEE (CERTAIN TRES RARE)

    3. SIALORRHEE (CERTAIN RARE)

    4. MYOSIS (CERTAIN TRES RARE)

    5. BRADYCARDIE (CERTAIN TRES RARE)

    6. VOMISSEMENT (CERTAIN TRES RARE)

    7. BROMIDE (CERTAIN )

    8. BROMISME (CERTAIN )
      Avec diminution du trou anionnique :
      - JAMA 1990;263:1121-1122.

    9. NAUSEE (CERTAIN TRES RARE)

    10. HYPERSUDATION (CERTAIN RARE)

    11. PALPITATION (CERTAIN TRES RARE)

    12. ERYTHEME (CERTAIN )

    13. BLOC NEUROMUSCULAIRE (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      TRES FORTES DOSES

    14. SYNDROME MYASTHENIQUE (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      TRES FORTES DOSES

    15. CRAMPE (CERTAIN )

    16. OEDEME ANGIONEUROTIQUE (A CONFIRMER )
      Un cas chez une patiente ayant précedemment présenté à plusieurs reprises un urticaire aigu à la suite de la prise de pyridostigmine:
      - Allergy 1998;53:1108-1109.

    Précautions d'emploi

    1. INSUFFISANCE CORONARIENNE

    2. SYNDROME PARKINSONIEN

    3. COMITIALITE

    4. VAGOTONIE

    Contre-Indications

    1. ASTHME

    2. IRITIS AIGU

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie orale chez l'adulte:
    Cent vingt milligrammes par jour.
    - comme antimyasthénique: Cnet vingt à neuf cents milligrammes par jour.

    Bibliographie

    - Drug Intell Clin Pharm 1970;4:60.
    - Médicaments organiques de synthèse 1969;1:185.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil