VACCIN BCG

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 30/3/2001
Etat : préliminaire

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    bacilles vivants atténués provenant d'une souche originale de Calmette et Guérin

    Ensemble des dénominations

    autre dénomination : BCG
    bordereau : 3047

    Proprietés Pharmacologiques

    1. VACCIN (principale certaine)

    2. VACCIN CONTRE LA TUBERCULOSE (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Installation d'une immunité quelques mois après la vaccination. La durée de l'immunité est très variable d'un sujet à l'autre.

    Effets Recherchés

    1. VACCIN TUBERCULEUX (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. TUBERCULOSE(PREVENTION) (principale)
      La vaccination réduit le risque de tuberculose de 50% (méta-analyse de 70 articles) :
      - JAMA 1994;271:698-702.

    2. CANCER DE LA VESSIE (secondaire)
      Résultats favorables dans 3 cas sur 4, mais le 4ème patient eut une anurie:
      - J Urol 1997;158:812-813.
      Revue générale de cette indication:
      - Lancet 1999;353:1689-1694.

    Effets secondaires

    1. RHABDOMYOLYSE (CERTAIN TRES RARE)
      Un cas après instillation vésicale :
      - J Urol 1991;5:1264-1266.

    2. ULCERATION CUTANEE (CERTAIN RARE)
      Au point d'injection.

    3. ABCES (CERTAIN TRES RARE)
      Abcès tuberculeux. Un cas après instillation vésicale :
      - J Urol 1991;5:1264-1266.
      Un cas d'abcès du psoas après 6 instillations intravésicales, apparu 9 mois après le traitement, et renfermant du Mycobacterium bovis :
      - J Urol 1993;150:188-189.

    4. ABCES AU POINT D'INJECTION (CERTAIN TRES RARE)
      En cas d'injection sous-cutanée malencontreuse.

    5. INFECTION A MYCOBACTERIUM (A CONFIRMER )
      Infection disséminée. Un cas fatal chez un nourrisson immunodéprimé :
      - Infection 1999;27:293-294.

    6. GRANULOME PULMONAIRE (CERTAIN TRES RARE)
      Un cas, après instillation intravésicale. Probablement dû à une hypersensibilité et non au développement de mycobactéries. Trois autres cas connus :
      - Cancer 1993;71:1846-1847.

    7. GRANULOME MEDULLAIRE (A CONFIRMER TRES RARE)
      Un cas sans nécrose caséeuse ni BK:
      -Presse méd 1999;28:1753-1754

    8. HYPERTONIE VESICALE (CERTAIN )
      Deux cas de contracture vésicale, avec réduction de la capacité de la vessie à la suite d'instillation vésicale :
      - Urology 1993;41:353-355.

    9. HEPATITE GRANULOMATEUSE (A CONFIRMER )
      Un cas d'hépatite mycobactérienne 5 jours après une instillation intravésicale :
      - Am J Gastroenterol 1993;88:1112-1115.
      Un cas après une instillation intravésicale :
      - Ann Clin Lab Sci 1995;25:409-413.
      Un cas décrit associant une hépatitie granulomateuse et une néphropathie tubulointerstitielle après administration intravésicale; 11 cas cités d'atteinte rénale, dans le cadre d'une atteinte systémique dans 7 cas:
      - Nephrologie 1997;18:187-191.
      Un cas, quelques jours après une instillation vésicale, qui était au moins la deuxième; guérison sous prednisone; revue de cette complication:
      - N Engl J Med 1998;339:831-837.

    10. ARTHRITE AIGUE (A CONFIRMER )
      Arthrite aiguë microcristalline après injection intravésicale de BCG :
      - Sem Hop Paris 1995;71:845-847.
      Un cas après instillation intrra-vésicale, peut-être secondaire à une cryoglobulinémie:
      - Presse Med 1998;27:918.

    11. NEPHROPATHIE TUBULO-INTERSTITIELLE AIGUE (A CONFIRMER )
      Un cas décrit associant une hépatitie granulomateuse et une néphropathie tubulointerstitielle après administration intravésicale; 11 cas cités d'atteinte rénale, dans le cadre d'une atteinte systémique dans 7 cas:
      - Nephrologie 1997;18:187-191.

    12. CHOC SEPTIQUE (CERTAIN )
      Un cas après une injection intravesicale chez un patient âgé:
      - Infection 1998;26:54-57.

    13. ATTEINTE OSTEOARTICULAIRE (A CONFIRMER )
      Osteomyelite à mycobacterium bovis : un cas sur une arthroplastie de la hanche nécessitant de changer la prothèse après 12 instillations vésicales pour cancer de la vessie.

    14. COAGULATION INTRAVASCULAIRE DISSEMINEE (A CONFIRMER )
      Un cas après 7 instillations intravésicales, associé à des défaillances viscérales multiples ayant entraîné la mort :
      - Ann Pharmacother 2000;34:1279-1282.

    Effets sur la descendance

    1. INFORMATION MANQUANTE DANS L'ESPECE HUMAINE

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Contre-Indications

    1. IMMUNODEPRESSION
      Déficit immunitaire congénital ou acquis, en particulier s'il touche l'immunité cellulaire.

    2. DERMATOSE
      En cas de maladie évolutive.

    Voies d'administration

    - 1 - INTRADERMIQUE

    Posologie et mode d'administration

    Doses usuelles par voie intradermique dans la région deltoïde (éviter la voie sous-cutanée) :
    - Adulte et enfant de plus de un an : cent microlitres.
    - Enfant de moins de un an : cinquante microlitres.

    Bibliographie

    - Dossier CNHIM 2001;22:108

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr


    Retour à la page d'accueil