CEFMENOXIME HEMICHLORHYDRATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 7/5/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Ensemble des dénominations

    autre dénomination : A 50912
    autre dénomination : C 1820
    autre dénomination : CEFMENOXIME CHLORHYDRATE
    autre dénomination : SCE 1365
    bordereau : 2733

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : CEFMENOXIME
    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTIBIOTIQUE (principale certaine)
      Spectre antibacterien présumé:
      * Espèces habituellement sensibles:
      Neisseria gonorrheae, Neisseria meningitis, Streptococcus pneumoniae, Hemophilus influenzae, Klebsiella pneumoniae, Escherichia coli, Serratia marcescens, Proteus mirabilis, Proteus indol positif, salmonella, enterobacter, providencia.

    2. ANTIBACTERIEN (principale certaine)

    3. ANTIBIOTIQUE ANTIBACTERIEN (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Céphalosporine de 3ème génération présentant une résistance vis-à-vis des bêta lactamases.
      Possède une activité inhibitrice sur certaines céphalosporinases.
      Présente une forte affinité pour certaines pénicillin binding proteins de la membrane cytoplasmique.

    Effets Recherchés

    1. ANTIBACTERIEN (principal)

    2. ANTIBIOTIQUE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. INFECTION A GERMES SENSIBLES (principale)

    Effets secondaires

    1. CEPHALEE (CERTAIN FREQUENT)

    2. DIARRHEE (CERTAIN RARE)

    3. LEUCOPENIE (CERTAIN RARE)

    4. NEUTROPENIE (CERTAIN RARE)

    5. THROMBOPENIE (CERTAIN TRES RARE)

    6. AGRANULOCYTOSE (CERTAIN TRES RARE)
      Un cas :
      - Therapie 1988;43:505.

    7. TRANSAMINASES(AUGMENTATION) (CERTAIN RARE)

    8. PHOSPHATASES ALCALINES(AUGMENTATION) (CERTAIN RARE)

    9. CREATININEMIE(AUGMENTATION) (CERTAIN RARE)

    10. PRURIT (A CONFIRMER )

    11. DOULEUR AU POINT D'INJECTION (CERTAIN FREQUENT)

    12. THROMBOPHLEBITE (CERTAIN FREQUENT)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      VOIE INTRAVEINEUSE

    Effets sur la descendance

    1. INFORMATION MANQUANTE DANS L'ESPECE HUMAINE

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. INSUFFISANCE RENALE

    2. TROUBLES DE LA CRASE SANGUINE

    Contre-Indications

    1. ALLERGIE AUX CEPHALOSPORINES

    2. GROSSESSE

    3. ALLAITEMENT

    4. ENFANT DE MOINS DE 30 MOIS

    5. ALLERGIE AUX ANESTHESIQUES LOCAUX
      La forme IM contient de la lidocaïne.

    Voies d'administration

    - 1 - INTRAMUSCULAIRE
    - 2 - INTRAVEINEUSE

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie intramusculaire ou intraveineuse chez l'adulte:
    Deux à trois grammes par jour en 2 à 3 injections.
    En cas d'infections sévères: Trois à quatre grammes par jour.

    - chez l'insuffisant rénal:
    Adapter la posologie en fonction de la clairance de la créatinine.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 1 heure(s)
    - 2 - ELIMINATION voie rénale

    Absorption
    Administrée par voie IM ou IV.
    La biodisponibilité par voie IM est voisine de 100%.
    Après administration de 1 gramme IM, le pic plasmatique, de 40 microgrammes par ml, apparait en 30 mns.
    Après administration de 1 g IV, le lic plasmatique est de 130 microgrammes par ml.
    Répartition
    Liaison aux protéines plasmatiques: 50 à 70%.
    Diffuse dans les différents tissus et séreuses de l'organisme.
    Franchit la barrière hémato-encéphalique en cas d'inflammation des méninges: 0,5 à 3,3 microgrammes par ml après injection IV de 2 grammes.
    Passe la barrière placentaire.
    Passe dans le lait.
    Demi-Vie
    1 heure.
    Allongée en cas d'insuffisance rénale.
    Métabolisme
    Peu ou pas métabolisé.
    Elimination
    Voie rénale:
    72% de la dose administrée est éliminé par les urines en 24 heures.

    Bibliographie

    - Inoharma 1982;345:19.
    - Antimicrob Agents Chemother 1983;23:349.
    - Arzneimittelforschung 1983;33:269.
    - Drugs 1987;34:188-221 (REVUE GENERALE).
    - Am J Med 1990;88,Suppl 4A:38-44 (REVUE DES EFFETS SECONDAIRES DES CEPHALOSPORINES DE 3ème GENERATION).

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil