HYCANTHONE MESILATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 13/1/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    (DIETHYLAMINO-2 ETHYL)AMINO-1 HYDROXYMETHYL-4 THIOXANTHENONE- 9 METHANESULFONATE

    Ensemble des dénominations

    DCIR : HYCANTHONE MESILATE
    autre dénomination : HYCANTHONE MESILATE (NON SPECIALISE EN FRANCE)
    autre dénomination : HYCANTHONE MESYLATE
    autre dénomination : HYCANTHONE METHANESULFONATE
    bordereau : 1226
    sel ou dérivé : OXAMNIQUINE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base


    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTIPARASITAIRE (principale certaine)

    2. ANTHELMINTHIQUE (principale certaine)

    3. TREMATODES (principale certaine)

    4. SCHISTOSOMA MANSONI (principale certaine)

    5. SCHISTOSOMA HAEMATOBIUM (principale certaine)

    6. SCHISTOSOMICIDE (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Métabolite actif de la lucanthone, freine la glycolyse du schistosome.

    Effets Recherchés

    1. ANTIPARASITAIRE (principal)

    2. ANTHELMINTHIQUE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. SCHISTOSOMIASE (principale)
      A S. Mansoni, S. haematobium.

    Effets secondaires

    1. NAUSEE (CERTAIN )

    2. VOMISSEMENT (CERTAIN )

    3. CEPHALEE (CERTAIN )

    4. DOULEUR MUSCULAIRE (CERTAIN )

    5. ELECTROCARDIOGRAMME(ANOMALIE) (CERTAIN )

    6. ICTERE (CERTAIN TRES RARE)

    7. BILIRUBINEMIE CONJUGUEE(AUGMENTATION) (CERTAIN TRES RARE)

    8. BSP(RETENTION) (CERTAIN TRES RARE)

    9. TRANSAMINASES(AUGMENTATION) (CERTAIN TRES RARE)

    10. HEPATITE CYTOLYTIQUE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      HEPATOPATHIE PREEXISTANTE
      POSOLOGIE ELEVEE

    11. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE (CERTAIN TRES RARE)

    12. ICTERE GRAVE (CERTAIN TRES RARE)

    Contre-Indications

    1. GROSSESSE

    2. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle en intramusculaire profonde chez l'adulte:
    Trois milligrammes par kilo en 1 seule injection.
    Ne pas administrer en intraveineux.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - ELIMINATION voie rénale
    - 2 - ELIMINATION voie fécale

    Absorption
    Rapidement résorbé après injection intramusculaire.
    Taux plasmatique maximal à 30mn et tissulaire à 60 mn.
    Métabolisme
    Hépatique.
    Elimination
    voie rénale.
    40%; colore les urines en jaune.
    Voie fécale:
    60%, sous forme de métabolites conjugués.

    Bibliographie

    - Clin Pharmacokinet 1988;15:67-93 (PHARMACOCINETIQUE).

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil