BROMETENAMINE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 28/5/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Pharmaco-Dépendance
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Bibliographie

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    Complexe équimoléculaire de bromoforme et de méthénamine

    Ensemble des dénominations


    CAS : 15585-71-4 DCF : BROMETENAMINE
    DCIR : BROMETENAMINE
    autre dénomination : BROMETHENAMINE
    bordereau : 784
    rINN : BROMETENAMINE

    Classes Chimiques


    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTITUSSIF (principale certaine)

    2. ANESTHESIQUE LOCAL (secondaire certaine)

    3. SPASMOLYTIQUE (secondaire certaine)

    4. SEDATIF (secondaire certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Antitussif par action périphérique.
      Point de départ du réflexe expiratoire.
      L'action dépressive médullaire pourrait intervenir dans l'action antitussive.
      Action dépressive cérébrale.

    2. secondaire
      La méthénamine prolonge l'action du bromoforme.

    Effets Recherchés

    1. ANTITUSSIF (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. TOUX (principale)

    Effets secondaires

    1. ATTEINTE DIGESTIVE (CERTAIN RARE)

    2. VOMISSEMENT (CERTAIN RARE)

    3. DOULEUR ABDOMINALE (CERTAIN RARE)

    4. TOXICITE HEPATIQUE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES
      TRAITEMENT PROLONGE

      Par analogie au bromoforme.

    5. ICTERE (CERTAIN RARE)

    6. HEPATITE CYTOLYTIQUE (CERTAIN RARE)

    7. TRANSAMINASES(AUGMENTATION) (CERTAIN RARE)

    8. TROUBLE NEUROPSYCHIQUE (CERTAIN RARE)

    9. SOMNOLENCE (CERTAIN RARE)

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Contre-Indications

    1. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE

    Voies d'administration

    - 1 - ORALE

    Posologie et mode d'administration

    N'est plus commercialisée en France.
    Dose usuelle chez l'adulte par voie orale : trois cents milligrammes à un gramme par 24 heures, à intervalles réguliers.

    Bibliographie

    - Pharmacol Rev 1958;10:43.

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr


    Retour à la page d'accueil