TRETAMINE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 7/5/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Pharmaco-Dépendance
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    2,4,6-tris(1-aziridinyl)-1,3,5-triazine

    Ensemble des dénominations

    BAN : TRETAMINE
    CAS : 51-18-3
    DCF : TRETAMINE
    DCIR : TRETAMINE
    autre dénomination : TEM
    autre dénomination : TRIETHANOMELAMINE
    autre dénomination : TRIETHYLENEMELAMINE
    bordereau : 879
    code expérimentation : HO-1193
    code expérimentation : NSC-9706
    code expérimentation : R 246
    code expérimentation : SK-1133
    rINN : TRETAMINE

    Classes Chimiques


    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTINEOPLASIQUE (principale certaine)

    2. AGENT ALKYLANT (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Produit à groupements éthylène-imine formant en milieu acide un éthylène-imonium très réactif pouvant se combiner avec les groupements nucléophiles (SH, NH2, COOH, OH, phosphates).
      Etablit ainsi au niveau des nucléoprotéines des ponts stables empêchant la replication de l'ADN, d'où effet cytostatique par blocage de la mitose.

    Effets Recherchés

    1. ANTICANCEREUX (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. LEUCEMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE (principale)

    2. MALADIE DE HODGKIN (secondaire)

    3. LEUCEMIE MYELOIDE CHRONIQUE (secondaire)

    4. LYMPHOME NON HODGKINIEN (secondaire)

    5. TUMEUR SOLIDE (secondaire)

    Effets secondaires

    1. ANOREXIE (CERTAIN )
      Condition(s) Favorisante(s) :
      VOIE INTRAVEINEUSE
      FORTE DOSE

    2. NAUSEE (CERTAIN )
      Condition(s) Favorisante(s) :
      VOIE INTRAVEINEUSE
      FORTE DOSE

    3. VOMISSEMENT (CERTAIN )
      Condition(s) Favorisante(s) :
      VOIE INTRAVEINEUSE
      FORTE DOSE

    4. DIARRHEE (CERTAIN )
      Condition(s) Favorisante(s) :
      VOIE INTRAVEINEUSE
      FORTE DOSE

    5. APLASIE MEDULLAIRE (CERTAIN )
      Condition(s) Favorisante(s) :
      VOIE INTRAVEINEUSE
      FORTE DOSE

      Toxicité médullaire retardée.
      Peut entraîner des aplasies irréversibles.

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Contre-Indications

    1. GROSSESSE

    2. LEUCOPENIE

    3. THROMBOPENIE

    4. APLASIE MEDULLAIRE

    Voies d'administration

    - 1 - ORALE

    Posologie et mode d'administration

    Non commercialisée en France.
    Dose usuelle par voie buccale chez l'adulte :
    Un milligramme et demi par mètre carré tous les deux jours, puis un milligramme et demi à deux milligrammes par mètre carré une fois par semaine ou trois milligrammes par mètre carré et par jour pendant 5 jours puis 5 jours de repos.
    Dose totale : vingt à trente milligrammes par mètre carré.
    Administrer le matin à jeun, une à deux heures avant le petit déjeuner, en même temps que deux grammes de bicarbonate de sodium.
    Surveillance clinique rigoureuse, hématologique en particulier.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - ELIMINATION 15 %/24 heures voie rénale

    Absorption
    Résorption incomplète par voie orale.
    Elimination
    *Voie rénale : 15 % de la dose administrée sont éliminés en 24 heures.

    Bibliographie

    - Br Med J 1970;4:261.

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil