EPHEDRINE CAMSILATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 21/3/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Précautions d'emploi
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    (-)-méthylamino-2 phényl-1 propanol camsilate

    Ensemble des dénominations

    autre dénomination : EPHEDRINE CAMPHOSULFONATE
    sel ou dérivé : EPHEDRINE BASE
    sel ou dérivé : EPHEDRINE CHLORHYDRATE
    sel ou dérivé : EPHEDRINE LEVULINATE
    sel ou dérivé : EPHEDRINE SULFATE
    sel ou dérivé : PSEUDOEPHEDRINE CHLORHYDRATE
    sel ou dérivé : PSEUDOEPHEDRINE SULFATE
    sel ou dérivé : RACEPHEDRINE CHLORHYDRATE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : EPHEDRINE
    Regime : liste II

    Proprietés Pharmacologiques

    1. SYMPATHOMIMETIQUE (principale certaine)

    2. SYMPATHOMIMETIQUE DIRECT (secondaire certaine)

    3. BRONCHODILATATEUR (principale certaine)

    4. ANALEPTIQUE RESPIRATOIRE (principale certaine)

    5. NOOANALEPTIQUE (secondaire certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Sympathomimétique indirect : agit en libérant la noradrénaline des terminaisons nerveuses adrénergiques.
      Développe les mêmes effets cardiovasculaires que la noradrénaline, mais plus longtemps :
      Hypertension artérielle due principalement à une augmentation de la force de contraction myocardique et à une augmentation du débit cardiaque, partiellement à une vasoconstriction périphérique.
      Phénomène de tachyphylaxie conduisant à une disparition rapide des effets lors d'administrations répétées.
      Analeptique respiratoire par action bronchodilatatrice et stimulation du centre respiratoire bulbaire.

    2. secondaire
      Stimulant central de type amphétamine, mais d'action moins marquée :
      Stimulation de la formation réticulée ascendante activatrice.
      Action sympathomimétique directe sur les récepteurs alpha.
      Diminution des contractions utérines.

    Précautions d'emploi

    1. TACHYCARDIE

    2. CARDIOPATHIE ORGANIQUE

    3. CARDIOPATHIE DECOMPENSEE

    4. ANGOR

    5. INSUFFISANCE CORONARIENNE

    6. INSUFFISANCE CARDIAQUE

    7. HYPERTHYROIDIE

    8. HYPERTENSION ARTERIELLE

    9. ADENOME PROSTATIQUE

    10. SPORTIFS
      Substance interdite :
      - Journal Officiel du 7 Mars 2000.
      Une concentration supérieure à 5 microgrammes/ml d'urine est considérée comme un résultat positif.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr


    Retour à la page d'accueil