ADIPHENINE CHLORHYDRATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 9/6/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    chlorhydrate de l'ester diéthylaminoéthylique de l'acide diphénylacétique

    Ensemble des dénominations


    CAS : 50-42-0 DCIM : CHLORHYDRATE D'ADIPHENINE
    USAN : ADIPHENINE HYDROCHLORIDE
    autre dénomination : CHLORHYDRATE D'ADIPHENINE
    bordereau : 679
    rINNM : ADIPHENINE HYDROCHLORIDE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : ADIPHENINE
    Regime : liste II

    Proprietés Pharmacologiques

    1. SPASMOLYTIQUE (principale certaine)
      A fortes doses.

    2. PARASYMPATHOLYTIQUE (principale certaine)
      A fortes doses.

    3. ANESTHESIQUE LOCAL (secondaire certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      L'action relaxante sur les muscles lisses est davantage liée à un mécanisme non spécifique qu'à un antagonisme compétitf de l'acétylcholine de type atropine.
      L'activité secrétoire du tube digestif n'est pas modifiée aux doses normales thérapeutiques.
      L'action sur les muscles lisses intestinaux du médicament pris per os s'expliquerait par un effet anesthésique local qui interromprait les réflexes locaux régulant le tonus et la motilité.
      Analogue structural des anesthésiques locaux.

    Effets Recherchés

    1. ANTISPASMODIQUE (principal)

    2. PARASYMPATHOLYTIQUE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. DYSPHAGIE SPASMODIQUE (principale)

    2. SPASME GASTRO-INTESTINAL (principale)

    3. GASTRITE (principale)

    4. ULCERE GASTRIQUE (principale)

    5. ULCERE DUODENAL (principale)

    6. COLITE SPASMODIQUE (principale)

    7. CONSTIPATION (principale)

    8. COLIQUE HEPATIQUE (principale)

    9. DYSKINESIE BILIAIRE (principale)

    10. COLIQUE NEPHRETIQUE (principale)

    11. SYNDROME DES IRRADIES (secondaire)

    Effets secondaires

    1. SECHERESSE DE LA BOUCHE (CERTAIN )

    2. CONSTIPATION (CERTAIN )

    3. DYSURIE (CERTAIN )

    4. VERTIGE (CERTAIN )

    5. ATAXIE (CERTAIN )

    6. GLAUCOME AIGU(CRISE DE) (CERTAIN )
      Très fréquente chez les sujets anatomiquement prédisposés à la fermeture de l'angle iridocornéen.

    7. AGUEUSIE (CERTAIN )

    8. ANESTHESIE DE LA MUQUEUSE BUCCALE (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      MASTICATION PROLONGEE

    9. CYCLOPLEGIE (CERTAIN )

    10. MYDRIASE (CERTAIN )

    11. TACHYCARDIE (CERTAIN )

    12. CEPHALEE (CERTAIN )

    13. EUPHORIE (CERTAIN )

    14. SOMNOLENCE (CERTAIN )

    15. REACTION D'HYPERSENSIBILITE (CERTAIN )

    16. FLUSH (CERTAIN )

    17. SECHERESSE DE LA PEAU (CERTAIN )

    18. NAUSEE (CERTAIN )

    19. DYSPHAGIE (CERTAIN )

    20. PYROSIS (CERTAIN )

    21. EXCITATION PSYCHOMOTRICE (CERTAIN )

    22. ARRET DE LA LACTATION (CERTAIN )

    23. FIEVRE (CERTAIN )
      Condition(s) Favorisante(s) :
      HYPERTHERMIE AMBIANTE

      Le mécanisme n'est pas totalement connu, la suppression de la secrétion sudorale interviendrait dans une large part. On a également suggéré un mécanisme central par action sur les centres de la thermorégulation.

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. INSUFFISANCE CORONARIENNE
      Risque de provoquer un infarctus du myocarde, une tachycardie, une arythmie.

    2. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE
      Les effets sont augmentés et prolongés.

    3. INSUFFISANCE RENALE
      Les effets sont augmentés et prolongés.

    4. HYPERTHYROIDIE
      Risque de décompensation cardiaque.

    5. ARYTHMIE CARDIAQUE

    6. INSUFFISANCE CARDIAQUE

    7. HYPERTENSION ARTERIELLE

    8. HERNIE HIATALE
      Condition(s) Favorisante(s) :
      REFLUX OESOPHAGIEN ASSOCIE

    9. ILEOSTOMIE
      Risque d'occlusion intestinale, souvent précédée de diarrhée.

    10. COLOSTOMIE
      Risque d'occlusion intestinale, souvent précédée de diarrhée.

    Contre-Indications

    1. ADENOME PROSTATIQUE

    2. GLAUCOME A ANGLE FERME

    3. STENOSES ORIFICIELLES DU TUBE DIGESTIF

    4. RECTOCOLITE HEMORRAGIQUE

    5. MYASTHENIE

    6. ENFANT DE MOINS DE 1 AN
      Des effets généraux intenses atropiniques s'observent fréquemment même aux faibles doses.

    Voies d'administration

    - 1 - ORALE
    - 2 - INTRAMUSCULAIRE
    - 3 - INTRAVEINEUSE

    Posologie et mode d'administration

    N'est commercialisé en France que sous forme d'association.

    Doses usuelles chez l'adulte :
    - Voie orale : soixante-quinze à cent cinquante milligrammes 3 à 4 fois par jour avant les repas.
    Ne pas mastiquer pour éviter l'anesthésie locale de la bouche.
    - Voie intramusculaire ou intraveineuse : cinquante milligrammes à répéter au besoin.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - ELIMINATION voie rénale
    - 2 - ELIMINATION voie fécale

    Absorption
    Temps de latence : 30 min après administration orale, 15 min après administration intramusculaire.
    Elimination
    *voie rénale.
    *Voie fécale.

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil