ANTIMONIATE DE MEGLUMINE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 12/12/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    antimoniate de 1-désoxy-1-méthylamino-D-glucitol

    Ensemble des dénominations


    CAS : 133-51-7 DCF : ANTIMONIATE DE MEGLUMINE
    autre dénomination : ANTIMONIATE DE N-METHYLGLUCAMINE
    autre dénomination : ANTIMONY MEGLUMINE
    autre dénomination : MEGLUMINE ANTIMONIATE
    autre dénomination : METHYLGLUCAMINE ANTIMONIATE
    bordereau : 1211
    code expérimentation : RP-2168

    Classes Chimiques


    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTIPARASITAIRE (principale certaine)

    2. ANTIPROTOZOAIRE (principale certaine)

    3. ANTHELMINTHIQUE (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Composé à antimoine pentavalent; n'est actif in vivo qu'après conversion en antimoine trivalent, expliquant le temps de latence de l'action antiparasitaire, due probablement à une inhibition de la phosphofructokinase, entraînant une diminution du fructose diphosphate et une inhibition de la glycolyse.

    Effets Recherchés

    1. ANTIPARASITAIRE (principal)

    2. ANTIPROTOZOAIRE (principal)

    3. LEISHMANIA DONOVANI (principal)

    4. LEISHMANIA TROPICA (principal)

    5. LEISHMANIA BRASILIENSIS (principal)

    6. LEISHMANIA MEXICANA (principal)

    7. LEISHMANIA PERUVIANA (principal)

    8. LEISHMANIA MAJOR (principal)

    9. LEISHMANIA INFANTUM (principal)

    10. FASCIOLA HEPATICA (principal)

    11. WUCHERERIA BANCROFTI (principal)

    12. MIYAGAWANELLA LYMPHOGRANULOMATOSIS (principal)

    13. ANTHELMINTHIQUE (accessoire)

    Indications Thérapeutiques

    1. LEISHMANIOSE (principale)

    2. LEISHMANIOSE VISCERALE (principale)

    3. LEISHMANIOSE CUTANEE (principale)

    4. LEISHMANIOSE MUQUEUSE (principale)

    Effets secondaires

    1. VOMISSEMENT (CERTAIN RARE)

    2. DOULEUR ABDOMINALE (CERTAIN RARE)

    3. DIARRHEE (CERTAIN RARE)

    4. CEPHALEE (CERTAIN RARE)

    5. ASTHENIE (CERTAIN RARE)

    6. LETHARGIE (CERTAIN RARE)

    7. TOUX (CERTAIN RARE)

    8. ANOREXIE (CERTAIN RARE)

    9. NAUSEE (CERTAIN RARE)

    10. BRADYCARDIE (CERTAIN TRES RARE)

    11. CHOC (CERTAIN TRES RARE)

    12. ARRET CARDIAQUE (CERTAIN TRES RARE)

    13. HEPATITE (CERTAIN TRES RARE)

    14. ERUPTION CUTANEE (CERTAIN TRES RARE)

    15. ANURIE (CERTAIN TRES RARE)

    16. DOULEUR ARTICULAIRE (CERTAIN TRES RARE)

    17. ELECTROCARDIOGRAMME(ANOMALIE) (CERTAIN RARE)

    18. DOULEUR MUSCULAIRE (CERTAIN RARE)

    19. ANEMIE HEMOLYTIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    20. AGRANULOCYTOSE (CERTAIN TRES RARE)

    21. PANCREATITE AIGUE (A CONFIRMER )
      Deux cas au cours du traitement de leishmaniose viscérale :
      - Am J Gastroenterol 1996;91:820-821.
      Autre référence :
      - Gastroenterol Clin Biol 1994;18:90-91.
      Un cas chez un patient sous immunosuppression pour greffe rénale, immédiatemment réversible à l'arrêt :
      - Nephrol Dial Transplant 1999;14:2941-2943.

    Précautions d'emploi

    1. GROSSESSE
      Information manquante.

    2. ALLAITEMENT
      Information manquante.

    Contre-Indications

    1. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE

    2. INSUFFISANCE RENALE
      Réduire la posologie:
      - Lancet 1980;2:226-229.

    3. PNEUMOPATHIE AIGUE

    4. INSUFFISANCE CARDIAQUE

    5. CACHEXIE

    Voies d'administration

    - 1 - INTRAMUSCULAIRE

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie intramusculaire chez l'adulte ou chez l'enfant:
    Cent milligrammes par kilo et par jour en une injection.
    Cures de 10 à 12 jours, avec 4 semaines sans traitement entre les cures.
    Débuter par une demi-dose les 2 premiers jours.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - ELIMINATION voie rénale

    Répartition
    Accumulation dans le foie et la rate.
    Elimination
    *Voie rénale : plus de 80 % sont excrétés sous forme inchangée dans les urines, dans les 6 heures qui suivent l'administration.
    L'élimination est fortement retardée en cas d'insuffisance rénale et peut être à l'origine d'effets indésirables graves :
    - Pharmacotherapy 2000;20:1141-1143.

    Bibliographie

    - Rev Infect Dis 1988;10:560-586.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil