MEPACRINE DICHLORHYDRATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 5/7/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Précautions d'emploi
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    CHLORO-6(DIETHYLAMINO-4 METHYL-1 BUTYL)AMINO-9 METHOXY-2 ACRIDINE DICHLORHYDRATE

    Ensemble des dénominations

    autre dénomination : CHLORHYDRATE DE MEPACRINE
    autre dénomination : DICHLORHYDRATE DE MEPACRINE
    autre dénomination : MEPACRINE BICHLORHYDRATE
    autre dénomination : MEPACRINE CHLORHYDRATE
    autre dénomination : QUINACRINE
    autre dénomination : SN 390
    bordereau : 1138

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base


    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTIPARASITAIRE (principale certaine)

    2. ANTIPALUDEEN (principale certaine)

    3. ANTIPALUDEEN SCHIZONTICIDE (principale certaine)

    4. ANTIPROTOZOAIRE (principale certaine)

    5. FLAGELLES (principale certaine)

    6. GIARDIA INTESTINALIS (principale certaine)

    7. AMOEBICIDE (principale certaine)

    8. ENTAMOEBA HISTOLYTICA (principale certaine)

    9. ANTHELMINTHIQUE (principale certaine)

    10. CESTODES (principale certaine)

    11. DIPHYLLOBOTHRIUM LATUM (principale certaine)

    12. TAENIA SOLIUM (principale certaine)

    13. TAENIA SAGINATA (principale certaine)

    14. TAENICIDE (principale certaine)

    15. HYMENOLEPIS NANA (principale certaine)

    16. TRICHOMONAS VAGINALIS (secondaire certaine)

    17. TRICHOMONACIDE (secondaire certaine)

    18. LEISHMANIA TROPICA (secondaire certaine)

    19. LEISHMANICIDE (secondaire certaine)

    20. INHIBITEUR DE LA CHOLINESTERASE (secondaire certaine)

    21. ANTIARYTHMIQUE (secondaire certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Le mécanisme de l'action antihelminthique est inconnu.
      Antipaludéen par un mécanisme à préciser: actif sur la forme érythrocytaire asexuée des plasmodium (schizonticide), se combinerait aux acides nucléiques; inhibe l'incorporation du phosphore dans l'ADN et l'ARN.
      Inhibe de nombreux enzymes de la respiration et de la glycolyse du plasmodium et bloque le flavine adenine dinucléotide.

    Effets Recherchés

    1. ANTIPARASITAIRE (principal)

    2. ANTIPALUDEEN (principal)

    3. ANTIPALUDEEN SCHIZONTICIDE (principal)

    4. ANTHELMINTHIQUE (principal)

    5. ANTIPROTOZOAIRE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. TAENIASE (principale)

    2. PALUDISME (principale)
      Traitement curatif et prohylactique.

    3. GIARDIASE (principale)

    4. POLYARTHRITE RHUMATOIDE (secondaire)
      - Sem in Arthritis Rheum 1989;18:282-297.

    5. EPANCHEMENT NEOPLASIQUE (secondaire)

    6. STERILISATION FEMININE (à confirmer)
      31000 cas au Vietnam : implants intra-utérins transcervicaux de 250 mg de quinacrine à deux reprises, à un mois d'intervalle. Entraîne la fibrose proximale des trompes. Huit complications locales sérieuses, taux de grossesses de 2.6% par an :
      - Lancet 1993;342:213-217.

    Effets secondaires

    1. CEPHALEE (CERTAIN TRES RARE)

    2. VERTIGE (CERTAIN TRES RARE)

    3. NAUSEE (CERTAIN TRES RARE)

    4. VOMISSEMENT (CERTAIN TRES RARE)

    5. CONFUSION MENTALE (CERTAIN TRES RARE)

    6. DELIRE AIGU (A CONFIRMER )
      Un cas, débutant 45 minutes après l'injection intrapleurale et durant 3 heures :
      - Psychosomatics 1996;37:74-78.

    7. ERUPTION CUTANEE (CERTAIN TRES RARE)

    8. ANEMIE APLASTIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    9. COLORATION DE LA PEAU (CERTAIN TRES RARE)
      Coloration jaune

    10. POLYNEVRITE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TRAITEMENT PROLONGE

    11. NEUROPATHIE PERIPHERIQUE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TRAITEMENT PROLONGE

    12. EFFET ANTABUSE (CERTAIN )

    13. ICTERE (A CONFIRMER )

    14. BILIRUBINEMIE CONJUGUEE(AUGMENTATION) (A CONFIRMER )

    15. BSP(RETENTION) (A CONFIRMER )

    16. TRANSAMINASES(AUGMENTATION) (A CONFIRMER )

    17. HEPATITE CYTOLYTIQUE (A CONFIRMER )

    18. PSYCHOSE (A CONFIRMER )
      Un cas, chez un enfant :
      J Pediatr Infect Dis 1987;6:427.

    19. LICHEN PLAN (A CONFIRMER )
      Vingt et un cas rapportés :
      - Pharmacotherapy 1994;14:561-571.

    Précautions d'emploi

    1. GROSSESSE

    2. DEFICIT EN G6PD

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie orale:
    * Dans l'accès palustre aigu:
    - chez l'adulte:
    Six cents à neuf cents milligrammes le premier jour en 3 prises, puis trois cents milligrammes en 3 prises les jours suivants, du 2ème au 5ème jour.
    - chez l'enfant:
    Cinquante à trois cents milligrammes suivant l'âge, pendant 5 jours.

    * dans la prophylaxie du paludisme:
    - chez l'adulte:
    Cent milligrammes par jour à poursuivre pendant 3 semaines après le départ de la zone d'endémie.

    * Taeniasis:
    - chez l'adulte:
    Huit cent milligrammes à raison de cent milligrammes toutes les 5 minutes.
    - chez l'enfant de plus de 5 ans:
    Cinquante milligrammes 2 fois par jour pendant 10 jours.

    * Lambliase
    - chez l'adulte:
    Trois cents milligrammes par jour en 3 prises pendant 7 jours.
    - chez l'enfant:
    Cinquante à trois cents milligrammes par jour selon l'âge.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - ELIMINATION voie rénale

    Absorption
    Résorption rapide parlet bue digestif et après administration intramusculaire.
    Répartition
    Dans de nombreux tissus (foie, rate, poumons).
    Concentration dans les érythrocytes égale au taux plasmatique; concentration dans les leucocytes 100 à 200 fois supérieure au taux plasmatique.
    Se dépose dans les ongles et les cheveux, où il persiste un an après.
    Thérapeutique discontinue.
    Passe la barrière placentaire.
    Liaison aux protéines plasmatiques.
    Métabolisme
    A préciser.
    Elimination
    Voie rénale.
    Elimination augmentée en cas d'acidification des urines.

    Bibliographie

    - Clin Pharmacol Ther 1966;7:48.
    - Experimental Chemotherapy ; Ed Schnitzer Hawking vol 1 1963 Et vol 4:1966.

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil