CAPREOMYCINE DISULFATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 12/11/1998
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie

    Identification de la substance

    Ensemble des dénominations

    autre dénomination : CAPREOMYCINE BISULFATE
    autre dénomination : L 29275
    bordereau : 1602

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base


    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTIBACTERIEN (principale certaine)

    2. ANTIBIOTIQUE ANTIBACTERIEN (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Bactériostatique; actif sur les mycobactéries.

    Effets Recherchés

    1. ANTIBIOTIQUE
      Antibiotique antituberculeux.

    Indications Thérapeutiques

    1. TUBERCULOSE (principale)
      En association à d'autres antituberculeux.
      Médicament de deuxième intention.

    Effets secondaires

    1. REACTION ALLERGIQUE (CERTAIN )

    2. ERUPTION MACULOPAPULEUSE (CERTAIN )

    3. EOSINOPHILIE (CERTAIN )

    4. BSP(RETENTION) (CERTAIN )

    5. TRANSAMINASES(AUGMENTATION) (CERTAIN )

    6. PROTEINURIE (CERTAIN )

    7. UREE SANGUINE(AUGMENTATION) (CERTAIN )

    8. ACUITE AUDITIVE(DIMINUTION) (CERTAIN )

    9. VERTIGE (CERTAIN )

    10. DOULEUR AU POINT D'INJECTION (CERTAIN )

    11. POLYNEVRITE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TRAITEMENT PROLONGE

    12. NEUROPATHIE PERIPHERIQUE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TRAITEMENT PROLONGE

    13. ACUITE VISUELLE(DIMINUTION) (A CONFIRMER )

    14. PSYCHOSE (A CONFIRMER )

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. INSUFFISANCE RENALE
      Nécessité de diminuer les doses de capréomycine et de surveiller les taux sériques en raison du risque d'accumulation.

    2. ENFANT
      Information manquante.

    3. SUJET AGE
      Plus sensible à l'ototoxicité, ne doit pas recevoir de cures prolongées.

    4. ATTEINTE COCHLEAIRE PREEXISTANTE
      Risque d'aggravation.

    Contre-Indications

    1. HYPERSENSIBILITE A CETTE SUBSTANCE

    2. GROSSESSE
      Absence d'études contrôlées chez la femme enceinte.

    3. MYASTHENIE

    Voies d'administration

    - 1 - INTRAMUSCULAIRE

    Posologie et mode d'administration

    Non commercialisée en France.
    Doses usuelles par voie intramusculaire profonde, en association avec d'autres antituberculeux:
    - chez l'adulte:
    Un gramme par jour en une injection sans dépasser vingt milligrammes par kilo et par jour pendant 2 à 4 mois, puis un gramme 2 ou 3 fois par semaine pendant 6 à 12 mois.
    - chez l'enfant :
    Quinze milligrammes par kilo par jour en une injection ; utilisation non recommandée en raison du manque d'information.

    Bilan avant traitement: fonction rénale; bilan audiométrique et vestibulaire.
    Surveillance du traitement : surveillance de la numération formule sanguine, du ionogramme, en particulier kaliémie, de la fonction rénale, des fonctions cochléovestibulaires.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - ELIMINATION voie rénale

    Absorption
    Faiblement résorbé après administration par voie orale.
    Administration par voie IM; taux sérique maximum 1 à 2 heures après injection IM.
    Elimination
    Voie rénale:
    50% de la dose administrée IM sont éliminés inchangés dans les 8 premières heures.

    Bibliographie

    - Ann N Y Acad Sci 1966;135:940.
    - Am J Pharm 1972;144:13.

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil