ETACRYNIQUE ACIDE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 28/3/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    ACIDE(DICHLORO-2,3(METHYLENE-2 BUTYRYL)-4 PHENOXY)ACETIQUE

    Ensemble des dénominations

    BAN : ETHACRYNIC ACID
    CAS : 58-54-8
    DCF : ACIDE ETACRYNIQUE
    DCIR : ACIDE ETACRYNIQUE
    autre dénomination : ACIDE ETACRYNIQUE
    autre dénomination : ETHACRYNIC ACID
    autre dénomination : ETHACRYNIQUE ACIDE
    bordereau : 239
    code expérimentation : MK 595
    dci : acide étacrynique
    rINN : ETACRYNIC ACID

    Classes Chimiques


    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. DIURETIQUE (principale certaine)

    2. DIURETIQUE DE L'ANSE (principale certaine)

    3. DIURETIQUE DU SODIUM (principale certaine)

    4. DIURETIQUE DU POTASSIUM (principale certaine)

    5. DIURETIQUE DU CALCIUM (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Agit surtout sur la branche ascendante de l'anse de Henlé en bloquant la réabsorption des ions chlore et sodium.
      Pas d'action sur l'anhydrase carbonique.
      Augmente le flux sanguin rénal, diminue les résistances vasculaires intrarénales, favorise le débit cortical au dépens du débit médullaire, accroit la filtration glomérulaire.
      Ces phénomènes sont liés à la libération de prostaglandines (PGE2).
      Il y a dons une excrétion accrue d'eau, de chlore, de sodium, de potassium et d'ions hydrogène.
      Il existe une rétention plasmatique d'acide urique.

    2. secondaire
      Diminution de la tolérance aux glucides.

    Effets Recherchés

    1. DIURETIQUE (principal)

    2. DIURETIQUE DU CALCIUM (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. INSUFFISANCE CARDIAQUE AIGUE (principale)

    2. OEDEME AIGU DU POUMON (principale)

    3. OEDEME DES CIRRHOSES (principale)

    4. OEDEME RENAL (principale)

    Effets secondaires

    1. ASTHENIE (CERTAIN RARE)

    2. CRAMPE (CERTAIN RARE)

    3. FIEVRE (CERTAIN TRES RARE)

    4. HYPOTENSION ARTERIELLE (CERTAIN RARE)

    5. HYPOTENSION ORTHOSTATIQUE (CERTAIN RARE)

    6. ERYTHEME (CERTAIN TRES RARE)

    7. URTICAIRE (CERTAIN TRES RARE)

    8. NAUSEE (CERTAIN RARE)

    9. VOMISSEMENT (CERTAIN RARE)

    10. ANOREXIE (CERTAIN RARE)

    11. DIARRHEE (CERTAIN RARE)

    12. PANCREATITE AIGUE (CERTAIN TRES RARE)
      - Gastroenterology 1980;78:815.

    13. AMYLASEMIE(AUGMENTATION) (CERTAIN RARE)

    14. DOULEUR LOMBAIRE (CERTAIN RARE)
      Lié à une dilatation pyélocalicielle.

    15. INSUFFISANCE RENALE FONCTIONNELLE (CERTAIN FREQUENT)
      Lié à l'hypovolémie.

    16. INSUFFISANCE RENALE(AGGRAVATION) (CERTAIN RARE)
      Lié à la déplétion sodée.

    17. UREE SANGUINE(AUGMENTATION) (CERTAIN FREQUENT)
      Modérée et transitoire.

    18. CREATININEMIE(AUGMENTATION) (CERTAIN FREQUENT)
      Modérée et transitoire.

    19. HYPONATREMIE DE DILUTION (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      CIRRHOSE DECOMPENSEE
      INSUFFISANCE CARDIAQUE DECOMPENSEE

    20. HYPONATREMIE DE DEPLETION (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      DENUTRITION
      REGIME DESODE STRICT
      SUJET AGE

    21. DESHYDRATATION EXTRACELLULAIRE (CERTAIN RARE)
      A l'origine d'une insuffisance rénale fonctionnelle.

    22. ALCALOSE METABOLIQUE (CERTAIN FREQUENT)
      Alcalose hypochlorémique, le plus souvent modérée.

    23. MAGNESEMIE(DIMINUTION) (CERTAIN RARE)
      Par augmentation de l'élimination rénale du magnesium :
      - Am J Med 1994;96:63-76.

    24. URICEMIE(AUGMENTATION) (CERTAIN FREQUENT)
      Modérée et, le plus souvent, asymptômatique.

    25. CRISE DE GOUTTE (CERTAIN TRES RARE)

    26. KALIEMIE(DIMINUTION) (CERTAIN FREQUENT)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      CIRRHOSE
      SUJET AGE
      DENUTRITION
      DEPLETION POTASSIQUE
      INSUFFISANCE CARDIAQUE
      ASSOCIATION AUX LAXATIFS

      Hypokaliémie le plus souvent modérée. Dangereuse chez les sujets digitalisés du fait de la possibilité de survenue de troubles du rythme cardiaque.

    27. GLYCEMIE(AUGMENTATION) (CERTAIN FREQUENT)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      SUJET AGE
      DIABETE LATENT
      DEPLETION POTASSIQUE

      Modérée.

    28. DIABETE(DESEQUILIBRE) (CERTAIN RARE)
      Peut parfois nécessiter un traitement par l'insuline.
      Un cas avec coma hyperosmolaire :
      - Lancet 1978;1:154.

    29. LEUCOPENIE (CERTAIN TRES RARE)

    30. NEUTROPENIE (CERTAIN TRES RARE)

    31. THROMBOPENIE (CERTAIN TRES RARE)

    32. AGRANULOCYTOSE (CERTAIN TRES RARE)
      Un cas mortel :
      - Ann Intern Med 1966;64:1303.

    33. VERTIGE (CERTAIN RARE)
      Peut exceptionnellement être un signe d'ototoxicité.

    34. PARESTHESIE (CERTAIN RARE)

    35. CONFUSION MENTALE (CERTAIN RARE)
      Liée aux troubles hydro-électrolytiques.

    36. FLOU VISUEL (CERTAIN TRES RARE)

    37. ACOUPHENE (CERTAIN TRES RARE)

    38. SURDITE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES
      HYPOALBUMINEMIE
      INSUFFISANCE RENALE
      PERFUSION TROP RAPIDE
      ASSOCIATION AUX AMINOSIDES

      Unilatérale ou bilatérale, le plus souvent régressive en quelques heures, parfois définitive :
      - Lancet 1969;1:416.
      - Lancet 1977;1:587.
      - JAMA 1968, 9 : 2119.

    39. DOULEUR AU POINT D'INJECTION (CERTAIN TRES RARE)

    Effets sur la descendance

    1. FOETOPATHIE
      Ischémie placentaire avec risque hypotrophique accru.

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. SPORTIFS
      Substance interdite :
      - Journal Officiel du 7 Mars 2000.

    2. INSUFFISANCE RENALE

    3. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE

    4. HYPONATREMIE

    5. HYPERURICEMIE

    6. GOUTTE

    7. GROSSESSE

    8. NOUVEAU-NE ICTERIQUE

    9. DIABETE

    10. HYPOACOUSIE

    Contre-Indications

    1. HYPOVOLEMIE GRAVE

    2. HYPOKALIEMIE

    3. INSUFFISANCE SURRENALE

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie orale:
    - chez l'adulte:
    Dose initiale: cinquante milligrammes par jour; à augmenter selon le besoin de vingt cinq milligrammes par jour.
    dose d'entretien: Cinquante à cent milligrammes par jour, 1 jour sur 2.
    Dose maximum: quatre cents milligrammes par jour.

    - chez l'enfant de plus de 2 ans:
    Deux milligrammes et demi par kilo.

    Dose usuelle par voie intraveineuse:
    Cinquante milligrammes , ou un demi à un milligramme par kilo en injection IV ou en perfusion (cinquante milligrammes dasn 50 ml de serum glucosé).
    Médicament à action particulièrement puissante et rapide, à manier avec précaution.
    Surveiller le poids, les ionogrammes sanguins et uriniares.
    Prudence chez le goutteux et le cirrhotique.
    Apport de potassium, surtout chez le cardiaque digitalisé.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 1 heure(s)
    - 2 - ELIMINATION voie rénale
    - 3 - ELIMINATION voie fécale

    Absorption
    Résorption rapide par le tube digestif.
    Action rapide: 10 à 30 mn, maximum après 2 h, dure 6 heures.
    Répartition
    Disparait rapidement du plasma.
    Lié à l'albumine.
    Déplace la bilirubine liée à l'albumine.
    Demi-Vie
    1 h.
    Métabolisme
    Fixation hépatique et élimination biliaire.
    Présence dans les urines d'un dérivé de conjugaison avec la cystéine.
    Elimination
    Voie rénale.
    Elimination rapide; filtration et decrétion tubulaire : 15 à 30%.
    Voie fécale:
    Elimination retardée , 50%.

    Bibliographie

    - Presse Med 1970;78:705 ET 945.
    - Handbook of experimental Pharmacology 1969:29.
    - Presse Med 1966;74:2799.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil