HEXACHLOROPHENE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 15/11/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    di-(hydroxy-2 trichloro-3,5,6 phényl)méthane

    Ensemble des dénominations

    autre dénomination : DIHYDROXYHEXACHLORODIPHENYLMETHANE
    autre dénomination : HEXACHLOROPHANE
    bordereau : 935
    code expérimentation : AT 7
    code expérimentation : G 11
    code expérimentation : K 34
    sel ou dérivé : CLEMIZOLE HEXACHLOROPHENATE

    Classes Chimiques


    Regime : liste II

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTISEPTIQUE (principale certaine)
      Actif surtout sur les bactéries Gram +, moins sur les bactéries Gram -.

    2. ANTIFONGIQUE (principale certaine)

    3. ANTISEPTIQUE EXTERNE (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Action sur la membrane cellulaire : perte de la perméabilité sélective de la membrane par changement de ses propriétés physiques (coexistence de des phénols et groupes hydrophiles et lipophiles).
      Poison protoplasmique : inactivation enzymatique et dénaturation protéique, donne des protéinates insolubles.

    2. secondaire
      Un pont méthylène en 0, 0', des groupements hydroxyles et la présence de 6 Cl augmentent l'activité antiseptique (le pont méthylène est suffisament petit pour permettre l'interaction entre les 2 hydroxyles responsables de la très grande activité des biphénols).

    Effets Recherchés

    1. ANTISEPTIQUE (principal)

    2. ANTISEPTIQUE EXTERNE (principal)

    3. ANTISEPTIQUE CUTANEO-MUQUEUX (principal)

    4. ANTHELMINTHIQUE (accessoire)

    Indications Thérapeutiques

    1. INFECTION CUTANEOMUQUEUSE (principale)

    2. ANTISEPSIE (principale)

    3. DISTOMATOSE HEPATIQUE (secondaire)

    Effets secondaires

    1. REACTION ALLERGIQUE CUTANEE (CERTAIN )

    2. ASTHENIE (CERTAIN )

    3. CEPHALEE (CERTAIN )

    4. VERTIGE (CERTAIN )

    5. DYSURIE (CERTAIN )

    6. SOMNOLENCE (CERTAIN )

    7. DIARRHEE (CERTAIN )

    8. DOULEUR ABDOMINALE (CERTAIN )

    9. PORPHYRIE CUTANEE(AGGRAVATION) (CERTAIN )

    10. PHOTOSENSIBILISATION (CERTAIN )

    11. APHTE (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      BAIN DE BOUCHE

    12. LEUCOENCEPHALOPATHIE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      ENFANT
      PREMATURE

      Après emploi par voie cutanée :
      - Sem Hop Paris 1982;58:1643.

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. APPLICATION MUQUEUSE

    Contre-Indications

    1. LARGES APPLICATIONS CUTANEES

    2. BRULURE

    3. EROSION CUTANEE

    4. ENFANT
      Risque d'absorption cutanée surtout chez les prématurés et en cas de dermatose :
      - Sem Hôp Paris 1982;58:1643.

    5. PREMATURE
      Risque d'absorption cutanée :
      - Sem Hop Paris 1982;58:1643.

    6. NOUVEAU-NE

    7. GROSSESSE
      Risque d'absorption cutanée surtout en cas de dermatose :
      - Sem Hop Paris 1982;58:1643.

    Posologie et mode d'administration

    En application locale : solution à cinq pour mille.
    Distomatose hépatique à Clonorchis sinensis.
    Usage en milieu spécialisé seulement.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 8 à 24 heure(s)
    - 2 - ELIMINATION voie rénale
    - 3 - ELIMINATION voie biliaire

    Absorption
    Résorption cutanée, beaucoup plus forte lorsque la peau présente un état irritatif; elle est notable chez le nouveau-né et particulièrement le prématuré.
    Résorption par le tractus digestif.
    Résorption au niveau des muqueuses et notamment de la muqueuse vaginale.
    Répartition
    Passe la barrière foeto-placentaire.
    Demi-Vie
    La demi-vie varie de 8 à 24 heures.
    Elimination
    (VOIE RENALE)
    Partiellement éliminé dans les urines.
    (VOIE BILIAIRE)
    Principalement éliminé par la bile sous forme de monoglucuronide.

    Bibliographie

    Disinfection sterilization and preservation, Lea and Febiger, Philadelphia 1968.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil