SALMETEROL XINAFOATE

Introduction dans BIAM : 9/2/1993
Dernière mise à jour : 2/5/2001
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    4-hydroxy-alpha-(((6-(4-phénylbutoxy)hexyl)amino)methyl)-1,3-benzènediméthanol, 1-hydroxy 2-naphtoate

    Ensemble des dénominations


    CAS : 89365-50-4
    autre dénomination : SALMETEROL HYDROXYNAPHTOATE autre dénomination : HYDROXYNAPHTOATE DE SALMETEROL
    bordereau : 2934
    sel ou dérivé : ALBUTEROL
    sel ou dérivé : FENOTEROL

    Molécule(s) de base : SALMETEROL
    Regime : liste I
    Remarque sur le regime : JO 20/09/92

    Proprietés Pharmacologiques

    1. SYMPATHOMIMETIQUE (principale certaine)

    2. SYMPATHOMIMETIQUE BETA (principale certaine)

    3. BETA-2 STIMULANT (principale certaine)

    4. BRONCHODILATATEUR (principale certaine)

    5. TOCOLYTIQUE (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Agoniste préférentiel des récepteurs adrénergiques bêta-2 de durée de longue durée d'action :
      - Lettre du Pharmacologue 1996;10,6:118-125.
      Provoque une relaxation de la musculature bronchique en n'affectant que peu le rythme cardiaque ou la pression artérielle.

    Effets Recherchés

    1. BRONCHODILATATEUR (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. ASTHME (principale)
      Dans l'asthme nocturne :
      - Br Med J 1990;301:1365-1368.
      Essai randomisé (salmétérol plus efficace que le salbutamol) :
      - N Engl J Med 1992;327:1420-1425.
      Traitement préventif des crises.
      En traitement d'entretien, deux inhalations par jour seraient plus efficace que quatre inhalations d'albutérol (essai randomisé positif sur 322 sujets) :
      - JAMA 1994;271:1412-1416.
      Le salmétérol en inhalations serait moins efficace que la béclométasone dans l'asthme de l'enfant (essai randomisé) :
      - N Engl J Med 1997;337:1659-1665.
      Efficace au rythme de 2 inhalations/jour, 3 semaines par mois en prévention de l'asthme d'effort :
      - N Engl J Med 1998;339:141-146
      Association à la fluticasone:
      - Drugs 2000;60:1207-1233.

    2. ASTHME D'EFFORT(PREVENTION) (principale)
      Essai randomisé croisé: le traitement au long cours par le salmeterol est efficace, mais la durée d'action de la dose unitaire tend à diminuer avec le temps:
      - N Engl J Med 1998;339:141-146.
      Serait plus efficace que le salbutamol:
      - Ann Allergy Asthma Allergol 1999;82:205-211.

    3. BRONCHOPNEUMOPATHIE CHRONIQUE OBSTRUCTIVE (principale)

    Effets secondaires

    1. TREMBLEMENT (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTE DOSE

    2. CEPHALEE (CERTAIN RARE)

    3. PALPITATION (CERTAIN RARE)

    4. BRONCHOSPASME (CERTAIN TRES RARE)
      Effet paradoxal nécessitant l'interruption du traitement.

    5. TACHYCARDIE (CERTAIN RARE)

    6. VERTIGE (A CONFIRMER )
      Observé à quatre occasions chez un sujet, après inhalation :
      - Eur Respir J 1994;7:2089-2090.

    Effets sur la descendance

    1. NON TERATOGENE CHEZ L'ANIMAL
      Etude réalisée chez le rat.

    2. INFORMATION MANQUANTE DANS L'ESPECE HUMAINE

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. SPORTIFS
      Substance interdite :
      - Journal Officiel du 7 Mars 2000.
      Autorisé par inhalation uniquement pour prévenir ou traiter l'asthme ou l'asthme d'effort. L'asthme ou l'asthme d'effort doivent être notifiés par écrit à l'autorité médicale compétente par un pneumologue ou un médecin d'équipe.

    2. INSUFFISANCE CORONARIENNE

    3. TROUBLE DU RYTHME CARDIAQUE

    4. HYPERTHYROIDIE
      Hyperthyroïdie non traitée.

    Contre-Indications

    1. GROSSESSE
      Information manquante.

    2. ALLAITEMENT
      Information manquante.

    3. ENFANT
      Information manquante.

    4. INFARCTUS DU MYOCARDE RECENT

    5. ETAT DE MAL ASTHMATIQUE

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle en inhalation :
    ADULTES : cent à deux cents microgrammes par jour en deux prises.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - ELIMINATION voie fécale
    - 2 - REPARTITION 94 à 98 % lien protéines plasmatiques

    Absorption
    Administré en inhalation.
    Ne passerait dans la circulation systémique qu'à très faibles concentrations.
    Répartition
    Liaison aux protéines plasmatiques : 94-98%.
    Métabolisme
    Métabolisé par hydroxylation.
    Elimination
    (VOIE FECALE)
    La fraction résorbée est principalement éliminée dans les fèces sous forme métabolisée.

    Bibliographie

    - Drugs 1991;42,5:895-912.
    - N Engl J Med 1992;327:1198-1203.
    - N Engl J Med 1992;327:1420-1425.
    - Eur Respir J 1992;5:1062-1067.
    - Dossier Pharmaciens Hospitaliers SEREVENT 1992; Laboratoires Glaxo. (CREATION)
    - Eur Resp Rev 1992;1,4:243-309. (REVUE)*
    - Ann Pharmacother 1994;28:1100-1102. (REVUE)*
    - N Engl J Med 1995;333:499-506.
    - Lettre du Pharmacologue 1996;10:118-125.
    - Drugs 1997;54:311-354.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr


    Retour à la page d'accueil