GLUCAGON

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 6/6/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    polypeptide extrait du pancréas, constitué par les résidus de 29 acides aminés de poids moléculaire d'environ 3550

    Ensemble des dénominations

    BAN : GLUCAGON
    CAS : 16941-32-5
    DCF : GLUCAGON
    DCIR : GLUCAGON
    autre dénomination : HG-FACTOR
    autre dénomination : HGF
    bordereau : 2065
    rINN : GLUCAGON

    Classes Chimiques


    Proprietés Pharmacologiques

    1. HYPERGLYCEMIANT (principale certaine)

    2. ANALEPTIQUE CARDIAQUE (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Provoque une augmentation de la glycogènolyse par activation de l'adénylcyclase, notamment hépatique.
      A fortes doses, augmente la force des contractions et la fréquence cardiaque sans être arythmogène.

    Effets Recherchés

    1. GLYCOGENOLYTIQUE (principal)

    2. HYPERGLYCEMIANT (principal)

    3. ANALEPTIQUE CARDIAQUE (accessoire)

    Indications Thérapeutiques

    1. COMA HYPOGLYCEMIQUE (principale)
      Le stock glycogénique hépatique doit être normal

    2. CHOC CARDIOGENIQUE (secondaire)

    3. INTOXICATION PAR LES BETABLOQUANTS (secondaire)
      Correction des troubles cardiaques : 50 microgrammes par kilo en intraveineux, puis 1 à 15 mg par heure en perfusion :
      - Drug Intell Clin Pharmacol 1984;18:394-398.
      Autre référence :
      - Presse Med 2000;299:1027-1033.

    4. HYPOGLYCEMIE (principale)
      Test de stimulation dans l'exploration des hypoglycémies d'origine tumorales; étude chez 7 malades:
      - Cancer 1998;82:1585-1592.

    Effets secondaires

    1. NAUSEE (CERTAIN FREQUENT)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      VOIE INTRAVEINEUSE
      FORTE DOSE

    2. VOMISSEMENT (CERTAIN FREQUENT)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      VOIE INTRAVEINEUSE
      FORTE DOSE

    3. CHOC ANAPHYLACTIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    4. HYPERTENSION ARTERIELLE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      PHEOCHROMOCYTOME

    5. KALIEMIE(DIMINUTION) (CERTAIN TRES RARE)

    6. KALIEMIE(AUGMENTATION) (CERTAIN TRES RARE)

    7. CALCEMIE(DIMINUTION) (CERTAIN TRES RARE)

    8. LIPIDEMIE(AUGMENTATION) (CERTAIN TRES RARE)

    9. DYSURIE (CERTAIN TRES RARE)

    10. DIARRHEE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      VOIE INTRAVEINEUSE

    11. FLUSH (CERTAIN TRES RARE)

    12. INSUFFISANCE CORONARIENNE (CERTAIN TRES RARE)

    13. THROMBOSE VEINEUSE (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      VOIE INTRAVEINEUSE

    Effets sur la descendance

    1. FOETOPATHIE CHEZ L'ANIMAL
      Cataracte, glaucome, microphtalmie.

    Précautions d'emploi

    1. GLUCAGONOME

    2. INSULINOME PANCREATIQUE

    3. ICTERE GRAVE
      Absence de glycogène hépatique.

    4. INSUFFISANCE RENALE

    5. GROSSESSE

    Contre-Indications

    1. PHEOCHROMOCYTOME

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie sous-cutanée, intramusculaire ou intraveineuse chez l'adulte:
    Cinq cents microgrammes à un milligramme répétable au besoin 2 à 3 fois, toutes les 20 minutes.
    Son efficacité nécessite des stocks hépatiques en glycogène normaux.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 0.17 heure(s)

    Demi-Vie
    0,17 h.
    Environ 10 minutes.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil