CEFPIROME SULFATE

Introduction dans BIAM : 13/5/1994
Dernière mise à jour : 4/12/1997
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    sulfate de (Z)-7-[2-(2-aminothiazol-4-yl)-2-méthoxyiminoacétamido]-3-(1-pyrindiniométhyl)3-cephem-4-carboxylate

    Ensemble des dénominations


    CAS : 98753-19-6 USAN : CEFPIROME SULFATE
    autre dénomination : SULFATE DE CEFPIROME
    bordereau : 2996
    code expérimentation : HR-810

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : CEFPIROME
    Regime : liste I
    Remarque sur le regime : J.O. - 07/12/1994.

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTIBIOTIQUE (principale certaine)
      * Espèces habituellement sensibles :
      Branhamella catarrhalis, Citrobacter diversus, Clostridium perfringens, Escherichia coli, Haemophilus influenzae, Klebsiella oxytoca, Morganella morganii, Neisseria, Peptostreptococcus, Proteus mirabilis, Proteus vulgaris, Providencia, Salmonella, Serratia, Shigella, staphylocoques méticilline-sensibles, Streptococcus pneumoniae pénicilline-sensibles.

      * Espèce modérément sensible ou de sensibilité intermédiaire :
      - Pseudomonas aeruginosa.

      * Espèces résistantes :
      bactéries anaérobies à Gram négatif, Clostridium difficile, entérocoques , Listeria, Pseudomonas cepacia, staphylocoques méticilline-résistants, Xanthomonas maltophilia.

      * Espèces inconstamment sensibles :
      Acinetobacter baumannii, Klebsiella pneumoniae,
      Streptococcus pneumoniae de sensibilité diminuée ou résistants à la pénicilline, Yersinia.

    2. ANTIBACTERIEN (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Structure bipolaire favorisant sa pénétration au travers des porines de la membrane externe des bactéries Gram-.
      Grâce à une forte affinité pour les protéines de liaison à la pénicilline, inhibe la synthèse de la paroi bactérienne et entraîne un arrêt de la croissance bactérienne qui sera suivie d'une lyse bactérienne.
      Grande stabilité aux bêta-lactamases.

    Effets Recherchés

    1. ANTIBIOTIQUE (principal)

    2. ANTIBACTERIEN (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. INFECTION A GERMES SENSIBLES (principale)
      * Espèces habituellement sensibles :
      - Branhamella catarrhalis,
      - Citrobacter diversus,
      - Clostridium perfringens,
      - Escherichia coli,
      - Haemophilus influenzae,
      - Klebsiella oxytoca,
      - Morganella morganii,
      - Neisseria,
      - Peptostreptococcus,
      - Proteus mirabilis,
      - Proteus vulgaris,
      - Providencia,
      - Salmonella,
      - Serratia,
      - Shigella,
      - staphylocoques méticilline-sensibles,
      - Streptococcus pneumoniae pénicilline-sensibles.

    2. BRONCHOPNEUMOPATHIE AIGUE (principale)

    3. INFECTION URINAIRE (principale)

    4. SEPTICEMIE (principale)

    5. NEUTROPENIE POST-CHIMIOTHERAPIE (principale)

    Effets secondaires

    1. RASH (CERTAIN RARE)

    2. URTICAIRE (CERTAIN RARE)

    3. PRURIT (CERTAIN RARE)

    4. FIEVRE (CERTAIN RARE)

    5. CHOC ANAPHYLACTIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    6. NAUSEE (CERTAIN RARE)

    7. VOMISSEMENT (CERTAIN RARE)

    8. DIARRHEE (CERTAIN RARE)

    9. DOULEUR ABDOMINALE (CERTAIN RARE)

    10. COLITE PSEUDOMEMBRANEUSE (CERTAIN TRES RARE)

    11. TRANSAMINASES(AUGMENTATION) (CERTAIN TRES RARE)

    12. PHOSPHATASES ALCALINES(AUGMENTATION) (CERTAIN TRES RARE)

    13. CREATININEMIE(AUGMENTATION) (CERTAIN TRES RARE)

    14. THROMBOPENIE (CERTAIN RARE)

    15. EOSINOPHILIE (CERTAIN RARE)

    16. ANEMIE HEMOLYTIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    17. DYSGUEUSIE (CERTAIN RARE)
      Juste après l'injection.

    Effets sur la descendance

    1. INFORMATION MANQUANTE DANS L'ESPECE HUMAINE

    2. NON TERATOGENE CHEZ L'ANIMAL

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. HYPERSENSIBILITE AUX PENICILLINES

    2. INSUFFISANCE RENALE
      Réduire la posologie.

    Contre-Indications

    1. GROSSESSE
      Information manquante.

    2. ALLAITEMENT
      Information manquante.

    3. HYPERSENSIBILITE AUX CEPHALOSPORINES

    Voies d'administration

    - 1 - INTRAVEINEUSE

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle chez l'adulte par voie intraveineuse (directe ou en perfusion courte) : deux à quatre grammes par jour en deux injections.
    Réduire la posologie en cas d'insuffisance rénale.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - REPARTITION à 10 % lien protéines plasmatiques
    - 2 - DEMI VIE 2 heure(s)
    - 3 - ELIMINATION 80 à 90 % voie rénale

    Absorption
    Pic plasmatique voisin de 80-90 mg/l après une injection IV de 1 g et de 170 mg/ml après une injection de 2g.
    Répartition
    Très peu lié aux protéines plasmatiques (<10%).
    Ne franchit pas la barrière hémato-encéphalique sauf en cas d'inflammation des méninges.
    Demi-Vie
    La demi-vie est d'environ 2 heures.
    Elle est indépendante de la dose administrée, et allongée en cas d'insuffisance rénale.
    Métabolisme
    Non métabolisé.
    Elimination
    * Voie rénale : 80 à 90% de la dose sont éliminés dans les urines en 24 heures sous forme inchangée.

    Bibliographie

    - J Antimicrob Chemother 1992;29:SupplA:71-73.
    - Brochure produit CEFROM, Laboratoires ROUSSEL (CREATION)
    - Clin Drug Invest 1995;10,2:71-85. (PHARMACOCINETIQUE)*
    - Drugs 1997;54:117-140.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil