NIALAMIDE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 15/1/2001
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    (Benzylcarbamoyl-2 éthyl)-1 isonicotinoyl-2 hydrazine

    Ensemble des dénominations

    BAN : NIALAMIDE
    CAS : 51-12-7
    DCI : NIALAMIDE
    autre dénomination : BEIH
    rINN : NIALAMIDE

    Classes Chimiques


    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. PSYCHOANALEPTIQUE (principale certaine)

    2. ANTIDEPRESSEUR (principale certaine)

    3. THYMERETIQUE (principale certaine)

    4. IMAO NON SELECTIF (principale certaine)
      Action sur les monoaminoxydases A et B irréversible.

    5. ANTIHYPERTENSEUR (secondaire certaine)

    6. ANTICONVULSIVANT (secondaire certaine)

    7. ANTI-ANGOREUX (secondaire certaine)

    8. ANTICHOLINERGIQUE CENTRAL (secondaire certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Niveau terminaison sympathique, l'inhibition de la monoamine oxydase entraîne :
      - une diminution du catabolisme des amines biogènes,
      - une augmentation de la noradrénaline libre intra-neurale (d'où inhibition de la biosynthèse de la noradrénaline par rétrocontrôle)
      - l'inhibition de la désamination de la tyramine d'où accumulation d'octopamine, faux neurotransmetteur expliquant l'effet sympathectomisant, l'hypotension et l'action sensibilisante adrénergique.
      L'action antidépressive serait liée soit à la variation qualitative ou quantitative des médiateurs au niveau du système nerveux central, soit à l'apparition de catabolites inhabituels.

    2. secondaire
      Niveau myocardique : action antiangoreuse due à la diminution du besoin du muscle cardiaque en oxygène et à l'augmentation de sa résistance à l'hypoxie due à la constriction des vaisseaux coronaires.

    Effets Recherchés

    1. PSYCHOANALEPTIQUE (principal)

    2. ANTIDEPRESSEUR (principal)

    3. ANTIANGOREUX (accessoire)

    Indications Thérapeutiques

    1. DEPRESSION (principale)
      Traitement de deuxième intention.

    Effets secondaires

    1. EUPHORIE (CERTAIN )

    2. EXCITATION PSYCHOMOTRICE (CERTAIN )

    3. INSOMNIE (CERTAIN )

    4. ANXIETE (CERTAIN )

    5. CEPHALEE (CERTAIN )

    6. VERTIGE (CERTAIN )

    7. TREMBLEMENT (CERTAIN )

    8. HYPERREFLECTIVITE OSTEOTENDINEUSE (CERTAIN )

    9. ACCES MANIAQUE (CERTAIN )

    10. HYPOTENSION ARTERIELLE (CERTAIN )

    11. HYPOTENSION ORTHOSTATIQUE (CERTAIN )

    12. HYPERTENSION ARTERIELLE (CERTAIN )

    13. PALPITATION (CERTAIN )

    14. HYPERSUDATION (CERTAIN )

    15. SECHERESSE DE LA BOUCHE (CERTAIN )

    16. NAUSEE (CERTAIN )

    17. VOMISSEMENT (CERTAIN )

    18. DOULEUR EPIGASTRIQUE (CERTAIN )

    19. CONSTIPATION (CERTAIN )

    20. TROUBLE DE LA VISION (CERTAIN )

    21. NEVRITE OPTIQUE RETROBULBAIRE (CERTAIN )

    22. POLYNEVRITE (CERTAIN )

    23. POIDS(AUGMENTATION) (CERTAIN )

    24. INSUFFISANCE CARDIAQUE AIGUE (CERTAIN TRES RARE)

    25. TACHYCARDIE (CERTAIN TRES RARE)

    26. NEUROPATHIE PERIPHERIQUE (CERTAIN )

    27. ICTERE (CERTAIN TRES RARE)

    28. HEPATOMEGALIE (CERTAIN TRES RARE)

    29. BILIRUBINEMIE CONJUGUEE(AUGMENTATION) (CERTAIN TRES RARE)

    30. RETENTION D'URINE (CERTAIN )

    31. BSP(RETENTION) (CERTAIN RARE)

    32. TRANSAMINASES(AUGMENTATION) (CERTAIN RARE)

    33. HEPATITE CYTOLYTIQUE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      INDUCTEUR ENZYMATIQUE ASSOCIE

    34. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE (CERTAIN TRES RARE)

    35. ERUPTION CUTANEE (CERTAIN RARE)

    36. TROUBLE SEXUEL (A CONFIRMER )
      Impuissance, troubles de l'éjaculation.

    Précautions d'emploi

    1. ETAT D'EXCITATION PSYCHOMOTRICE

    2. HYPOTENSION ARTERIELLE

    3. INSUFFISANCE CARDIAQUE

    4. SUJET AGE

    5. GLAUCOME A ANGLE FERME
      Car risque de glaucome aigu.

    6. HYPERTENSION ARTERIELLE

    7. ATHEROSCLEROSE

    8. ANTECEDENTS HEPATIQUES

    9. EPILEPSIE

    10. UTILISATEUR DE MACHINE

    11. GROSSESSE

    12. ALLAITEMENT

    13. ENFANT
      Le nialamide n'est pas recommandé chez les enfants de moins de 16 ans.

    Contre-Indications

    1. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE

    2. ARTERIOPATHIE CEREBRALE SEVERE

    3. PHEOCHROMOCYTOME

    4. ANESTHESIE GENERALE
      Le nialamide doit être supprimé 15 jours avant une anesthésie générale.

    5. ALIMENTS
      Aliments riches en tyramine (banane, café, chocolat, thé, fromages fermentés, certains alcools, hareng-saur, foie de volaille...) :
      Ces aliments doivent être proscrits chez les patients sous IMAO en raison du risque de poussée hypertensive par accumulation de tyramine.

    6. HYPERSENSIBILITE A CETTE SUBSTANCE

    Voies d'administration

    - 1 - ORALE

    Posologie et mode d'administration

    Posologie strictement individuelle par voie orale :
    - chez les patients déprimés non hospitalisés :
    La posologie recommandée de début de traitement est de cent cinquante à deux cents milligrammes par jour en 3 ou 4 prises. La posologie sera ajustée en fonction de la sévérité de la maladie. Cette posologie sera maintenue dans les dépressions modérées.
    Cependant,la posologie usuelle d'entretien pourra être diminuée (soixante-quinze à cent cinquante milligrammes) en fonction de la réponse thérapeutique.
    - Chez les patients déprimés hospitalisés :
    La posologie recommandée de début de traitement est de cent cinquante à deux cents milligrammes jusqu'à trois cents milligrammes par jour en fonction de la sévérite de la maladie. Cette posologie pourra être maintenue chez les patients hospitalisés, ceci dépendant de la réponse thérapeutique.
    Si un relai par un antidépresseur iminodibenzylique est souhaité, attendre un délai d'au moins quinze jours après la fin du traitement par un IMAO.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - ELIMINATION voie rénale

    Absorption
    Absorption rapide. Le pic plasmatique est obtenu en 30 minutes.
    Métabolisme
    Il semble que l'activité thérapeutique soit liée essentiellement aux métabolites.
    Elimination
    (VOIE RENALE)
    L'élimination urinaire montre que 70 à 80 % du nialamide sont métabolisés.

    Bibliographie

    - J Therapeutique 1970;1.
    - Médicaments organiques de synthèse 1970;2:179.
    - J Clin Psychopharmacol 1982;2:208. (EFFETS SECONDAIRES)
    - J Clin Psychopharmacol 1984;4:270. (EFFETS SECONDAIRES)
    - J Clin Psychopharmacol 1984;5:2. (EFFETS SECONDAIRES)
    - Ann Emerg Med 1984;13:1137. (TOXICOLOGIE)
    - Br J Anaesth 1986;58:223. (TOXICOLOGIE)

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil