DESLANOSIDE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 6/7/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    [0-BETA-D-GLUCOPYRANOSYL-(1-4)-0-BETA-D-DIGITOXOPYRANOSYL-(1- 4)-0-BETA-D-DIGITOXOPYRANOSYL-(1-4)-BETA-D-DIGITOXOPYRANOSYLOXY]-3BETA DIHYDROXY-12BETA,14 5BETA,14BETA-CARDEN-20(22)OLIDE

    Ensemble des dénominations

    DCF : DESLANOSIDE
    DCIR : DESLANOSIDE
    autre dénomination : DEACETYLLANATOSIDE C
    autre dénomination : DESACETYL LANATOSIDE C
    autre dénomination : PURPUREA-GLUCOSIDE C
    bordereau : 194

    Classes Chimiques


    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. CARDIOTONIQUE (principale certaine)

    2. GLUCOSIDE CARDIOTONIQUE (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Inotrope positif par augmentation de la concentration intracellulaire du calcium ionisé, provoquant une augmentation de la force et de la vitesse de contraction du myocarde; chez l'insuffisant cardiaque, augmentation du débit cardiaque qui fait céder l'activité réflexe constrictrice sympathique.
      Effet chronotrope négatif par effet indirect sympathomimétique.
      Effet dromotrope négatif et bathmotrope positif par inhibition de la sodium-potassium adénosine triphosphatase membranaire, provoquant au niveau myocardique une accumulation de sodium intracellulaire et une perte de potassium de la cellule.

    2. secondaire
      Diurétique indirect par amélioration de l'hémodynamique et vraisemblablement par action sur la sodium-potassium adénosine triphosphatase rénale.
      Stimulation du système nerveux central ( chemorecepteurs de la zone bulbaire du vomissement, stimulation du cortex visuel).
      Stimulation des fibres lisses.
      Stimulation vagale.

    Effets Recherchés

    1. CARDIOTONIQUE (principal)

    2. ANTIARYTHMIQUE (principal)

    3. BRADYCARDISANT (principal)

    4. DIURETIQUE (accessoire)

    Indications Thérapeutiques

    1. INSUFFISANCE CARDIAQUE CONGESTIVE (principale)
      Surtout aigûe ou rapidement aggravée.

    2. OEDEME AIGU DU POUMON (principale)
      Par insuffisance ventriculaire gauche.

    3. FIBRILLATION AURICULAIRE (principale)
      Surtout à fréquence rapide, en l'absence de syndrome de Wolff-Parkinson-White et d'indicaiton de choc électrique.

    4. FLUTTER AURICULAIRE (principale)

    5. TACHYCARDIE PAROXYSTIQUE SUPRAVENTRICULAIRE (principale)
      En l'absence d'indication de choc électrique, de syndrome de Wolff-parkinson-White et de surdosage digitalique.

    6. TACHYSYSTOLIE AURICULAIRE (principale)
      en l'absence d'indication de choc électrique, et de surdosage digitalique.

    Effets secondaires

    1. ANOREXIE (CERTAIN FREQUENT)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      INSUFFISANCE RENALE
      SURDOSAGE

    2. NAUSEE (CERTAIN FREQUENT)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      INSUFFISANCE RENALE
      SURDOSAGE

    3. VOMISSEMENT (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      INSUFFISANCE RENALE
      SURDOSAGE

    4. SIALORRHEE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      SURDOSAGE
      INSUFFISANCE RENALE

    5. DOULEUR ABDOMINALE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      INSUFFISANCE RENALE
      SURDOSAGE

    6. DIARRHEE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      INSUFFISANCE RENALE
      SURDOSAGE

    7. MALAISE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      INSUFFISANCE RENALE
      SURDOSAGE

    8. VERTIGE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      SUJET AGE

    9. CEPHALEE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      INSUFFISANCE RENALE
      SURDOSAGE

    10. ASTHENIE (CERTAIN )
      Condition(s) Favorisante(s) :
      INSUFFISANCE RENALE
      SURDOSAGE

    11. FAIBLESSE MUSCULAIRE (CERTAIN )
      Condition(s) Favorisante(s) :
      INSUFFISANCE RENALE
      SURDOSAGE

    12. TROUBLE PSYCHIQUE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      SUJET AGE
      SURDOSAGE
      ATHEROSCLEROSE
      INSUFFISANCE RENALE

      Des psychoses transitoires ont été rapportées en cas de surdosage :
      - J Nerv Ment Dis 1978;166:817.

    13. DEPRESSION (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      SUJET AGE

    14. INSOMNIE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      INSUFFISANCE RENALE
      SURDOSAGE

    15. SOMNOLENCE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      INSUFFISANCE RENALE
      SURDOSAGE

    16. TROUBLE DE LA VISION (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      SURDOSAGE
      INSUFFISANCE RENALE

      Difficultés à la lecture, altération de la vision des couleurs, taches lumineuses ou mobiles de couleurs variées :
      - Am J Ophtalmol 1972;49:335.

    17. XANTHOPSIE (CERTAIN TRES RARE)

    18. DYSCHROMATOPSIE (CERTAIN )
      Condition(s) Favorisante(s) :
      INSUFFISANCE RENALE
      SURDOSAGE

    19. FLOU VISUEL (CERTAIN )
      Condition(s) Favorisante(s) :
      INSUFFISANCE RENALE
      SURDOSAGE

    20. BRADYCARDIE (CERTAIN FREQUENT)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      SURDOSAGE
      CARDIOMEGALIE
      HYPERKALIEMIE
      CHOC ELECTRIQUE
      INSUFFISANCE RENALE
      INSUFFISANCE CORONARIENNE
      TROUBLES DE LA CONDUCTION

      A type de bradycardie sinusale, bloc auriculoventriculaire ou sinoauriculaire.

    21. BRADYCARDIE SINUSALE (CERTAIN FREQUENT)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      CARDIOMEGALIE
      CHOC ELECTRIQUE
      INSUFFISANCE CORONARIENNE
      INSUFFISANCE RENALE
      SURDOSAGE

    22. BLOC AURICULOVENTRICULAIRE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      CARDIOMEGALIE
      CHOC ELECTRIQUE
      HYPERCALCEMIE
      HYPERKALIEMIE
      INSUFFISANCE CORONARIENNE
      INSUFFISANCE RENALE
      SURDOSAGE

    23. PR(ALLONGEMENT) (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      SURDOSAGE
      CARDIOMEGALIE
      HYPERCALCEMIE
      HYPERKALIEMIE
      CHOC ELECTRIQUE
      INSUFFISANCE RENALE
      INSUFFISANCE CORONARIENNE
      TROUBLES DE LA CONDUCTION

    24. RYTHME NODAL (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      CARDIOMEGALIE
      CHOC ELECTRIQUE
      INSUFFISANCE CORONARIENNE
      INSUFFISANCE RENALE
      SURDOSAGE

    25. TACHYCARDIE SINUSALE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      CARDIOMEGALIE
      CHOC ELECTRIQUE
      INSUFFISANCE CORONARIENNE
      INSUFFISANCE RENALE
      SURDOSAGE

    26. EXTRASYSTOLE SUPRAVENTRICULAIRE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      CARDIOMEGALIE
      CHOC ELECTRIQUE
      HYPERCALCEMIE
      HYPOKALIEMIE
      INSUFFISANCE CORONARIENNE
      INSUFFISANCE RENALE
      SURDOSAGE

    27. TACHYSYSTOLIE AURICULAIRE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      CARDIOMEGALIE
      CHOC ELECTRIQUE
      HYPERCALCEMIE
      HYPOKALIEMIE
      INSUFFISANCE CORONARIENNE
      INSUFFISANCE RENALE
      SURDOSAGE

    28. FIBRILLATION AURICULAIRE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      CARDIOMEGALIE
      CHOC ELECTRIQUE
      HYPERCALCEMIE
      HYPOKALIEMIE
      INSUFFISANCE CORONARIENNE
      INSUFFISANCE RENALE
      SURDOSAGE

    29. FLUTTER AURICULAIRE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      CARDIOMEGALIE
      CHOC ELECTRIQUE
      HYPERCALCEMIE
      HYPOKALIEMIE
      INSUFFISANCE CORONARIENNE
      INSUFFISANCE RENALE
      SURDOSAGE

    30. TACHYCARDIE SUPRAVENTRICULAIRE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      SURDOSAGE
      HYPOKALIEMIE
      CARDIOMEGALIE
      HYPERCALCEMIE
      CHOC ELECTRIQUE
      INSUFFISANCE RENALE
      INSUFFISANCE CORONARIENNE

      Tachycardie paroxystique

    31. TACHYCARDIE JONCTIONNELLE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      CARDIOMEGALIE
      CHOC ELECTRIQUE
      HYPERCALCEMIE
      HYPOKALIEMIE
      INSUFFISANCE CORONARIENNE
      INSUFFISANCE RENALE
      SURDOSAGE

    32. TACHYCARDIE BIDIRECTIONNELLE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      CARDIOMEGALIE
      CHOC ELECTRIQUE
      HYPERCALCEMIE
      HYPOKALIEMIE
      INSUFFISANCE CORONARIENNE
      INSUFFISANCE RENALE
      SURDOSAGE

    33. EXTRASYSTOLE VENTRICULAIRE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      CARDIOMEGALIE
      CHOC ELECTRIQUE
      HYPERCALCEMIE
      HYPOKALIEMIE
      INSUFFISANCE CORONARIENNE
      INSUFFISANCE RENALE
      SURDOSAGE

    34. EXTRASYSTOLES BIGEMINEES (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      SURDOSAGE
      HYPOKALIEMIE
      CARDIOMEGALIE
      HYPERCALCEMIE
      CHOC ELECTRIQUE
      INSUFFISANCE RENALE
      INSUFFISANCE CORONARIENNE

    35. TACHYCARDIE VENTRICULAIRE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      SURDOSAGE
      HYPOKALIEMIE
      CARDIOMEGALIE
      HYPERCALCEMIE
      CHOC ELECTRIQUE
      INSUFFISANCE RENALE
      INSUFFISANCE CORONARIENNE

      Parfois bidirectionnelle

    36. FIBRILLATION VENTRICULAIRE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      CARDIOMEGALIE
      CHOC ELECTRIQUE
      HYPERCALCEMIE
      HYPOKALIEMIE
      INSUFFISANCE CORONARIENNE
      INSUFFISANCE RENALE
      SURDOSAGE

    37. SYNDROME D'ADAMS-STOKES (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      CARDIOMEGALIE
      CHOC ELECTRIQUE
      HYPERCALCEMIE
      HYPOKALIEMIE
      INSUFFISANCE CORONARIENNE
      INSUFFISANCE RENALE
      SURDOSAGE

    38. ELECTROCARDIOGRAMME(ANOMALIE) (CERTAIN FREQUENT)
      Surdosage : modification de l'onde P;
      Signes d'imprégnation thérapeutique du myocarde :
      - allongement de l'espace P-R,
      - aplatissement de l'onde T et/ou,
      - sous décalage concave en cupule et raccourcissement su segment ST.

    39. ENTEROCOLITE NECROSANTE (CERTAIN )
      Nécrose hémorragique avec douleurs abdomminales, hématémèse, méléna, décrite pour certains digitaliques, lors de surdosage ou après administration intraveineuse. Elle se voit surtout chez le sujet âgé mais a également été décrite chez un nouveau-né.
      Références :
      - Nouv Presse Med 1981;18:1489.
      - Circulation 1961;23:358.
      - Br Med J 1980;281:838.

    40. ANGOR INTESTINAL (CERTAIN )
      - Br Med J 1980;281:839.

    41. REACTION ALLERGIQUE (CERTAIN TRES RARE)
      A type d'éruptions cutanées, éosinophilie, purpura.

    42. ERUPTION CUTANEE (CERTAIN TRES RARE)

    43. EOSINOPHILIE (CERTAIN TRES RARE)

    44. GYNECOMASTIE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TRAITEMENT PROLONGE

      Par analogie structurale avec les oestrogènes ou par stimulation de la synthèse et libération des hormones sexuelles.
      Augmentation des oestrogènes circulants.
      - N Engl J Med 1953;248:356.
      - Ann Intern Med 1968;68:1069.
      - JAMA 1973;225:1643.

    45. THROMBOPENIE (A CONFIRMER )
      Décrite pour certains digitaliques.

    46. DYSPHAGIE (A CONFIRMER )
      Décrite avec la digoxine; signe de surdosage :
      - JAMA 1978;239:613.

    47. APHASIE (A CONFIRMER )
      Décrite avec d'autres digitaliques survenant chez le sujet âgé et favorisée par le surdosage, l'insuffisance rénale et l'athérosclérose.

    48. CONFUSION MENTALE (A CONFIRMER )

    49. TROUBLE DE LA MEMOIRE (A CONFIRMER )

    50. CAUCHEMAR (A CONFIRMER )
      - Ann Intern Med 1972;77:977.

    51. NEVRALGIE (A CONFIRMER )
      Habituellement névralgie de la face ressemblant à la névralgie du trijumeau décrite avec d'autres digitaliques, notamment en cas de surdosage, d'insuffisance rénale ou chez le sujet âgé ou athéroscléreux.

    52. LETHARGIE (A CONFIRMER )
      Décrite avec d'autres digitaliques chez des sujets âgés en cas de surdosage avec taux plasmatiques élevés; réversible à l'arrêt du traitement :
      - J Clin Pathol 1979;19:747.

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. ALLONGEMENT DE L'ESPACE PR

    2. EXTRASYSTOLES VENTRICULAIRES

    3. INFARCTUS DU MYOCARDE
      RECENT.

    4. BRADYCARDIE

    5. PACEMAKER CARDIAQUE
      NECESSITE LA REDUCTION DE LA POSOLOGIE.

    6. INSUFFISANCE CARDIAQUE EVOLUEE
      ANCIENNE, AVEC CARDIOMEGALIE IMPORTANTE.

    7. MYOCARDITE

    8. INSUFFISANCE RENALE
      ELIMINATION RENALE DIMINUEE ET TAUX SANGUINS ELEVES, NECESSITANT LA REDUCTION DE LA POSOLOGIE EN FONCTION DE LA CLEARANCE DE LA CREATININE.

    9. INSUFFISANCE RESPIRATOIRE

    10. HYPOKALIEMIE

    11. HYPOMAGNESEMIE

    12. HYPERTHYROIDIE
      CONCENTRATIONS PLASMATIQUES BASSES RENDANT LE COEUR MOINS SENSIBLE AUX DIGITALIQUES.

    13. HYPOTHYROIDIE
      CONCENTRATIONS PLASMATIQUES PLUS ELEVEES QUE CHEZ L'EUTHYROIDIEN ET MYOCARDE PLUS SENSIBLE NECESSITANT LA REDUCTION DE LA POSOLOGIE.

    14. NOUVEAU-NE

    15. PREMATURE

    16. ALLAITEMENT
      Bien qu'aucun accident n'ait été décrit.

    17. SUJET AGE
      NECESSITE DE REDUIRE LA POSOLOGIE.

    Contre-Indications

    1. BLOC SINO-AURICULAIRE
      Non appareillé.

    2. BLOC AURICULOVENTRICULAIRE
      Non appareillé, du 2ème ou 3ème degré.

    3. MALADIE RYTHMIQUE AURICULAIRE
      Non appareillée.

    4. EXTRASYSTOLES VENTRICULAIRES POLYMORPHES
      Ou bi ou trigéminées non déterminées par l'insuffisance cardiaque.

    5. TACHYCARDIE VENTRICULAIRE

    6. FIBRILLATION VENTRICULAIRE

    7. SYNDROME DE WOLFF-PARKINSON-WHITE
      Avec tachyarythmies paroxystiques.

    8. CARDIOMYOPATHIE OBSTRUCTIVE

    9. CARDIOVERSION

    10. HYPOKALIEMIE
      Sévère

    11. HYPERCALCEMIE

    12. ALLERGIE
      Aux digitaliques.

    Voies d'administration

    - 1 - INTRAVEINEUSE
    - 2 - INTRAMUSCULAIRE
    - 3 - ORALE

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie intraveineuse (la plus utilisée en urgence) ou intramusculaire:
    * chez l'adulte:
    - Dose unique initiale de huit cents microgrammes, suivie de deux cents à quatre cents microgrammes toutes les 3 à 6 heures jusqu'à l'amélioration clinique, ou jusqu'à la dose totale de mille six cents microgrammes en 24 heures.
    - Traitement d'entretien (seulement si la voie orale n'est pas utilisable en relais):
    Deux cents à quatre cents microgrammes par jour en une seule injection intraveineuse ou intramusculaire.

    * chez l'enfant de moins de 3 ans:
    Vingt à trente microgrammes par kilo et par jour , en une seule prise en cas d'urgence, ou répartis en 2 ou 3 prises par 24 heures.

    *chez l'enfant de plus de 3 ans:
    Vingt deux microgrammes par kilo et par jour , suivant le même schéma.

    Surveillance: nécessite un contrôle électrocardiographique et un dosage de la kaliémie avant la mise en route du traitement.
    Les dose sont à adapter en fonction de l'état cardiaque, de l'âge, du poids, de l'existence de troubles hydroélectrolytiques associés, d'une éventuelle insuffisance rénale . L'association à d'autres drogues (surtout diurétiques et quinidine), et d'un traitement digitalique antérieur devront être prise en compte dans la calcul de la posologie.
    En cours de traitement: surveillance clinique et, au moindre doute, ECG et kaliémie.


    Dose usuelle par voie orale en urgence, seulement si la voie parentérale n'est pas utilisable:
    Mille à deux mille microgrammes par jour en 3 prsies, pendant 3 à 5 jours.
    -en relais de la voie parentérale, traitement d'entretien:
    Six cents microgrammes à mille microgrammes par jour en 2 à 3 prises.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 36 heure(s)
    - 2 - ELIMINATION voie rénale
    - 3 - REPARTITION lait

    Absorption
    Peu résorbé par le tube digestif: 40%.
    Répartition
    Fixation faible sur les protéines plasmatiques: 20%.
    Diffuse dans tous les tissus, en particulier le coeur, les reins, le foie, où les concentrations sont voisines des concentrations plasmatiques.
    Ses effets apparaissent 10 à 30 mn après injection intraveineuse et sont maximum en 1 à 2 heures.
    L'effet persiste 1 à 5 jours.
    Passe dans le lait.
    Passe la barrière placentaire.
    Demi-Vie
    36 heures.
    Elimination
    Voie rénale.
    20% par jour.

    Bibliographie

    - Sem Hop Therapeutique 1970;46:17.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil