INDALPINE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 14/12/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    ((PIPERIDYL-4)-2 ETHYL)-3 INDOLE.

    Ensemble des dénominations

    DCF : INDALPINE
    DCIR : INDALPINE
    autre dénomination : LM 5008
    bordereau : 2686

    Classes Chimiques


    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. PSYCHOANALEPTIQUE (principale certaine)

    2. ANTIDEPRESSEUR (principale certaine)

    3. ANALGESIQUE (secondaire certaine)
      - Neuropharmacol 1980;19:1075.

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Inhibition de la recapture de la sérotonine.
      Serait dépourvu d'activité au niveau des catécholamines et au niveau des récepteurs muscariniques.

    Effets Recherchés

    1. ANTIDEPRESSEUR (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. DEPRESSION (principale)
      Indication ancienne, le produit n'étant plus commercialisé depuis 1985 en raison des risques hématologiques (neutropénie, agranulocytose).

    Effets secondaires

    1. TREMBLEMENT (CERTAIN RARE)

    2. ACCES MANIAQUE (CERTAIN )

    3. NAUSEE (CERTAIN FREQUENT)

    4. VOMISSEMENT (CERTAIN RARE)

    5. DOULEUR ABDOMINALE (CERTAIN RARE)

    6. DIARRHEE (CERTAIN RARE)

    7. NEUTROPENIE (CERTAIN TRES RARE)
      Bilan coopératif des Centres de Pharmacovigilance Français :
      - Therapie 1985;40:337-341.

    8. AGRANULOCYTOSE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      SUJETS AGES

      Fréquence de l'ordre de un pour vingt mille patients traités. Habituellement réversible en une quinzaine de jours :
      Quatre cas :
      - Presse Med 1985;14:163-164.
      Trois cas, dont deux mortels :
      - Rev Med Interne 1985;6:433-435.
      Trente cas, bilan des Centres Français de Pharmacovigilance :
      - Therapie 1985;40:337-341.

    9. APLASIE MEDULLAIRE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      SUJET AGE

    10. TRANSAMINASES(AUGMENTATION) (CERTAIN TRES RARE)

    11. HEPATITE MIXTE (A CONFIRMER )
      - Gastroenterol Clin Biol 1985;9:266-268.

    12. PANCREATITE AIGUE (A CONFIRMER )
      - Gastroenterol Clin Biol 1985;9:266-268.

    Effets sur la descendance

    1. NON TERATOGENE CHEZ L'ANIMAL
      Etudes effectuées chez le rat et le lapin.

    2. INFORMATION MANQUANTE DANS L'ESPECE HUMAINE

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. SUJET AGE
      Chez le malade de plus de 60 ans, ne prescrire qu'en cas de dépression sévère rebelle aux autres antidépresseurs, en raison du risque accru d'agranulocytose.

    2. CONDUCTEUR DE VEHICULE

    3. UTILISATEUR DE MACHINE

    Contre-Indications

    1. TROUBLES HEMATOLOGIQUES
      En particulier leoconeutropénie.

    2. GROSSESSE
      Information manquante.

    3. ALLAITEMENT

    Voies d'administration

    - 1 - ORALE

    Posologie et mode d'administration

    Le laboratoire Pharmuka, en accord avec la direction de la pharmacie et du médicament, a suspendu la commercialisation de l'indalpine en raison des troubles hématologiques, neutropénie et agranulocytose.
    Le produit n'est plus disponible depuis le 31 Juillet 1985.

    Posologie employées avant cette date:
    Dose usuelle par voie orale chez l'adulte:
    Cent à cent cinquante milligrammes par jour en plusieurs prises.
    Contrôle de la numération formule sanguine avant le traitement, et régulièrement en cours de traitement.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 10 heure(s)
    - 2 - ELIMINATION voie rénale
    - 3 - ELIMINATION voie fécale

    Absorption
    Concentrations plasmatiques maximales voisines de 40 nanogrammes par ml, 90 à 120 mns après une prise orale de 50 mg.
    Demi-Vie
    (10.00)

    Métabolisme
    Formation d'un dérivé lactame inactif.
    Elimination
    Rein.
    Environ 80 % de la dose administrée sonr éliminés par les urines en 3 heures.
    Fécès.
    Moins de 10 % de la dose administrée sont éliminés dans les fécès.

    Bibliographie

    - Life Sci 1978;23:1959.
    - Biochem Pharmacol 1977;26:497.
    - L'encéphale 1982;8:1.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr


    Retour à la page d'accueil